13 mars 2016

L'immersion

Bonjour !

Aujourd'hui je reviens avec une bonne vieille méthode qui marche pour n'importe quelle langue!

Le but de l'immersion est, comme son nom l'indique, de s'immerger dans la langue ; s'entourer de celle ci le plus souvent possible afin de s'y habituer. Je pense que c'est la technique la plus efficace, qui m'as déjà valu une augmentation de mon niveau d'anglais ; et maintenant que je devient plus forte en japonais, je pense que c'est le moment de commencer. Voilà comment cela se présente :

  1. Lire en japonais
  2. Regarder/Écouter en japonais
  3. Penser en japonais

Ça peut paraître difficile à première vu mais on va voir tout ça en détail; vous verrez qu'au final c'est même plutôt amusant et passionant :

 

Lire en japonais

Ce premier point à déjà été vu, il existe des site comme NEWSWeb EASY ou cet article Peuvent vous aider à ça. Les buts de lire sont multiple, j'en avais déjà parlé dans un autre article : amélioration de la prononciation, lecture des kana et kanji plus rapide et naturelle, et on peux voir la construction des phrases. Je recommande de lire au minimum deux fois par semaine ; même si le mieux serait de lire un petit texte chaque soir.

 

Regarder/Écouter en japonais

Regarder des films, des vidéos, des reportages, des interviews... Comme pour la lecture, cela aide à la prononciation, et aussi à voir sa progression (un jour vous reconnaîtrez un mot, puis une phrase, ou une construction de phrase...) ; ça aide vraiment car les japonais parlent très vite en général, et il faut s'habituer. C'est toujours ce qui nous fais défaut dans l'apprentissage d'une langue, on ne s'entraine jamais assez à la compréhension orale.

Vous pouvez aussi écouter : radio, musique, etc... même si parfois c'est moins intéressant, on peux mettre ça en fond et l'écouter d'une oreille distraite. Faite attention néanmoins avec les chansons ; souvent, comme en France ou aux US, les phrases peuvent être tournée différemment ou même ne rien dire du tout, juste pour la poésie de la musique, écouter donc plutôt des chansons pour vous habituer à l'écoute de la langue plutôt que pour les structures grammaticales.

Voici un reportage qui m'avais fait énormément rire et que j'avais adoré, sur la France vu par les japonais ; bien sûr tout est en japonais mais même sans comprendre j'ai beaucoup apprécié :

Partie 1
Partie 2

 

Et voilà une série japonaise avec sous titre japonais (et chinois mais on s'en fiche)  il y a toute les suites sur youtube également. C'est assez intéréssant, d'après ce que j'ai compris c'est une femme qui donne des cours de japonais, dès le premier épisode ils parlent des classificateurs. Si vous êtes assez curieux vous pouvez repasser l'épisode plusieurs fois en mettant pause et en essayant de comprendre. Ou vous pouvez aussi mettre pause et répeter des phrases. Bien sûr, le ton est aussi un peu exagéré par la jeune fille par rapport à la vrai vie (un peu comme les anime mais pas autant) mais c'est tout de même pratique.

 

Penser en japonais

C'est un peu plus difficile je vous l'accorde, et voilà pourquoi il faut un niveau minimum. Savoir dire des phrases basique, avoir un vocabulaire minimum ; bref, il faut un peu plus que les bases ! Le but ici est comme le titre l'indique, de penser en japonais. Vous vous levez, dites-vous bonjour en japonais ; vous vous demandez l'heure? Dites-la en japonais ; Vous allez manger des carottes? Dites-le en japonais. C'est un peu compliqué au début, faut prendre l'habitude ; parfois il faut un peu penser pour se souvenir comment on conjugue ce verbe ou comment on dis carotte en japonais, mais au fur et à mesure ça va devenir automatique ; presque comme si vous étiez natif du japon !

Les avantages sont plus que nombreux, vous améliorerez tout, en pensant ou parlant en japonais.

Néanmoins cela ne sera efficace qu'à une condition : chercher quand on ne sais pas. Sinon vous améliorerez votre prononciation peut-être, mais pas grand chose d'autres, vous ne progresserez pas. Ce que je veux dire par chercher est que si vous voulez dire la date mais que vous ne vous souvenez plus, cherchez sur internet comment dire la date en japonais. Si vous mangez des courgettes et que vous ne savez plus comment ça se dis, ne vous dites pas "tant pis", prenez 2 minutes pour aller voir. Si vous avez mis une certaine particule dans une phrase mais que vous ne savez pas si c'est la bonne, allez voir à quoi sert cette particule, vérifiez les autres si il n'y en à pas une qui conviendrez mieux ; Cherchez à vous améliorer!

 

C'est tout pour ce petit article de conseils pour parler japonais couramment, j'espère que ça vous sera utile ! Si vous avez la moindre question ou que vous voulez compléter l'article, les commentaires sont là pour ça !

またね !


09 mars 2016

2136 kanji - Beethoven ♫

Petite vidéo sympa sur les environ 2000 kanji à savoir au minimum pour avoir un niveau de japonais avancé. La vidéo est un peu longue mais j'ai vraiment adoré !

2136 GSF Kanji in 11:12 to Beethoven

Posté par Cassiel38 à 12:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 mars 2016

La forme familière (ou neutre)

Bonjour tous le monde,

Ceci sera la dernière leçon reprise du site Kanji link, si vous voulez en apprendre plus sur la forme en TE, la forme volitive ou potentielle , je vous recommande fortement d'aller sur cette page.

Voilà, commençons directement cette lonnnngue leçon.

 

Il faut savoir que la forme familière sera utilisée avec ces amis ou sa famille. Par contre il ne faut ô grand jamais l'employer en parlant à son patron ou même des inconnus car cela passera pour un grand manque de respect!

La forme affirmative familière

La forme positive familière n’as pas besoin de trois pages de leçons, puisqu'elle est obtenue en utilisant directement le verbe à l'inaccompli : Iku, nomu, taberu…

Exemples

  • kaimono ni iku ([je] vais aux courses)
  • eiga o miru ([je] regarde un film)
  • benkyō suru ([j'] étudie)

 

La forme négative familière

Groupe 1

La forme négative familière du groupe 1 ressemble à la forme polie, sauf qu’il faut monter de 2 lignes, pour transformer la terminaison U en A. Puis vous pouvez rajouter NAI ない

 

fgh

Exemples

読む (yomu - lire) La terminaison de ce verbe est MU む. Il suffit de chercher む dans le tableau et de monter de deux ligne : む devient MA ま, ensuite on rajoute ない  読む (yomu) devient 読まない(yomanai)

読まない veux dire la même chose que 読みません (yomimasen), mais en plus familier.


Exceptions / ! \

  • Tous les verbes qui finissent avec le hiragana う : Logiquement ça devrait devenir A あ ,mais en fait ça devient WA わ.

Exemple avec le verbe 言う (iu - dire) : う devient わ.  言う (iu) devient 言わない (iwanai) et non pas ない (ianai)

  • La 2nd exception ne s’applique qu’à un seul verbe : ARU ある (être, exister, avoir). C’est un verbe beaucoup utilisé pour dire « il y a… ». Selon la règle RU る devrait devenir RA ら. Mais ある est une exception qui devient tout simplement  ない à la forme négative.

 

Groupe 2

Les verbes du groupe 2 finissent toujours en る précédé de E ou I. A chaque fois que l’on veut conjuguer un verbe du groupe 2 à la forme négative familière, la terminaison る disparait, puis on rajoute NAI ない.

Exemple:

寝る (neru - dormir) : J’enlève る et rajoute ない  :  寝る (neru) devient 寝ない (nenai)

 

Groupe 3

Les deux verbes irréguliers : する(faire), et くる(venir) : Comme ils sont irréguliers, il n’y a pas d’autres choix que de les apprendre par cœur.

  • する devient SHI し + ない
  • くる devient KO こ + ない

Exemples

持って来る (motte kuru - apporter) くる devient こ, puis on rajoute ない :  持って来る (motte kuru) devient 持ってこない (mottekonai)

 

Résumé :

Groupe 1 : U  --> A + ない

Groupe 2 : On enlève RU る et on rajoute ない

Groupe 3 : する devient  し + ない

                 くる devient こ + ない


 

Forme familière négatif passé

La forme négative passé suit exactement les mêmes règles que la forme négative. Il suffit simplement de remplacer ない par なかった (nakatta)

Exemples :

分かる (wakaru -comprendre) devient 分からなかった (wakaranakatta - je n’ai pas compris)

 

Forme familière affirmative passé - Forme en TA

Celle ci est un peu moins simple et demandera encore un peu de temps et de concentration. Faisons le plus succinct possibe. Déjà je vous recommande d'aller voir la vidéo "la forme en TE" sur le lien en haut de l'article. Non je ne me suis pas trompée, c'est bien la forme en TE que je voulais écrire. Pourquoi? Et bien car la forme en TA et en TE se conjuguent de la même façon, excepté que le TE et DE deviennent TA et DA. Avant de vous perdre plus que ça, allons-y :

 

Groupe 1Le groupe 1 se sépare en plusieurs sous-groupe. Pour chaque groupe, il faut enlever la syllabe et y rajouter une autre terminaison :

U う
TSU つ  ----> tta った
RU る

NU ぬ
FU ふ ----> nda んだ
MU む

KU く ----> ita いた (exception いく (aller) devient いった)

GU ぐ ---->ida いだ

SU す ----> shita した

Exemples :

あそぶ (asobu) -->  あそんだ (asonda) Je me suis amusé

かく (kaku) -->  かいた (kaita) J'ai écris

 

 

Groupe 2 : Pour le groupe 2, RU る disparaît et on rajoute TA た

 

Groupe 3 : Et enfin le groupe 3 :

  • する devient し + た
  • くる devient  き + た

 

Voilà pour la forme familière. Comme dis en début d'article, c'est la dernière leçon-écrite reprise des vidéos de kanji link que je ferais. J'espère que ça vous aura aidé à mieux comprendre, entrainez vous bien, et à bientôt!

03 mars 2016

La particule と et la particule や

Bonjour !

Aujourd'hui je reviens avec une toute petite leçon facile à mettre en pratique !

Je vais vous parler d'une utilisation de la particule TO と et l'utilisation de la particule YA や

 

La particule TO peux avoir plusieurs utilisation comme "avec" "quand" "si" ou encore d'autres, mais aujourd'hui je vais me concentrer sur son utilisation dans une liste fermée.

Dans ce cas là, TO peux être traduit comme "et"

Exemples :

パンたまご (pan to tamago) Pain et oeufs ; ce qui veux dire qu'il n'y avais que ça / seulement du pain et des oeufs

いぬねこ (inu to neko) Chiens et chats ; seulement des chiens et des chats, rien d'autres

 

Quand vous utilisez cette particule dans ce sens il faut alors que votre liste sois complète, car cela signifie qu'il n'y à rien d'autres que ce que vous avez dis.

 

La particule YA elle n'as qu'une utilisation, celle de faire une liste aussi, mais non exhaustive.

Exemples :

パンたまご (pan ya tamago) Pain et oeufs ; ça pourrais même etre traduit par "pain, oeufs..." cela sous entendu qu'il y à d'autres choses, que vous n'avez cité que quelques aliments mais pas tous

いぬねこ (inu ya neko) Chiens et chats ; entre autres, des cgiens et des chats (mais pas seulement)

 

La particule YA est facile à retenir puisqu'elle est à utilisation unique.

 

Voilà j'espère que ça vous servira !

01 mars 2016

La forme polie

Bonjour à tous et à toute,

On se retrouve comme promis pour une nouvelle leçon-écrite des vidéos de Kanji Link ; je l'ai fais à la base pour une utilisation personnelle (pour les imprimer et réviser quand mon pc est éteind par exemple), mais étant donné que j'ai un blog, je me suis dis que ça pouvait être sympatique de partager avec vous cette version écrite.

Je l'ai bien sur simplifié et j'ai enlevé des exemples, c'est pour cela que je vous recommande d'aller sur le site voir la vidéo et faire les exercices avant tout ! --> Cliquezzz

Bien entendu, je ne partagerez pas toutes les leçons du site puisqu'elle sont déjà sur le site (logique) ; juste la forme polie et la forme familière, pour le reste allez voir par vous même, mon but n'est pas de voler son (superbe) travail, au contraire, juste le partager avec vous !

 

Avant tout, il faut savoir que la forme polie s'utilise lorsque l'on parle à ses supérieurs ou à des inconnus, pour ces amis on utilisera plutôt la forme familière qui fera moins "rigide".

La forme polie - Affirmative : MASU (ます)

Groupe 1

Les verbes du groupe 1 peuvent avoir 9 terminaisons différentes toutes situées sur la ligne U.

Il suffit de transformer la conjugaison en U en une syllabe en i, qui se trouve une ligne au-dessus. Ensuite, vous pouvez ajouter MASU ます.

 

cc

 

Exemples :

  • 飲む (nomu - boire) : Ce verbe a pour terminaison む. Il suffit de chercher む dans le tableau, et de monter d'une ligne. On transforme alors むen み. Il n’y à qu’à rajouter ます.   飲む (nomu) devient  飲みます (nomimasu)
  • 話す (hanasu - parler) : On monte d’une ligne et on a し. On rajoute alors ます.  La forme polie de 話す (hanasu) est donc 話すします (hanashimasu)

 

Groupe 2

Les verbes du groupe 2 sont beaucoup plus simples. Comme vu dans la leçon des groupes de verbe, ils se finissent toujours en RU る, précédé d’une syllabe E ou I. Et bien à chaque fois qu’on veut conjuguer un verbe du groupe 2, る disparait, tout simplement.


Exemple :

見る (miru - voir) : On enlève る et on rajoute ます.  見る (miru) devient 見ます (mimasu)

 

Groupe 3

Les deux verbes irréguliers : する (suru - faire) et くる (kuru - venir). Comme ils sont irréguliers, il n’y a pas d’autres choix que de les apprendre par cœur.

  • する devient SHI + ます
  • くる devient KI き + ます


Exemple :

勉強する (benkyô suru - étudier) : する devient , puis on rajoute ますdonc 勉強する (benkyô suru) devient 勉強します (benkyô shimasu)

 

Résumé :

Groupe 1 : U --> i + ます

Groupe 2 : On enlève RU る et on rajoute ます

Groupe 3 : する devient  し + ます

                 くる devient き + ます

 

Forme polie – Negative

La forme polie négative suit exactement les mêmes règles que la forme polie affirmative. Il suffit simplement de remplacer ます par ません (masen)

 

Forme polie – Passé affirmatif

Il suffit de remplacer ます par ました (mashita)

 

Forme polie – Passé négatif

Il suffit de remplacer ます par ませんでした (masen deshita)

 

Pour dire « Faisons… ! »

Il suffit de remplacer ます par ましょう (mashô)

休む (yasumu - se reposer)  休みましょう Yasumimashô - Reposons-nous ! 

 

Voilà ! J'espère que ce cours vous aura plus, sur ce je vous dis à bientôt, et bonne révision!


29 février 2016

La patience de l'apprentissage

Parfois en pensant au point où j'en suis et au point où d'autre personnes sont, je me décourage. J'apprends complètement seule et c'est difficile par moment. Puis je me rappelle que j'ai tout les outils et les cours qu'il faut pour gagner un très bon niveau, et soudain me viens cette phrase que j'avais lu : "Ne compare pas ton niveau 1 au niveau 20 d'une autre personne".

Ce que cette expression veux dire c'est que, bien sûr on peut pleurer sur notre sort en regardant les bilingues japonais, les gens qui sont partis au Japon où qui vivent là bas maintenant ; ceux que vous voyez, même plutôt jeune, faire des vidéos en parlant japonais sous titré français ; et oui ça peux être décourageant de voir que nous on sais juste dire "je suis français" ou "je mange des oeufs" ; mais cette jeune fille dont j'ai fais allusion, qui fais des vidéos sous titrés japonais et qui aujourd'hui est parti au Japon pour un an il me semble, elle à fais plusieurs années d'études de japonais avant d'arriver là, elle aussi elle à eu des pertes de motivation, et elle à dû économiser 5 ans pour partir au Japon. Elle est passé elle aussi, comme tous le monde, par ce niveau 1 , à ne pas savoir comment exprimer certaine chose, ou ne pas reconnaître la moitié des kanji ; et ce que je veux dire par là c'est que : ça ne devrait pas vous décourager, mais au contraire vous booster à fond. Faites de cette hargne quelque chose de constructif! Vous devriez vous dire "moi aussi j'aurais ce niveau la un jour!" et il faut y travailler chaque jour! Il ne faut pas croire que les "niveau 20" sont meilleurs que nous et nous décourager, mais au contraire les prendre pour modèle, et se dire qu'on à autant de chance qu'eux d'y arriver, et qu'eux aussi, ils étaient niveau 1 au début !

670px-Learn-to-Speak-Japanese-Step-2

Pour ma part Je sais que ma perte de motivation se base aussi beaucoup sur mes problèmes de santé, je suis migraineuse et j'ai mal à la tête très souvent, mais même ces jours là j'essaie de me forcer à apprendre, même si j'ai plus de mal à retenir, j'essaie de me surpasser sinon je sais que je ferais comme au début : Je passerais 1 mois sans rien faire et ça, ce n'est pas constructif du tout !
Cela fais bientôt 1 an que j'apprends seule, je n'ai même pas encore économisé un seul euro pour le japon (je prévois de passer mon permis d'abord) j'en suis à l'apprentissage des kanji (seulement 40 pour l'instant), et il y a beaucoup de kanji que je croise dans mes lectures que je n'arrive pas à lire ou que je ne connais tout simplement pas ; mais je sais que je vais les apprendre bientôt dans mon livre, et je progresse chaque jour, même si j'ai l'impression de stagner tous le temps, si je regarde où j'en étais 2 semaines plus tôt, je me dis "mince mais en fait j'ai beaucoup progressé!" Je sais que dans 2 mois si je continue mes efforts, je pourrais dire haut et fort "oui je connais plus d'une centaine de kanji maintenant! J'ai le niveau JLPT4 des kanji!" Alors il ne faut pas lacher ! On à tous commencé quelque part ! Et je sais qu'en continuant à apprendre les kanji, du vocabulaire ou des leçons de grammaire un peu chaque jour, je saurais de mieux en mieux parler, et c'est pareil pour vous ! C'est sur que pour l'instant je suis très limité niveau expression oral en japonais, mais j'y travaille aussi !

C'est d'ailleurs très important, on se concentre sur l'écris, la grammaire tout ça, mais il faut mettre en pratique régulièrement, levez votre tête des livres et essayez de parler, de construire des phrases, d'écouter et de comprendre dans des films ! Il parait que l'oral japonais est très simple à maitriser, mais que c'est niveau écrit que c'est plus difficile, alors travaillez votre oral, apprenez des mots même sans connaitre le kanji, puis quand vous tomberez sur le kanji ça sera même plus simple et rapide à apprendre!

Tout ça pour dire : Ne pas se décourager ! Apprendre le japonais est long, et je sais que même dans 1 an je ne saurais peut-être pas encore tout exprimer en japonais (même si je me serais améliorée) il faut savoir prendre son temps et ne pas croire qu'au bout de 2 semaines on pourras créer des phrases ; c'est même plutôt le contraire, il faut savoir bien poser toutes les bases du japonais avant de commencer quoi que se soit ; et entre les kana et la compréhension des particules et kanji, ça peux prendre quelques 2/3 mois !

Soyez patient, et comme moi, ne vous découragez pas, si vous avez un jour de doutes (ce qui m'arrive aussi) où vous vous dites que vous n'y arriverez pas, alors prenez quelques minutes pour penser à cette citation. Ne vous comparez pas à d'autres personnes qui en sont déjà à 3 ans d'apprentissage. Tous le monde, je dis bien absolument tous le monde peux le faire. Alors maintenant allez-y, ça ne dépend que de vous !

 

27 février 2016

Les kanji

みなさんこんにちは!

Aujourd'hui un article complet sur les kanji ! Pourquoi? Tout simplement car j'ai remarquée qu'il n'y avais rien la dessus sur mon blog, et pour une raison simple : moi-même je n'y comprenais rien. Je vais donc tout vous expliquer, et répondre à toute les questions que j'ai pu moi-même me poser ! C'est parti !

 

Qu'est-ce que c'est ?

Les kanji viennent de la Chine, à l'époque les japonais n'avaient pas de système d'écriture propre à eux, ils ont alors empruntés celui des chinois, avant de rajouter les différents syllabaires kana afin de compléter leurs langue écrites (bien entendu, j'ai simplifié l'explication).
Ce sont des sinogrammes, comme ceux-ci : 月曜日, désignant parfois des verbes, des objets, ou des idées. Par exemple : rêve, manger, vendredi, lune, étudiant, volcan ... Ils peuvent être combinés entre eux pour créer d'autres mots, parfois construit sur une logique, par exemple feu d'artifice 花火 hanabi ; qui est un mélange du kanji fleur et celui du feu : fleur de feu. Mais attention, cette logique ne sera pas toujours présente.
A savoir aussi : Les kanji peuvent être écris en kana, d'ailleurs c'est grace à la lecture kana que vous allez les apprendres ; et il est tout à fais possible de mélanger kanji et kana dans un même texte, c'est d'ailleurs fais pratiquement à chaque fois. Les kanji font un peu office d'espace dans un texte, pour aérer la lecture lourde des kana. Exemple:  私は卵を食べます

 

C'est possible de ne pas les apprendre ?

Comme dis plus haut, il est totalement possible d'écrire les kanji en kana, alors vous pouvez vous dire : "Pourquoi les apprendre? C'est dur, c'est long, c'est chiant"... En fait, c'est toujours bien de connaître les kanji, pour plusieurs raisons :
Déjà, il y a beaucoup d'homonyme, c'est à dire qu'ils ont la même prononciation, le sens ne change que par le kanji ; ça peux porter à confusion si vous voulez n'écrire qu'en kana. Puis au japon, il y en a des tas, des kanji ; partout. Les furigana ne seront pas toujours là pour vous aider ! Donc vous pourrez bien parler le japonais, mais le lire et le comprendre vous sera pratiquement impossible!

Il faut savoir que la langue japonaise s'est beaucoup construite autour de l'écriture, et passer à côté, ça serait passer à côté de ce qui fais la beauté de la langue. Cela ne vous intéresse pas de décoder ces mystérieux idéogrammes? De les comprendre? Les dessiner? Ou peut-être cela vous parait trop difficile et vous préféreriez passer outre ? C'est vrai, les kanji sont la bête noire de ceux qui apprennent le japonais... et pourtant, je vous assure qu'une fois les règles suivantes acquises, ça devient une vraie partie de plaisir !

Du coup, la réponse me viens naturellement : Oui et Non ! Techniquement c'est possible, mais en pratique, cela va plus vous handicaper qu'autre chose !

 

wallpaper_kanji_training_grade_2_1080p_by_palinus-d87nev3

Comprendre les kanji

Ordre de tracé et nombre de traits

Les kanji ont un ordre de tracés et un nombre de trait. Oui. Mais n'ayez pas peur, ou ne vous dites pas que les japonais se compliquent la vie car au contraire, ça aide beaucoup.

Pour l'ordre des tracés, c'est difficile à expliquer alors je vous conseille d'aller voir cette courte leçon qui décrit les principales règles : LA

Mais le mieux reste d'acheter un livre de kanji avec l'ordre des tracés (comme kanji kakitai) puis de tous les écrire et les apprendre au cas par cas, à force vous prendrez l'habitude de l'ordre des traits et cela vous deviendra naturel.

Pour le nombre de traits, ça se lis directement avec l'ordre des tracés. Vous voyez qu'il y à un certain nombre de tracés selon les règles, par exemple : --> -->  土    3 traits. C'est très utile pour les dessiner joliment mais non seulement : ça sert aussi à chercher un kanji ! (dictionnaire, annexes...) Mais attention, on ne compte pas directement le nombre de trait, mais le nombre de tracé sans relever le stylo, par exemple, souvent on dessine cette forme  冂 en deux traits seulement |puis 冂 sans lever le pinceau on passe du trait du haut à celui du bat, puis on relâche.

Lecture On yomi Kun yomi

J'avais déjà fais un court article dessus mais il n'était pas super, alors je vais réexpliquer en simplifiant, et en rectifiant certaines choses. Comme expliqué au début, les kanji viennent de la Chine. Mais avant de reprendre ces kanji, les japonais avaient déjà un mot pour dire les choses. Cette façon là de dire, ils l'ont apposé aux kanji. C'est la lecture Kun-yomi, ou purement japonais. Mais, les chinois eux aussi ont une façon de dire le nom du kanji. C'est cette lecture là que les japonais ont repris et retranscrit en katakana ; elle est appelée on-yomi, ou sinojaponaise.

Par exemple :

水 ça se dis mizu en japonais, et ça veux dire eau. MIZU est la lecture kun yomi, mais nous avons aussi la lecture SUI, qui elle est la lecture on yomi.

Comment sait-on quand on utilise quelle lecture? Et bien en général la lecture japonaise est utilisé lorsque le kanji est seul, elle peux s'utiliser en tant que mot. Alors que la lecture on-yomi elle, est beaucoup beaucoup plus fréquemment utilisé lorsque l'on combine plusieurs kanji. Elle ne pourra pas être utilisé seule. Pour l'exemple de l'eau, on pourra dire MIZU pour dire l'eau, mais on ne pourra pas dire SUI, ça ne voudrais rien dire. SUI est a combiner ; par exemple : 水道 suidô : eau courante. Bien sur il y a des exceptions, mais ne vous prenez pas la tête avec ça, partez sur le principe suivant : KUN : Un seul kanji - ON : Plusieurs kanji . ça ira très bien pour commencer, vous verrez et apprendrez les exceptions tout seul au fil de vos lecture.

Clés (bushu) et Radicaux

Commencont par les radicaux. Les radicaux, au nombre de 214, servent à créer les kanji. Chaque kanji est en effet construit à partir de radicaux. Une fois ceux-ci appris, il devient d'autant plus simple d'assimiler tous les kanji, puisque en simplifiant la chose, les environs 2000 kanji à savoir pour le jlpt1 ne sont en fait que 214 (+variantes) : les 214 radicaux, mixés entre eux pour créer les kanji (sauf rares exceptions). Vous me suivez ? Cela est difficile à expliquer, mais j'espère vous avoir éclairé. Ensuite, les clés, ou bushu en japonais. Les clés sont aux nombre d'environ 80/85 + variantes (je ne connais pas le nombre exact). Il y a une clé dans chaque kanji, la clé est le radical qui sers de point d'attache. C'est à dire, le radical que l'on utilisera pour chercher le kanji dans un dictionnaire. C'est la clé du kanji. Encore une fois, difficle à mettre les choses claires à l'écris, mais si vous avez la moindre question, je suis là !

Voici quelques exemples :

La clé variante de MIZU (eau) ressemble à trois gouttes d'eau on le retrouve dans  HOU (loi)
La variante de HITO (personne) 人=亻dans YASU(mi) (repos, congé) 休 (c'est ce même kanji qu'on utilise pour bonne nuit "oyasumi nasai")
La variante de HI (feu) ressemble à du feu sous une casserole 火= 灬 dans ZEN (naturel, aspect) Par exemple, ici on peux voir le radical du chien 犬, mais ce n'est pas lui la clé, il fais juste parti de la construction du kanji, pour trouver ce kanji dans un dictionnaire, il faudra utiliser le radical du feu, qui est la clé. 火

Les clés peuvent se mettre de partout dans un kanji : à droite, à gauche, au dessus, autour, a droite et en dessous, etc ...

 

Combien y a t-il de kanji et en combien de temps les apprends t-on ?

Pour la question "combien de kanji" ça va être très difficile de répondre puisque personne ne le sais exactement, pas même au Japon. Néanmoins, je peux vous donner quelques chiffres utiles. Dans le JLPT5 il y à ≈ 80 kanji à savoir (sois l'équivalent de ce qu'ils apprennent à l'école primaire il me semble) Plus le niveau monte, plus ils sont nombreux. JLPT4 ≈  230 kanji ; JLPT3 ≈ 600 ; JLPT2 ≈ 1000 et enfin JLPT1 ≈ 2000. Et nous y sommes enfin : il faudrait savoir lire au minimum 2000 kanji pour pouvoir lire un journal (pas tous le monde ne sais lire les journaux au Japon car il faut un haut niveau!) Il existerait plus de 10000 kanji (voir plus) ; mais seulement 2000 seraient nécessaire pour savoir décrypter les autres !

Combien de temps pour les apprendre, c'est vague aussi, comme question ! Cela dépendra de beaucoup de facteur! Est-ce que vous êtes régulier, est-ce que vous avez une bonne mémoire, une bonne technique d'apprentissage, etc.... Disons que vous ne devez pas être pressé ! Surtout que vous allez surement en oublier sur le chemin, c'est obligé, surtout si vous ne les mettez pas en pratique (mais un article sur comment apprendre les kanji arrive d'ici le mois prochain, pas de soucis à se faire) J'ai fais mon petit calcul et au rythme de deux kanji par jour (et il faut tenir le rythme) il faudrait 1 mois et deux semaine pour connaitre les 80 kanji. Maintenant faisons le calcul à grande échelle. Au rythme de deux kanji par jour je le rappelle ; ça ferais 672 kanji par an, et donc 3 ans pour en apprendre 2000. Autant dire qu'il faut de la motivation ! Mais ne voyez pas "oh non encore 3 ans" vous n'avez pas forcément besoin de connaitre les 2000 pour parler ou lire le japonais, rien que 600 c'est déjà extrêmement bien, 600 c'est un niveau normal pour des discutions basiques. Mais je préfère faire étape par étape et plutôt me dire que si je bosse bien, dans 1 mois et demi j'aurai atteint mon niveau JLPT5 en kanji !

Voilà ! C'est tout pour cet article, j'espère qu'il vous aura aidé ! Sur ce, bon apprentissage et à bientôt !

Posté par Cassiel38 à 20:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

25 février 2016

Conseils pour apprendre les kana

J'étais persuadée d'avoir déjà fais une vidéos à ce sujet mais apparemment non! C'est pas grave, vaut mieux tard que jamais comme on dis !

Avant toute chose, pour ceux qui viennent de débarquer et ne savent même pas ce que sont les kana, je vous renvoie à mon article sur le système d'écriture japonais --> ICI

1 - Les écrire

La première étape est sûrement l'étape la moins amusante ; certaines personnes disent que les écrire à la suite sur 5 pages est inutile et fatiguant, je pense personnellement qu'il faut trouver un juste milieu, mais que les écrire reste toutefois utile. Je vous conseille de prendre une feuille, et d'écrire une dizaine de fois chaque syllabe, en suivant bien l'ordre des traits. Les avantages à les écrire sont nombreux ; déjà vous vous familiarisez avec chaque syllabe une par une, et ensuite la mémoire écrite vous aidera. Ce que je me demande c'est : comment peut-on prétendre connaître les kana si on ne sais même pas les réécrire? Même si vous ne comptez pas faire de thèse en japonais, je pense que c'est une question de principe ; alors écrivez les !

2 - Être régulier

C'est l'un des point les plus important je pense ; et je crois en avoir déjà parlé dans un autre article. Il vaut clairement mieux prendre 10 minutes chaque soir plutôt que 5 heures une fois par mois. Cette astuce me semble même être la base lors d'un apprentissage, peu importe lequel ! Après je conçoit totalement que parfois on est un peu découragé, un peu dégoûté même ; qu'on peux être fatigué ou peu importe ; si vous voulez faire des pauses, je vous recommande de ne pas dépasser 3 jours sans rien faire, ou le temps d'un week end par exemple. Mais je pense que même fatigué on peux continuer à s'immerger dans la langue, en regardant des vidéos sous-titré ou écouter de la musique japonaise par exemple. Essayez de ne jamais lacher complètement.

3 - Lecture

Une autre partie très importante ! Savoir lire un texte japonais sans s'arrêter toute les trois syllabe, ça me semble plutôt essentiel, pas vous? Le but du jeu est de lire à voix haute bien évidemment. Vous verrez alors que la difficulté ne réside pas tant dans le fait de savoir lire les kana naturellemennt et sans vous stopper ; mais de savoir quand et comment mettre l'intonation dans les phrases. Voilà pourquoi c'est aussi utile d'écouter des japonais parler, par exemple dans des vidéos d'interview ( /!\ et non pas des anime car les intonations sont très exagérées et vous parraitrez juste ridicule si vous parlez comme ça !) Bref la lecture aide considérablement à connaître les kana et se familiariser avec eux, et vous vous améliorerez aussi à l'oral ; et bam, d'une pierre deux coups!

4 - De la volonté

Dernière astuce, totalement absurde vous allez me dire! Ben oui c'est vrai que ça parait logique, si on est pas motivé, on n'y arrive pas ! Justement, faite une liste de ce qui vous motive à apprendre le japonais et les kana, rappelez vous sans cesse pourquoi vous apprenez cette langue. Ça peux être pour voyager, comprendre votre anime préféré, peu importe, il vous faut une motivation, un objectif qui vous pousse à vous poser 10 minutes le soir et relire un texte trois fois jusqu'à le lire sans une once d'hésitation ; une motivation pour écrire 10 fois chaque kana jusqu'à savoir par coeur comment on fais !.. Sans ça vous n'y arriverez pas, et pour une très bonne raison : quand on n'est pas motivé, même si on se force à réviser, notre cerveau fera le tri et ne retiendra rien de ce que vous essayez d'apprendre, ou très difficilement!

 

hiragana-chart-of-shichida1

Voilà, c'est tout pour ce long article mais qui j'espère vous aura aidé ! Pour toute question ou conseil complémentaire, l'espace commentaire est à vous! Sur ce je vous laisse, j'ai de la lecture qui m'attends !

 

24 février 2016

Grammaire - Les groupes de verbes

Enfin, nous commençons les leçons qui vous permettront vraiment de créer des phrases et de parler japonais! Mais commençons par le début, vous ne pourrez conjuguer aucun verbe si vous ne savez pas différencier les groupes de verbes !

Cette leçon est prise du site Kanji link dont le lien est à droite, mais en voilà un autre si vous ne le trouvez pas : CLIQUEZ

Ces cours sont en fait la version écrites des vidéos du site, mais ça reste intéressant d'aller voir le site, regarder les vidéos et faire les exercices ; mon article ne sers qu'à ceux qui veulent imprimer pour avoir un support écris sur lequel réviser.

Les groupes de verbes sur le site kanji link

Vous pourrez voir qu'il y à pleins d'autres leçons sur la page, c'est en fait les leçons de grammaire à savoir pour passer le JLPT5. Si vous êtes motivés, vous pouvez prendre de l'avance sur mes articles et regarder les autres vidéos ; vous pourrez toujours revenir là pour avoir la version écrite de la vidéo.

 

Les groupes de verbes

Il existe en japonais 3 groupe de verbe. Le groupe 1 appelé Go-dan ; le groupe 2 appelé Ichi-dan ; et le groupe 3, irrégulier

Le groupe 1 regroupe

  • Les verbes ne finissant pas par RU る
  • Les verbe finissant par る étant précédé des lettres A / U / O

Le groupe 2 regroupe

  • Les verbes finissant par RU る et étant précédé des lettres E / I

Enfin, le groupe 3 est le plus simple puisqu'il ne regroupe que 2 verbe qui sont irrégulier :

  • Suru (faire)
  • Kuru (venir)

 

Cela étant dis, faites attention au groupe 1, qui regroupe pas mal d'exceptions !! Vous en verrez quelques une sur le lien ci dessous.

Voilà le lien, c'est un tableau très très pratique qui résume tout ce que je viens de dire ; ce tableau viens du site Kanji Link, vous pouvez cliquer : Juste là

 

Je ne pense pas que cette leçon soit compliquée, mais je me devais de la partager avec vous avant de faire le reste.

J'espère que ça vous aura plus, et je vous revoie pour une nouvelle leçon très bientot ! またね!

Posté par Cassiel38 à 14:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

21 février 2016

L'astuce des post-it

みなさんこんにちは!
Bonjour à tous !

Aujourd'hui je vous retrouve pour une petit astuce de rien du tout, mais qui peux vous aider à retenir du vocabulaire très facilement!

Je pense que rien qu'au titre vous avez tous deviné ! Cette astuce consiste à écrire les mots d'objets sur des post-it, et de les coller sur les objets en question. Par exemple écrire chaise, et coller le post-it sur une chaise... Simple à saisir le concept je pense. Il est bien évidemment recommandé de les écrire en kana, mais si vous voulez écrire en romaji le temps de mémoriser le mot ou bien si vous avez du mal avec la lecture des kanas, alors exceptionnellement, c'est autorisé!

Les avantages de cette technique, c'est que l'on va associer le mot à l'image, à l'objet ; à chaque fois que vous prendrez votre stylo vous verrez son nom en japonais, et ça rentrera naturellement, et vous ne l'oublierez pas! Du moins, pour moi ça fonctionne (oui ma chambre est bourrée de post-it actuellement, et oui ça fais un peu bizarre je l'admet, mais ça marche je vous assure!)

Voilà quelques mots pour commencer à poser vos post-it tout de suite :

 

Table  テーブル Teburu

Porte  ドア  Doa

Stylo  ペン  Pen

Ordinateur  コンピュータ  Conpyuta

Lit  ベッド  beddo

lampe  ランプ  lanpu

Télécommande  リモコン  rimokon

Télé  テレビ  terebi

Canapé  ソファー sofa (si vous n'avez pas compris le [fa] [ファ] je vous conseille très vivement d'aller voir cette vidéo sur les nouvelles combinaisons, c'est très bien expliqué, et c'est vraiment utile de connaître ça : ICI )

 

kappu-post-it

Voilà, j'espère que ça vous aura aidé ou inspiré ; bon apprentissage !

Posté par Cassiel38 à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,