みなさんこんにちは!

Aujourd'hui un article complet sur les kanji ! Pourquoi? Tout simplement car j'ai remarquée qu'il n'y avais rien la dessus sur mon blog, et pour une raison simple : moi-même je n'y comprenais rien. Je vais donc tout vous expliquer, et répondre à toute les questions que j'ai pu moi-même me poser ! C'est parti !

 

Qu'est-ce que c'est ?

Les kanji viennent de la Chine, à l'époque les japonais n'avaient pas de système d'écriture propre à eux, ils ont alors empruntés celui des chinois, avant de rajouter les différents syllabaires kana afin de compléter leurs langue écrites (bien entendu, j'ai simplifié l'explication).
Ce sont des sinogrammes, comme ceux-ci : 月曜日, désignant parfois des verbes, des objets, ou des idées. Par exemple : rêve, manger, vendredi, lune, étudiant, volcan ... Ils peuvent être combinés entre eux pour créer d'autres mots, parfois construit sur une logique, par exemple feu d'artifice 花火 hanabi ; qui est un mélange du kanji fleur et celui du feu : fleur de feu. Mais attention, cette logique ne sera pas toujours présente.
A savoir aussi : Les kanji peuvent être écris en kana, d'ailleurs c'est grace à la lecture kana que vous allez les apprendres ; et il est tout à fais possible de mélanger kanji et kana dans un même texte, c'est d'ailleurs fais pratiquement à chaque fois. Les kanji font un peu office d'espace dans un texte, pour aérer la lecture lourde des kana. Exemple:  私は卵を食べます

 

C'est possible de ne pas les apprendre ?

Comme dis plus haut, il est totalement possible d'écrire les kanji en kana, alors vous pouvez vous dire : "Pourquoi les apprendre? C'est dur, c'est long, c'est chiant"... En fait, c'est toujours bien de connaître les kanji, pour plusieurs raisons :
Déjà, il y a beaucoup d'homonyme, c'est à dire qu'ils ont la même prononciation, le sens ne change que par le kanji ; ça peux porter à confusion si vous voulez n'écrire qu'en kana. Puis au japon, il y en a des tas, des kanji ; partout. Les furigana ne seront pas toujours là pour vous aider ! Donc vous pourrez bien parler le japonais, mais le lire et le comprendre vous sera pratiquement impossible!

Il faut savoir que la langue japonaise s'est beaucoup construite autour de l'écriture, et passer à côté, ça serait passer à côté de ce qui fais la beauté de la langue. Cela ne vous intéresse pas de décoder ces mystérieux idéogrammes? De les comprendre? Les dessiner? Ou peut-être cela vous parait trop difficile et vous préféreriez passer outre ? C'est vrai, les kanji sont la bête noire de ceux qui apprennent le japonais... et pourtant, je vous assure qu'une fois les règles suivantes acquises, ça devient une vraie partie de plaisir !

Du coup, la réponse me viens naturellement : Oui et Non ! Techniquement c'est possible, mais en pratique, cela va plus vous handicaper qu'autre chose !

 

wallpaper_kanji_training_grade_2_1080p_by_palinus-d87nev3

Comprendre les kanji

Ordre de tracé et nombre de traits

Les kanji ont un ordre de tracés et un nombre de trait. Oui. Mais n'ayez pas peur, ou ne vous dites pas que les japonais se compliquent la vie car au contraire, ça aide beaucoup.

Pour l'ordre des tracés, c'est difficile à expliquer alors je vous conseille d'aller voir cette courte leçon qui décrit les principales règles : LA

Mais le mieux reste d'acheter un livre de kanji avec l'ordre des tracés (comme kanji kakitai) puis de tous les écrire et les apprendre au cas par cas, à force vous prendrez l'habitude de l'ordre des traits et cela vous deviendra naturel.

Pour le nombre de traits, ça se lis directement avec l'ordre des tracés. Vous voyez qu'il y à un certain nombre de tracés selon les règles, par exemple : --> -->  土    3 traits. C'est très utile pour les dessiner joliment mais non seulement : ça sert aussi à chercher un kanji ! (dictionnaire, annexes...) Mais attention, on ne compte pas directement le nombre de trait, mais le nombre de tracé sans relever le stylo, par exemple, souvent on dessine cette forme  冂 en deux traits seulement |puis 冂 sans lever le pinceau on passe du trait du haut à celui du bat, puis on relâche.

Lecture On yomi Kun yomi

J'avais déjà fais un court article dessus mais il n'était pas super, alors je vais réexpliquer en simplifiant, et en rectifiant certaines choses. Comme expliqué au début, les kanji viennent de la Chine. Mais avant de reprendre ces kanji, les japonais avaient déjà un mot pour dire les choses. Cette façon là de dire, ils l'ont apposé aux kanji. C'est la lecture Kun-yomi, ou purement japonais. Mais, les chinois eux aussi ont une façon de dire le nom du kanji. C'est cette lecture là que les japonais ont repris et retranscrit en katakana ; elle est appelée on-yomi, ou sinojaponaise.

Par exemple :

水 ça se dis mizu en japonais, et ça veux dire eau. MIZU est la lecture kun yomi, mais nous avons aussi la lecture SUI, qui elle est la lecture on yomi.

Comment sait-on quand on utilise quelle lecture? Et bien en général la lecture japonaise est utilisé lorsque le kanji est seul, elle peux s'utiliser en tant que mot. Alors que la lecture on-yomi elle, est beaucoup beaucoup plus fréquemment utilisé lorsque l'on combine plusieurs kanji. Elle ne pourra pas être utilisé seule. Pour l'exemple de l'eau, on pourra dire MIZU pour dire l'eau, mais on ne pourra pas dire SUI, ça ne voudrais rien dire. SUI est a combiner ; par exemple : 水道 suidô : eau courante. Bien sur il y a des exceptions, mais ne vous prenez pas la tête avec ça, partez sur le principe suivant : KUN : Un seul kanji - ON : Plusieurs kanji . ça ira très bien pour commencer, vous verrez et apprendrez les exceptions tout seul au fil de vos lecture.

Clés (bushu) et Radicaux

Commencont par les radicaux. Les radicaux, au nombre de 214, servent à créer les kanji. Chaque kanji est en effet construit à partir de radicaux. Une fois ceux-ci appris, il devient d'autant plus simple d'assimiler tous les kanji, puisque en simplifiant la chose, les environs 2000 kanji à savoir pour le jlpt1 ne sont en fait que 214 (+variantes) : les 214 radicaux, mixés entre eux pour créer les kanji (sauf rares exceptions). Vous me suivez ? Cela est difficile à expliquer, mais j'espère vous avoir éclairé. Ensuite, les clés, ou bushu en japonais. Les clés sont aux nombre d'environ 80/85 + variantes (je ne connais pas le nombre exact). Il y a une clé dans chaque kanji, la clé est le radical qui sers de point d'attache. C'est à dire, le radical que l'on utilisera pour chercher le kanji dans un dictionnaire. C'est la clé du kanji. Encore une fois, difficle à mettre les choses claires à l'écris, mais si vous avez la moindre question, je suis là !

Voici quelques exemples :

La clé variante de MIZU (eau) ressemble à trois gouttes d'eau on le retrouve dans  HOU (loi)
La variante de HITO (personne) 人=亻dans YASU(mi) (repos, congé) 休 (c'est ce même kanji qu'on utilise pour bonne nuit "oyasumi nasai")
La variante de HI (feu) ressemble à du feu sous une casserole 火= 灬 dans ZEN (naturel, aspect) Par exemple, ici on peux voir le radical du chien 犬, mais ce n'est pas lui la clé, il fais juste parti de la construction du kanji, pour trouver ce kanji dans un dictionnaire, il faudra utiliser le radical du feu, qui est la clé. 火

Les clés peuvent se mettre de partout dans un kanji : à droite, à gauche, au dessus, autour, a droite et en dessous, etc ...

 

Combien y a t-il de kanji et en combien de temps les apprends t-on ?

Pour la question "combien de kanji" ça va être très difficile de répondre puisque personne ne le sais exactement, pas même au Japon. Néanmoins, je peux vous donner quelques chiffres utiles. Dans le JLPT5 il y à ≈ 80 kanji à savoir (sois l'équivalent de ce qu'ils apprennent à l'école primaire il me semble) Plus le niveau monte, plus ils sont nombreux. JLPT4 ≈  230 kanji ; JLPT3 ≈ 600 ; JLPT2 ≈ 1000 et enfin JLPT1 ≈ 2000. Et nous y sommes enfin : il faudrait savoir lire au minimum 2000 kanji pour pouvoir lire un journal (pas tous le monde ne sais lire les journaux au Japon car il faut un haut niveau!) Il existerait plus de 10000 kanji (voir plus) ; mais seulement 2000 seraient nécessaire pour savoir décrypter les autres !

Combien de temps pour les apprendre, c'est vague aussi, comme question ! Cela dépendra de beaucoup de facteur! Est-ce que vous êtes régulier, est-ce que vous avez une bonne mémoire, une bonne technique d'apprentissage, etc.... Disons que vous ne devez pas être pressé ! Surtout que vous allez surement en oublier sur le chemin, c'est obligé, surtout si vous ne les mettez pas en pratique (mais un article sur comment apprendre les kanji arrive d'ici le mois prochain, pas de soucis à se faire) J'ai fais mon petit calcul et au rythme de deux kanji par jour (et il faut tenir le rythme) il faudrait 1 mois et deux semaine pour connaitre les 80 kanji. Maintenant faisons le calcul à grande échelle. Au rythme de deux kanji par jour je le rappelle ; ça ferais 672 kanji par an, et donc 3 ans pour en apprendre 2000. Autant dire qu'il faut de la motivation ! Mais ne voyez pas "oh non encore 3 ans" vous n'avez pas forcément besoin de connaitre les 2000 pour parler ou lire le japonais, rien que 600 c'est déjà extrêmement bien, 600 c'est un niveau normal pour des discutions basiques. Mais je préfère faire étape par étape et plutôt me dire que si je bosse bien, dans 1 mois et demi j'aurai atteint mon niveau JLPT5 en kanji !

Voilà ! C'est tout pour cet article, j'espère qu'il vous aura aidé ! Sur ce, bon apprentissage et à bientôt !