Kana et Kanji

20 juillet 2017

La forme en ~て ça sers à quoi ?

皆さんどうも!

J'ai reçu récemment une question d'un ami qui apprends le japonais et qui ne comprenais pas l'utilisation de la forme en -te. Cela m'as donné l'idée d'en faire un petit article. En fait la forme en -te s'utilise seule uniquement pour la forme familière de -te kudasai (voir dessous), autrement, elle est la connexion à différente forme verbale, et même si ça peux parraitre difficile pour certain, c'est un passage obligé à un moment ou un autre. Puis c'est tellement un outil pratique qu'il vaut mieux le faire au plus vite !

Voici quelques formes grammaticale qui utilisent -te :

te kudasai : faire une demande polie (sans kudasai, cela se transforme en demande familière/presque de l'imperatif, Exemple : 見て見て ! mite mite ! --> Regarde regarde !)
te kureru/ageru : donner quelque chose/rendre un service
te morau : recevoir quelque chose et en être reconnaissant
te iru : etre en train de faire
te aru : parler d'une action déjà complètement fini
te wa ikemasen : l'interdiction
te mo ii : demander l'autorisation
te shimau : avoir un regret pour quelque chose ou faire quelque chose complètement
te miru : essayer / essayer pour voir
te etc ... ...

maxresdefault

 

N'hésitez pas à prendre note de cette liste ci dessus et faire des recherches sur internet. Ils sont tous autant utilisé et pratique les uns que les autres. Chacune d'entre elle apportera sa touche d'émotion et de naturel à votre japonais.

Sur ce, がんばってね!


18 juillet 2017

Réalisation d'objectif

Comme vous le savez surement, je vais au Japon en novembre.

A l'occasion de se voyage, j'ai decidé de préçiser mon apprentissage, et me concentrer sur du vocabulaire et des kanji.

Ce mini-objectif que je me donne englobe une petite partie de mon 3ème gros objectif de ma liste, c'est à dire connaitre le vocabulaire du magasin. Dans mon dossier vocabulaire magasin il y a des tas de choses que je n'apprendrais pas tout de suite (magasin animaux, bricolage etc) mais il y en a aussi qui seront prioritaire (vocabulaire aliments par exemple).

Voici donc une liste exhaustive de tout ce que je voudrais veux savoir gérer pour fin octobre :

  1. La liste de kanji d'aliments et nom de région/ville (sushi, tokyo, yakitori, harajuku etc)
  2. Un bon pannel de phrase de baito-keigo バイト警護 (le language de politesse au travail) à savoir par coeur
  3. Le nom des différents batiments (bibliothèque, poste, etc, même si j'en connais déjà une partie)
  4. Le vocabulaire des aliments et articles les plus fréquents (dentifrice, chips, etc)
  5. Quelques connecteurs de phrases + faire des demandes (si on se perds, si on cherche un article en particulier, ou des demandes au restaurant)
  6. Les phrases types et vocabulaire à l'aéroport et à la gare
  7. + de l'écoute encore et encore et encore

G7UWo

C'est parti ! 行こう~!

 

Posté par Cassiel38 à 20:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

10 juillet 2017

「あまり」を使いましょう!

Salut tous le monde !

Apprenons aujourd'hui à utiliser l'expression あまり !

あまり + Verbe
Dans ce cas, amari est dans la plupart du temps utilisé avec un verbe au négatif, ce qui sera traduit par "pas vraiment". Il pourra aussi être transformé en あんまりanmari parfois, ce qui signifiera "pas très, pas trop" dans une phrase négative.

英語はあまり話せない。eigo wa amari hanasenai
Je ne peux pas vraiment parler anglais.

Verbe + あまり

考えすぎたあまり、間違えてしまった。kangaesugita amari, machigaete shimatta
J'ai tellement réfléchi que je me suis trompé.

Cette fois, amari se place derrière le verbe. Celui-ci peut être à n'importe quel temps, il doit simplement être à la forme neutre. あまり peut aussi être utilisé avec un nom selon cette forme : N + の + あまり / ou avec des adjectifs en na avec le na final + あまり

あまりの + N + に

Le troisième usage est très proche du deuxième, seulement la structure est un petit peu différente. On peut traduire la structure suivante par "telle, que"

今年の夏はあまりの暑さ食欲もなくなってしまった。kotoshi no natsu wa amari no atsusa ni shokuyoku mo nakunatte shimatta
La chaleur, cette été, est telle que je n'ai plus d'appétit.

 

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me les poser !

またね!

Posté par Cassiel38 à 10:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

07 juillet 2017

Apprendre les kanji #5 La vérité !

Après

Apprendre les kanji #1
Apprendre les kanji #2
Apprendre les kanji #3
etApprendre les kanji #4

Il est grand temps de faire un bilan des méthodes pour apprendre les kanji ! Laquelle est la mieux, laquelle choisir ? Je vais ici vous partager mes experiences et ce qui as marché pour moi ou non.

La première méthode constitait à faire du par coeur, bête et facile mais un peu inefficace et... ennuyant. J'ai commencé à apprendre mes premier kanji comme ça, avant de vite me rendre compte que ça ne serais pas aussi simple d'apprendre environ 2000  kanji de cette façon.

La deuxième méthode se basait sur repérer les clés, et créer des petites histoires avec. Aux premiers abords, j'ai honnêtement pensé que cette méthode était d'une débilité sans fin. On a déjà du mal à se rappeler des kanji eux même, pourquoi en plus se faire retenir des histoires ? Si vous pensez pareil, détrompez vous ! C'est une méthode formidable ! A coupler au par coeur évidemment, mais ça rends l'apprentissage très amusant, et cela fais travailler la créativité ! J'utilise personnellement kanji kakitai pour ça, c'est idéal car en bas de chaque kanji se trouve le décryptage des clés, ce qui aide énormement. Ici par exemple, se loger, un homme sous un toit (qui se loge), et cent百 j'imaginerais que ça coute de l'argent, donc cent euros. Vous me suivez ?

20170702_113530

La troisième méthode consistait à simplement apprendre les clés par coeur. Excellente méthode aussi. Si vous connaissez les clés par coeur, il est plus simple de les reconnaitre dans un kanji et donc d'appliquer la méthode deux, même sans avoir un livre comme kanji kakitai qui indique les radicaux et clés. Il est aussi plus simple de saisir la signification d'un kanji comme ça.

Enfin, la quatrième méthode, les flashcards, qui elle se concentrait plus sur la mémorisation des lectures de kanji. Cette méthode là à déjà fais ces preuves, mais j'ai personnellement du mal à l'appliquer. Malgré Anki. Mais sachez que des tas de personnes on appris une partis des kanji comme ça, ça marche !

 

Conclusion : Comme nous l'avons vu à travers ce court article qui retraçais les différentes méthodes, elles sont toutes complémentaires. Chacune à ces plus et ces moins, chacunes vous facilitera sois la lecture, sois l'écriture. Ducoup, ce que je vous conseille, c'est d'apprendre les clés, puis d'en faire des histoires avec les kanji, puis d'apprendre par coeur, puis de le revoir sur Anki ! Oui, je viens de combiner toute les méthodes, je ne pense pas que les kanji puissent nous résister après ça, sauf si il nous manque les deux ingrédients principaux : La motivation et la discipline !

 

06 juillet 2017

Achats de livres #4

Entre nous, c'est surement les meilleurs livres que j'ai achetés jusqu'ici.

... bonjour tout le monde ! Encore des achats de livres, on va finir par croire que j'en fais la collection !
Aujourd'hui on retrouve deux livres de grammaire qui ne sont absolument pas pour les débutants, vous devez savoir lires les kana ; et absolument connaitre un minimum de grammaire ; les particules étant un minimum pour moi.

20170706_110213

Parlons du premier livre, Neko no te, qui malgré l'annonce "Tous niveaux" reste compliqué à saisir. Beaucoup de mots qui peuvent paraître compliqué pour certaine personnes tel que "mots démonstratif" "qualificatif" "forme suspensive"ou encore "circonstanciel" il va donc falloir réviser sa grammaire française avant de pouvoir y comprendre quelque chose. Le livre contient des kanji surmonté de furigana et est complètement en noir et blanc.
A part ces petits point qui affirment que ce livre n'est pas là pour rigoler, on y retrouve des leçons complète, des tas de phrases française à traduire en japonais tout au long des leçons (attention il va falloir connaitre du vocabulaire), et des bilans basées sur les heures d'apprentissage et l'équivalent en années dans le cursus scolaire. Ce livre est absolument génial à mes yeux, pour tout ceux qui veulent s'appliquer. Pour le prix, c'est vraiment un bon investissement.

20170706_110221

20170706_110235

Deuxième livre, 50 règles essentielles Japonais. celui ci est plus simple dans sa construction. Une double page par leçons : une page leçon, une page exos. Basta. Déjà premier avantage, le papier glacé, qui fais vraiment livre d'école et qui donne envie de faire les exercices assidûment. Ensuite, c'est tout juste ce qu'il faut pour revoir depuis le début toute les particules et les règles basiques de grammaire. (sachant que ça passe aussi par les formes verbales, et jusqu'au conditionnel ou la nominalisation par exemple, ce qui est déjà moins pour débutant) Le livre est écrit en kanji surmonté de furigana aussi (attention cependant dans les correction il n'y a même pas de furigana), aucun romaji existant. Plus facile à aborder que Neko no te, mais cependant moins complet, et qui tout comme Neko no te demande un vocabulaire de base assez conséquent pour pouvoir faire les exos !

20170706_111115

20170706_111118

Mais je ne les regrettes pas, ni l'un ni l'autre, je les prends comme complément l'un à l'autre, ce qui est totalement personnel evidemment ! Je suis une fan de grammaire autant française que japonaise donc pour moi, ces livres sont absolument formidables. En tout cas, que vous appréciez ça ou pas, la grammaire est un pilier essentiel à l'apprentissage d'une langue, et ces livres sont justement un condensé de tout ce qu'il faut pour atteindre un bon niveau en grammaire. (je préçise bien en grammaire et pas en japonais, car c'est à coupler avec du vocabulaire et des kanji)

Conclusion : Je ne regrette pas ces livres, et j'ai hate d'augmenter d'un niveau grace à eux ! :D