04 septembre 2016

Début de compréhension orale

Bonjour tout le monde !

En ce moment, je travaille extremement dur pour atteindre le JLPTn5. Nous sommes en septembre et je n'ai toujours pas le niveau, c'est pourquoi je me suis autorisée jusqu'à décembre, et j'ai fais une grande liste d'objectifs.Nous sommes le cinquième jour et j'ai déjà coché 3 case, j'avance vite !

Je voulais aujourd'hui vous parler déjà pour vous dire que je prépare quelques articles (si j'ai le temps, entre le travail et l'apprentissage) et aussi pour vous partager ma joie. La première fois que j'ai fais ça c'était pour vous dire que je connaissais les 80 mots du JLPTn5. Ici c'est pour faire encore mieux. Vous dire que je comprends entièrement cette vidéo (du moins les formes grammaticales etc, il me manque encore certains mots de vocabulaire mais je les devines facilement grace aux sous titres)

Sur ce, bon visionnage et a bientot !

Get motivated to learn languages ★ 言語は何よりも大切


23 août 2016

Apprendre les kanji, #2 Se créer des histoires

Bonjour ! Aujourd'hui article pour apprendre les kanji selon une autre méthode !

Nous sommes tous d'accord pour dire que les personnes qui commencent l'apprentissage de la langue japonaise se heurtent tous au même mur : les kanji.
En effet, ils présentent plusieurs facteurs les rendant difficiles à apprendre :

  • Ils possèdent plusieurs prononciations et plusieurs sens
  • Il en existe plusieurs milliers, dont environ 2000 à connaître pour avoir un très bon niveau.
  • Beaucoup se ressemblent

Tous ces éléments peuvent effrayer, mais c'est bien normal ! Les personnes qui vous disent qu'apprendre les kanji c'est amusant et facile se trompent ! Je ne dis pas qu'on ne peux pas aimer apprendre les kanji, mais c'est extrêmement long et fastidieux !

MAIS, il existe heureusement plusieurs astuces permettant de faciliter l'apprentissage, et de lever un peu le poids que l'on ressent en voyant la masse de travail.

Ce que je recommande à toute personne souhaitant apprendre les kanji, c'est de commencer par repérer les clefs (bushu en japonais). Une fois que vous connaissez les clefs, vous pouvez commencer à apprendre les kanji en vous créant des petites histoires basées sur les clefs. Un exemple concret, le kanji 始める hajimeru, a gauche on a la femme 女, on a aussi à droite le kanji du socle 台. en partant de là, on peux se dire que c'est une femme avec un bébé sur une table, le bébé désignant le commencement d'une vie. Hajimeru signifie commencer.

D'autres petites astuces non négligeables :

  • Commencez par apprendre les kanji qui vous seront utiles. Par exemple, si vous partez en voyage, il est surtout utile d'apprendre les kanji de noms de villes, de nourritures etc, voici un article dessus : 110 kanji pour se débrouiller au Japon.
  • Un des meilleurs moyens d'apprendre à lire les kanji, reste encore de lire des kanji (noooon ?). Par là, j'entends : lire des livres (manga, romans) jouer à des jeux en japonais... Prenez un dictionnaire, électronique de préférence, et accumulez vos connaissances ! 
  • Et surtout, ne vous précipitez-pas ! En apprendre trop d'un coup n'aura que deux effets : un mauvais apprentissage qui ne tiendra pas la durée, et un dégoût d'apprendre. Apprenez à votre rythme, mais pas plus.

kanjis

Les Japonais et les kanji

Une petite anecdote qui tend à prouver que le système des kanji est trop compliqué et tend à être obsolète : les Japonais ont de plus en plus de mal à les apprendre.

Il faut dire que c'est un travail immense pour les enfants japonais, mais à cela, on peut également rajouter le fait que l'on est actuellement dans l'ère numérique. Combien de jeunes Français écrivent en mode “je roule ma tête sur le clavier” ? Imaginez maintenant le même phénomène, mais au Japon … pas terrible hein ? Du coup, de moins en moins de Japonais arrivent à écrire correctement avec autre chose qu'un ordinateur.

Mais alors, pourquoi ne changent-ils pas leur système d'écriture ? Je dirais qu'il y a deux raisons principales :

  • Ça aurait de grosses répercutions sur le pays pendant plusieurs années, chose qu'il est difficile à caser dans un agenda à notre époque …
  • La langue japonaise est composées de beaucoup trop d'homophones (mots se prononçant de la même façon), les hiragana seuls ne sont donc pas suffisants.

La chose a pourtant été envisagée, mais, à mon avis, ce n'est pas demain que ça aura lieu. Il va donc falloir continuer à galérer, malheureusement.

 

Merci à la personne qui m'as aidée à écrire cet article, c'est un style d'écriture un peu différent du mien, mais tout aussi intéressant à lire je trouve ! En esperant que ça vous ai aidé ; また今度!

 

Apprendre les kanji, #1
Apprendre les kanji, #3
Apprendre les kanji #4
Apprendre les kanji #5

03 juin 2016

Travailler sa compréhension orale

Bonjour tous le monde !

Aujourd'hui, je vous propose de vous pencher sur comment améliorer sa compréhension orale ! Vous arrivez à créer des phrases (simples ou compliquées), vous arrivez à lire et comprendre des textes ? Vous pensez être prêt pour regarder des vidéos en japonais, et là, c'est le drame, vous ne comprenez plus rien !

Avant toute chose, commençons par se poser la bonne question :

Pourquoi ?

Plusieurs explications s'offrent à vous dans un tel cas, voyons les toutes une par une :

  1. Vous ne connaissez pas le vocabulaire utilisé (Si dans un anime ils parlent de mages ensorceleurs de sapins possédant une dague de ravivement de la lumière des shinigamis, alors c'est normal que vous ne compreniez pas, je vous rassure)
  2. Vous ne connaissez pas les formes grammaticales utilisées
  3. La/les personne(s) parle(nt) trop vite et mangent la moitié des mots
  4. Votre cerveau n'est pas habitué au Japonais

Et maintenant, voyons comment y remédier doucement, mais sûrement !

Les solutions

La première chose à faire est de continuer à apprendre du vocabulaire. Si vous ne regardez pas d'anime parlant de mages ensorceleurs de sapins, mais que vous continuez à ne rien comprendre, alors c'est qu'il vous manque du vocabulaire de tous les jours ! Plus vous en saurez et plus ça sera facile de comprendre des vidéos, même si vous ne comprenez rien d'autre. Par exemple, si vous entendez "hier" "chocolat" "soeur" , même si vous ne comprenez pas la grammaire ou bien la conjugaison des verbes, vous aurez déjà des indices sur le sujet de la vidéo/l'anime/le drama ou peu importe. Ça peut parraitre complètement con, mais c'est logique finalement, une grosse partie de la compréhension, c'est le vocabulaire !

Deuxième chose qui rejoint le premier conseil, apprendre la grammaire, apprenez le maximum de forme grammaticale, faites que vous puissiez les reconnaître en les entendant, même si vous ne savez pas encore comment les utiliser, ce qui compte c'est que vous savez que, par exemple, te+kudasai veux dire une demande : pas grave si vous ne savez pas conjuguer la forme en te pour l'instant, vous savez au moins la reconnaître et la comprendre.

Passons aux choses plus concrète maintenant, le vif du sujet. Comment habituer son oreille au Japonais ? J'ai bien des petites astuces. Pour commencer, essayez de garder un support écris à votre écoute. Vous pouvez commencer par vous enregistrer en train de lire un texte, et vous réécouter quelques jours plus tard sans le texte, en essayant de comprendre ce que vous dites (le faire quelques jours plus tard est important, car vous ne vous souviendrez surement pas de ce que vous aviez dis). L'avantage en commençant comme ça, c'est que vous avez le texte de ce que vous avez dis, pour vous corriger, et vous parlerez beaucoup plus doucement qu'un japonais. Bien sur ça ne suffira pas à vous rendre bilingue.

Vous pouvez ensuite monter progressivement la difficulté, dans les cours d'Ici-Japon par exemple, cliquez sur un cours, puis sur les exercices tout en bas de la page, et écoutez plusieurs fois la partie des exercices audio, jusqu'à comprendre. Au début que je faisais ça, je comprenais les mots mais mon cerveau buguais complet, il ne voulais rien comprendre, je devais réécouter 5 fois "日本語の本" pour comprendre que ça disais "livre de japonais" , alors qu'à l'écris je le comprenais tout de suite !

Je connais aussi un bon site d'exercices de compréhension orale (en anglais) je vous en ferais un article juste après celui ci, pour pouvoir le mettre dans la catégorie "liens et sites". Voici l'article.

Dernier conseil, choisissez bien vos vidéos, certaines personnes parlent très très vite et c'est presque impossible à comprendre, mais d'autres personnes parlent clairement et lentement, et on est fier de comprendre dans ces moments là !

Sinon il n'y a pas de secret, écouter, écouter, écouter... Mais pas que ! Parler aussi ! Ne faites pas que de l'écoute passive, quand vous pensez reconnaitre une phrase, remettez là et répetez là ! Il faut beaucoup de persévérance pour comprendre une langue, il n'y a pas de secret, il faut travailler dur !

Bon courage à vous tous !

25 mai 2016

Doit-on conjuguer です, ou l'adjectif ?

Bonjour tous le monde ! Avant toute chose, si vous n'avez pas encore vu les adjectifs, je vous renvois vers mon article, je vous conseille de le lire avant de lire celui ci, car vous ne comprendriez rien sinon : Clik !

Petit article aujourd'hui, juste pour répondre à une question simple, mais à laquelle vous n'avez surement jamais pensé ! Doit-on dire "C'était grand" de cette façon -->  大きかったです ookiikatta desu (l'adjectif au passé), ou bien comme ça --> 大きいでした ookii deshita (ですdesu au passé) ?

Alors lequel est bon ? Comment faut-il dire ? Et bien après mes petites recherches, voici la réponse qui ressort :

05 mai 2016

La quantité au détriment de la qualité ?

皆さん今日は!

Il y a peu de temps, je suis tombée sur un article en anglais parlant de l'apprentissage du japonais, et dont le titre était très exactement : Pourquoi la quantité, pas la qualité, te rendra fluent en japonais. Voici le lien (d'ailleurs c'est un très bon site si vous comprenez l'anglais) --> Why Quantity, Not Quality, Makes You Fluent In Japanese.

Mais si vous n'êtes pas très fort en anglais, alors j'aimerais beaucoup vous traduire quelques passages et exprimer mon avis sur la question. (J'ai fais une traduction assez approximative donc si certaines phrases ne veulent pas dire grand chose où ne sont pas totalement en accord avec la version anglaise, c'est normal et je m'en excuse.)

 

{Apprendre les kanji

  • Qualité: Pour chaque kanji, vous apprenez toutes les significations et lectures, et vous apprenez aussi à écrire la satanée chose. Avec vos précieuses mains. "Il y a toutes ces infos importantes, et je pense qu’il est essentiel de tout apprendre, au cas où." Ceux qui apprennent par la « qualité » vont apprendre comme ceci, un par un par un, et ça va probablement prendre un bout de temps.
  • Quantité: A la place de tout apprendre, vous apprenez le strict minimum, comme ça vous pouvez vous dépêcher d’apprendre le prochain kanji. Dans les cas extrêmes, ça implique seulement d’apprendre la signification du kanji et c’est tout. Généralement, on a des gens qui apprennent seulement une lecture et une signification.

Vous laissez tomber beaucoup d’informations en apprenant avec la méthode “quantité” plutôt que celle de la “qualité”. Mais, il y a une chose marrante que je peux remarquer, élève après élève après élève : le plus ils connaissent de kanji, le plus facile il sera pour eux d’apprendre le prochain kanji. Il y a de nombreuses raisons à ça et je ne vais pas trop détailler, mais l’expérience engendre de l’expérience. En coupant le surplus (supprimer les lectures et significations les moins importantes ; et l’écriture du kanji) vous finissez avec beaucoup plus de kanji « appris » pour un même délai.

C’est important parce-que vous avez besoin de beaucoup de kanji pour être capable de lire le "vrai japonais". Pensez de cette façon. Disons que vous lisez des textes japonais (un blog, un site de cuisine, un livre, un manga, etc…) et vous tombez sur un mot composé de plusieurs kanji. Si vous ne savez pas déjà les significations des kanji, vous avez à chercher leurs lectures, mais aussi la signification/lecture du mot. Ce ne sera certainement pas un niveau +1 (plutôt un +4). Ça veut dire que c’est un trop haut level pour vous pour le comprendre naturellement. Mais, disons que vous tombez sur le même mot mais vous savez déjà les significations et les lectures des kanji qui composent le mot. Tout ce dont vous avez besoin est de regarder la signification du mot parce-que vous savez déjà le lire. Aussi, la signification du mot est en relation avec les significations des kanji qui le compose. Ça devient quelque chose comme un +1. Ou mieux, vous devinez la signification du mot en vous basant sur les significations des kanji. Sans avoir à regarder nulle part vous connaissez la signification du mot. Ça devient alors un « +1 facile »

C’est sûr, vous pouvez faire ça aussi en misant sur la qualité. Mais, les opportunités pour que ça arrive chutent dramatiquement. Lire en japonais et avoir à chercher 75% des kanji/mots sur la page est une expérience vraiment frustrante. Mais si vous prenez la route de la « quantité » avec les kanji, vous êtes certifié que vous aurez à faire ça beaucoup moins souvent. Avec la quantité viens la qualité.}

J'aimerais faire une petite pause ici et émettre un avis. C'est clair, je pense que la personne à raison ici, et j'aurais dû faire comme ça depuis le début au lieu de me concentrer à retenir tant de choses si parfaitement pour chacun des kanji ; néanmoins, je pense que le fait de passer outre l'écriture et l'entrainement écrit est une mauvaise idée. Le fait de l'écrire encore et encore vous aide à le graver dans votre mémoire et le reconnaître parfaitement. Il y a tellement de kanji ressemblant - comme 力 et 九 人 et 入 話 et 語 聞 et 間 大 et 犬 動 et 働 - qu'il est indispensable pour moi de savoir les écrire trait par trait, afin de ne pas les confondre. Se baser seulement sur le visuel, c'est idyllique. Certes ça marche pour certains kanji (que j'ai moi-même appris seulement au visuel comme 私 猫 雨...) Mais pour la plupart des autres kanji ça ne marche pas. Vous allez avoir vite fais de les oublier ou les confondre. C'est le seul point que j'aurais à reprocher, car tout le reste me semble parfaitement vrai. Passons au paragraphe suivant.

 

{Réviser avec des phrases

Maintenant, voyons l’étude des phrases. L’idée ici est que vous utilisiez des phrases pour réviser / améliorer votre japonais. Vous les lisez et vous les traduisez. […]

  • Qualité : Vous passez beaucoup de temps sur chaque phrase. Vous essayez d’apprendre et de mémoriser chacun des mots. Vous vous assurez que chaque point de grammaire est su à la perfection avant de passer à la phrase suivante.
  • Quantité : Vous ne passez pas tant de temps que ça sur chaque phrase. Vous regardez la grammaire du mieux que vous pouvez. Vous regardez les mots aussi. Mais, si vous restez bloqué vous ne vous en inquiétez pas. Vous essayez de rester à votre niveau ou légèrement au dessus. Les parties qui ne sont pas à votre niveau, vous les passez.

La chose importante ici et que vous passiez rapidement à autre chose. Vous ne vous souciez pas de retenir chaque mot. Si ça reviens assez souvent vous commencerez à vous en souvenir, après tout. Si vous êtes dans le bon niveau, étudier avec des phrases est une excellente façon d’avoir beaucoup de « +1 » à votre niveau. La partie difficile est d’accepter l’idée que « C’est ok pour passer à autre chose. Rapidement. »

La bonne chose avec ça c’est que vous commencerez à voir des exemples, cette dernière chose n’étant possible que si vous vous concentrez sur la quantité. Voir 500 phrases au cours d’un mois (quantité) est bien différent que de voir 500 phrases au cours d’un an (qualité). Dans ce dernier cas, les exemples deviennent trop dispersés pour remarquer quand vous restez trop de temps sur une phrase.

 […]

Les kanji et les phrases sont juste un couple d’exemple. Si vous pensez au japonais de cette façon, vous allez voir que c’est vrai partout où vous allez regarder. Si vous voulez être bon à l’oral… alors, vous devriez probablement parler. Beaucoup. Puis encore plus. Ne vous bloquez pas à vouloir être parfait, parce-que ça va vous ralentir (et vous rendre effrayé de parler). Ça marche aussi pour la lecture, l’écriture, l’écoute, et tous les autres aspects de l’apprentissage du japonais. Pensez à là où vous avez des difficultés maintenant. Est-ce que ça a quelque chose à voir avec le fait que vous vous arrêtiez à la qualité plutôt qu’à la quantité ?}

Et bien, pour ma part, la réponse est oui. Pour les kanji du moins. Je m'evertue à apprendre chacune des lectures et des significations des kanji ; mais aussi à vouloir dire ou écrire des phrases parfaite (quitte à rester dessus plus de 10 minutes) . Cet article a mis le doigt sur ce qui ne va pas dans mon apprentissage. Ce qui bloque et me ralentit grandement. Maintenant, j'aimerais essayer de me concentrer plus sur la quantité.

A part ça, il semble qu'il n'y ai rien à rajouter, le texte est complet.

Je me répète mais ce site est une mine d'or si vous savez comprendre l'anglais. https://www.tofugu.com/

Sur ce, je vous souhaite un bon apprentissage, et j'espère que cet article vous as plus ! 

またね!

 

 


08 avril 2016

Youtube, une bonne solution !

Bonjour à tous !

Aujourd'hui je voudrais vous parler de quelque chose qui semble tellement logique mais qui m'as pris du temps avant d'y penser ! Pour s'habituer à la langue japonaise quand vous n'êtes pas fan de drama ou anime comme moi : Youtube !

Cherchez des mots clés de ce que vous aimez (en japonais) et cliquez sur plusieurs vidéos avant de choisir celle(s) qui vous plaît, et de vous abonner (ou pas, mais je préfère) puis vous pourrez écoutez au quotidien le langage japonais. J'aime aussi lire les commentaire en japonais et essayer de les comprendre.

Mon conseil sera de vous abonner à plusieurs personnes qui parlent de différentes choses,afin d'avoir plus de vocabulaire (une personne qui se maquille utilisera souvent le champ lexical du maquillage et des couleurs, logique ; alors qu'une personne qui fais des vlog aura un champ lexical variés, etc..) et c'est aussi utile car chacun à sa vitesse de paroles et certaines personnes articulent plus que d'autres, parlent plus familièrement que d'autres ; et il faut diversifier !

N'oubliez pas de choisir des thèmes que vous aimez, par exemples j'ai écris chocolat en japonais, maquillage, et des noms de jeux vidéos, mais vous, faites comme vous voulez ! Il faut juste que ça vous plaise ! Ensuite vous regardez une ou plusieurs vidéos par jour en essayant de comprendre, c'est un très bon exercice d'immersion !

Voilà, j'espère que ce petit conseil vous plaira et vous aidera,

Bon courage pour votre apprentissage !

31 mars 2016

Les adjectifs

Bonjour à tous et à toute!

Aujourd'hui je vous fais une petite leçon sur les adjectifs ! C'est quelques choses d'assez simple à comprendre, même si il y a pas mal de règle à apprendre par coeur. Lisez, je suis certaine qu'à la fin, vous vous sentirez plus intelligent !

Introduction

Avant de commencer, situons les choses. Il existe deux types d'adjectifs en japonais. Les adjectifs en i, et ceux en na. On détermine le groupe d'un adjectif lorsqu'il est au présent et à l'affirmatif.

Ceux en i sont variables, et terminent par ai, ii, ui ou oi.

Ceux en na quant à eux sont invariable, et terminent par ei ou tous ceux qui ne finissent pas par i.

Dernière chose : Les adjectifs sont toujours placés devant le nom qu'ils qualifient.

 

Adjectifs en i - Keiyôshi

Les adjectifs en i, comme on a vu juste au dessus, sont variables. Cela signifie qu'ils vont être conjugués selon le sujet que l'on qualifie.
Vous pourrez aussi noter qu'ils sont suffisant à eux seuls, contrairement à ceux en na. C'est à dire qu'on peux utiliser le mot seul pour décrire quelque chose. Il faut cependant y mettre de l'émotion, et surtout : le réserver à vos amis. Pour être plus polie, il faudra rajouter "desu".

La forme affimative : On laisse l'adjectif tel quel.

Exemple : chiisai kuruma : petite voiture.

La forme négative : on remplace le i par くない kunai.

Exemple: ookii desu = c’est grand --> ookikunai desu = ce n’est pas grand.

La forme passée : on remplace le i par かった katta.

Exemple: ookii desu = c’est grand --> ookikatta desu = c’était grand

La forme négative passée : on remplace le i par くなかった kunakatta.

Exemple: ookii desu = c’est grand --> ookikunakatta desu = ce n’était pas grand.

 

Adjectifs en Na - Keiyôdôshi

Un adjectif en na - contrairement à un adjectif en i - est invariable. C'est le verbe que l'on va conjuguer afin de désigner le temps, et si c'est affirmatif ou négatif. Aussi, l'adjectif ne précédera pas directement l’objet, mais sera séparé par une particule ; la particule な na. Voilà pourquoi ils s'appellent comme ça !

La forme affirmative : On laisse l'adjectif tel quel.

Exemple : yuumei na hito = personne célèbre.

La forme négative : On emploi la forme négative de desu.

Exemple: kirei na onna no hito desu = c’est une belle femme --> kirei na onna no hito dewa arimasen = ce n’est pas une belle femme.

La forme passée : On emploie la forme passée de desu.

Exemple: kirei na onna no hito desu = c’est une belle femme --> kirei na onna no hito deshita = c’était une belle femme.

La forme négative passée : On emploie la forme négative passée de desu.

Exemple: kirei na onna no hito desu = c’est une belle femme --> kirei na onna no hito dewa arimasen deshita = ce n’était pas une belle femme

 

Exceptions

Il existe quelques exceptions, mais elles sont très peu nombreuses et facile à retenir. La première grosse exception est l'adjectif ii.

Pour cet adjectif, qui signifie bon, bien ; on se servira de l'adjectif yoi qui as le même sens, mais qui est une version ancienne de ii.

Affirmatif présent : ii
Négatif présent : yokunai
Affirmatif passé : yokatta
Négatif passé : yokunakatta

Les 4 autres exceptions sont différentes, ce sont 4 adjectifs qui sont dit "mixte". C'est à dire qu'ils peuvent faire partis autant de la forme en i que de la forme en na. L'adjectif de base est en i, mais la forme en na rajoute une nuance affective qu'apprécient beaucoup les Japonais.

ookii / ooki-na  (grand)
chiisai / chiisa-na  (petit)
atatakai / atataka-na  (chaleureux)
okashii /  okashi-na  (étrange, drôle)

 

Transformer des adjectifs en adverbes

Pour les adjectifs en i, il suffit de le remplcaer par ku. i → Ku
   Exemple: Hayai (rapide) → Hayaku (rapidement/vite)

Pour ceux en na, il faut remplacer na par ni Adjectif (sans le na) + Ni
   Exemple : Shizuka (calme) → Shizukani (calmement)

 

Adjectifs qui se suivent...

Si 2 adjectifs en i se suivent :

Il faut remplacer le i final du premier adjectif par ku, puis rajouter te.
Exemple : atarashikute hayai kuruma = une voiture récente et rapide

Si deux adjectifs en na se suivent :

Pour relier deux adjectifs en na, on enlèvera le na après le premier adjectif et on le remplacera par de.
Exemple : kirei de nigiyaka na machi = une ville jolie et animée

Si un adjectif en na et un adjectif en i se suivent (ou inversement) :

Pour relier deux adjectifs appartenant à des groupes différents, il suffit de regarder à quel groupe appartient le premier adjectif, et on utilise la coordination qu'il faut !

Exemple: Adjectifs furui du premier groupe, kirei du deuxième groupe.

  • furukute kirei na machi
  • kirei de furui machi

Une vieille ville jolie

 

Adjectifs + SOU - Avoir l'air

Utiliser un adjectif avec sou sert à exprimer une impression, dans le sens “ça a l’air”. Il suffit juste de remplacer le i final par sou !

Exemples : yasashii = gentil --> yasashisou = avoir l’air gentil

oishii = délicieux --> oishisou = ça a l’air délicieux

Attention : kawaii (mignon) – kawaisou (avoir l’air mignon / faire pitié)

 

Voilà, c'est tout pour l'instant, j'espère que vous avez appris de nouvelles choses ; si vous avez des questions n'hésitez pas ! Sur ce, je vous dis à la prochaine ! Et n'oubliez pas d'aller voir cet article qui vous en apprendra encore un peu plus sur les adjectifs !

29 mars 2016

Se voir progresser - Texte motivation

Bonjour tout le monde,

Hier nuit alors que je n'arrivais pas à dormir, je me suis mise à penser au japonais ; à tout le chemin que j'ai fais jusque là. Ça fais environ 1 an que j'apprends et je suis bien loin de savoir parler japonais, mais je me sens progresser chaque jour. C'est vrai que j'aurais pu avoir un niveau bien plus elevé aujourd'hui, si je n'avais pas passé des semaines à ne rien faire pendant mes premiers mois d'apprentissage ; mais quand je me compare à mai 2015 et maintenant, je ne vois que du progrès.
J'avais envie d'écrire un petit texte de motivation de ma propre expérience pour ceux qui débutent, et pensent que c'est bien trop difficile.

Les kana

Le mieux dans le fait d'apprendre, c'est de se voir progresser. De savoir qu'en mai dernier je ne savais même pas ce qu'était les kana, que je ne savais pas en reconnaître un seul, encore moins les écrire ; savoir que, quand j'essayais d'écrire des mots en japonais pour les apprendre je finissait toujours par le faire en romaji parce-que je n'arrivais pas à lire ! Alors qu'aujourd'hui, je les reconnaît tous et je sais écrire n'importe quel mot en katakana ou hiragana sans réfléchir vingt ans à comment s'écrit SHI ou YA. C'est venu un peu tout seul, à force de les voir, je ne me forçais pas vraiment et c'est peut-être pour ça que j'ai mis 3 mois à les apprendre ; mais aujourd'hui c'est complètement acquis et c'est réjouissant. ça ne me pose plus aucun problème, je ne me dis pas "ah la flemme de réfléchir à comment ça s'écrit" en finissant par écrire en romaji ; aujourd'hui j'écris tout en kana! C'est ma première fierté ! Peut-être la votre bientôt, accrochez vous, les kana peuvent être acquis parfaitement en un mois si on y travaille un peu tous les jours! Imaginez quand vous saurez lire un texte ou une phrase en kana sans vous arrêter, sans hésitez ; imaginez quand vous lirez aussi bien que si c'était du français ! Vous êtes motivé maintenant ?

Reconnaitre les kanji

Une autre chose vraiment motivante, c'est de reconnaître de plus en plus de kanji dans un texte ; sans forcément savoir les dessiner ou les prononcer, mais juste les reconnaître et se dire "tiens, ça c'est le kanji de l'eau!" Alors que quand je débutais, je ne comprenais rien aux kanji : kun-yomi, on-yomi, nombre de traits, clés .... Et aujourd'hui, comprendre tout ça c'est un soulagement! Tous ces termes flous dont je disais du mal : "ça sert à rien, ils se compliquent la vie" et blabla (ce que vous faites peut-être) ; une fois compris on se dit plutôt : Heureusement que ça existe, ça facilite vraiment l'apprentissage!

Une autre chose vraiment superbe concernant les kanji, c'est quand on commence à les apprendre sérieusement, qu'on commence à les dessiner, qu'on apprends leurs prononciations ; c'est un vrai plaisir de savoir dessiner un kanji, de savoir ce qu'il veux dire ; c'est un vrai plaisir de lire un vrai texte japonais ; non seulement constitué de kana, mais aussi de kanji (sans les furigana!). Et je peux vous assurer que la lecture devient d'autant plus simple lorsqu'un texte et entrecoupé de kanji plutôt que quand il n'y a que des kana.

Penser en japonais

C'est la chose qui m'as le plus poussée à travailler encore plus dur (avec les kanji). J'ai toujours aimée m'immerger dans la langue, et par exemple pour l'anglais, je parle souvent anglais ou je pense en anglais, j'adore faire ça ; et au début de mon apprentissage, j'essayais de le faire en japonais, mais impossible ! Je ne savais rien, et même quand j'ai commencée à savoir, je n'avais pas les automatismes ; je voulais dire bonjour en japonais, je le disais en anglais à la place! Je savais dire bonjour en japonais, mais je devais prendre 10 secondes le temps de m'en souvenir ! Mais aujourd'hui, tout cela est réglé ! J'ai pris l'habitude de dire toutes les petites phrases et les petits mots (bonjour, bonne nuit, merci, au revoir...) en japonais (intérieurement ou non ; même si ma famille en a marre parfois, je l'admet !) et pas seulement, j'essais aussi de dire l'heure en japonais, la date en japonais, les noms des aliments en japonais ; je m'entraine sans cesse, je me rappelle sans cesse les mots de tous les jours que je connais. Je ne sais pas encore faire de phrases, ou vraiment très simples, alors je n'en suis pas encore à là ; mais quand je commencerais à savoir dire des phrases comme "le pull que j'ai acheté hier est trop beau" ou "on regarde quoi à la télé ce soir?" je serais vraiment trop fière ! C'est la prochaine étape, et je suis sûre que d'ici quelques mois je l'aurais atteinte!

 

Progression des mois à venir - Conclusion

Je crois que le plus dur c'est de commencer le japonais, commencer à se mettre dans le bain, plus on avance, plus on vois ces progrès, et plus on a envie d'apprendre et d'aller vite (sans se précipiter attention) mais au début, on part de rien et on se dis juste "bon, allons-y, on verra bien ce que ça donne" "est-ce que je vais réussir?" ou "Je sais pas si mon cerveau pourra se souvenir de tout, mais soit". Alors qu'après, la mentalité devient différente, on SAIS que c'est possible, on ne doute plus, on vois l'empleur de la tache certe, mais on sais ce qu'il faut apprendre, on comprends, on commence à s'organiser, on vois tout ce qu'on a commencé à apprendre et on n'a pas envie d'arrêter au milieu ! Alors si vous débutez, tenez bon, même si vous êtes un peu irréguliers au début, mais continuez !

Imaginez savoir tous ces kanji, imaginez savoir lire comme du français, imaginez savoir dire des actions que vous faites en japonais ; ça ne vous motive pas? Moi si en tout cas! N'ayez pas peur, je crois que c'est une chose que j'ai remarquée chez moi et que j'ai vite balayée : J'avais (et j'ai toujours parfois) peur d'apprendre car j'ai peur de rater, d'oublier, de l'avoir appris pour rien. Mais NON, rien n'est perdu, foncez apprendre vos kanji, si dans une semaine vous les avez oubliés, ce n'est pas grave, reprenez 5 minutes pour les apprendres de nouveau --> Une fois que quelque chose est appris, il suffit de le relire pour que ça revienne. Même si vous oubliez 5 fois le même kanji et que vous ne vous en souvenez toujours pas, continuez de l'apprendre, je vous promet qu'au bout d'un moment, vous ne l'oublierez plus ! Et lisez! A force de le lire et le voir dans des textes vous vous en souviendrez!

Et puis même, imaginons, même si vous oubliez un kanji, vous faites ça pour vous non? Ce n'est pas grave vous y reviendrez ! N'ayez pas peur de rater! Prenez votre cahier, asseyez vous et recopiez vos kana, recopiez vos kanji, recopiez votre vocabulaire, lisez, fermez les yeux et répétez le, continuez, et pensez à quand vous saurez regarder un anime sans sous titre, pensez à quand vous saurez lire des textes en japonais sous les yeux ébahis de vos amis et votre famille, pensez à quand vous serez au japon, à discuter avec des japonais au bar! Et travaillez !

En espérant vous avoir motivé ! Sur ce, またね!

 

19 mars 2016

"Au secours je me perds !" Quoi réviser et dans quel ordre ?

Bonjour tous le monde !

Aujourd'hui encore un article dans Astuces, puisque je vais me permettre de vous donner mes conseils pour réviser son japonais.

Je ne suis pas une pro, mais après bientôt un an d'apprentissage (et j'admet que j'ai un peu chômé et que j'aurais pu avoir un bien meilleur niveau aujourd'hui si j'avais été encadrée et mieux organisée) et après être passée par pleins de galères : perte de motivation, ne pas savoir quoi réviser, quand, comment, dans quel ordre ; je me suis dis que cet article pourrait aider tout un tas de jeunes marmottes égarée dans la nature, étant comme moi je l'ai été : complètement paumé et découragé dans leur apprentissage.

Quand on décide d'apprendre seul c'est difficile, il faut déjà être auto-didacte, se motiver soi-même ; et au début quand on découvre tout tout seul, c'est difficile, on se prend des tas et des tas de nouvelles infos à la gueule, qu'on essaie de noter au début, avant de se retrouver avec des vingtaines de feuilles sans savoir quoi en faire, tout en continuant de découvrir de nouvelles choses ah mais en japonais faut dire ça, ah mais les japonais font ci, mais faut apprendre ça, et puis ça et ça STOP. Heureusement, je suis ici pour essayer de remettre de l'ordre dans tout ce brouhaha.

S'organiser

Il faut commencer avant tout par organiser vos notes ; tout écrire au propre et/ou imprimer les cours qui vous intéressent, et les trier. Voici un exemple de catégories que vous pouvez faire pour trier :

  • Grammaire (particules, forme en -te, desu ...)
  • Conjugaison (verbes : forme polie, familière, conjuguer les adjectifs...)
  • Vocabulaire et Kanji (mots communs : les couleurs, les animaux, classificateurs...)
  • Autres (dire l'heure en japonais, lecture, petites leçons annexes...)

Les bases

Une fois cela fais, il faut savoir par quoi commencer. Si vous débutez, il va de soi que vous devez commencer par le système d'écriture japonais qui est la base de base. Ensuite vous devez connaître deux trois règles basiques. Voilà, c'est déjà mieux.

Si vous êtes un peu plus avancé et que vous connaissez déjà tout ça, les chiffres et le vocabulaire de base , alors voilà comment faire pour la suite. (et je pense d'ailleurs que c'est là que l'apprentissage se complique, une fois les bases intégrées, on ne sais plus trop où donner de la tête)

Le vocabulaire

Techniquement, vous pouvez apprendre un peu ce que vous voulez, mais ce que je recommande c'est d'apprendre du vocabulaire avant de commencer à vous précipiter sur des leçons hyper compliqué de conjugaison ou autre. Certes vous allez avoir l'impression de stagner ou d'avancer très doucement pendant quelques mois, où vous ne saurez toujours pas dire une phrase en japonais ; mais après cela fais, tout s'accéléra et tout fera sens.

Vous devriez commencer par apprendre quelques thèmes assez fréquent afin de pouvoir les utiliser lorsque vous créerez vos premières phrases. Voici des exemples : le nom des animaux basiques (chat, chien, vache..), la nourriture (carotte, poulet..), le corps humain (pas le foie ou la rate bien évidemment, mais plutot bras, jambes, tête..), les verbes basiques (aller, boire, dormir), et encore quelques objets du quotidien (fourchette, table, pull, arbre..). Oui ça peux prendre plusieurs mois (sauf si vous êtes très motivé) mais comme je le démontre plus haut: comment construire des phrases si il vous manque la moitié des mots? Impossible. Vous allez ramer comme pas possible, alors prenez le temps d'apprendre du vocabulaire. Pas forcément les kanji associé, mais au moins les mots. Sans compter que pendant ce petit temps où vous aurez l'impression de stagner, à force d'écrire le vocabulaire, vous améliorerez en fait considérablement votre connaissance des kana, qui au début est forcément médiocre ; cela vous facilitera encore plus l'apprentissage une fois que vous arriverez aux choses sérieuses : les cours de conjugaison et grammaire.

Mais attention! Pas la peine non plus de vous faire du bourrage de crane en apprenant 20 mots par soir, car vous allez juste les oublier. Apprenez tranquillement tout en faisait de la lecture ou en révisant des leçons simples en parallèles ; comme les particules de bases (は ou も par exemple, et cela vous donnera l'occasion de mettre en pratique le vocabulaire que vous apprenez), ou bien apprendre à lire l'heure, ou à poser des questions en japonais. N'essayez juste pas de précipiter l'apprentissage. Vous ne pourrez clairement pas apprendre à parler  parfaitement japonais en un an, alors quitte à prendre son temps, autant faire les choses bien.

Conjugaison et Grammaire

Maintenant nous pouvons y venir, à ces cours de conjugaison et de grammaire. C'est là, après un certain nombre de semaines d'apprentissage de vocabulaire et leçons simples, que tout cela va enfin vous servir : Vous allez comprendre. Vous commencerez à vous dire "Ah, je crois que je sais comment on dis ça !" "Je commence à comprendre la structure des phrases !" "Je commence à parler japonais !". Et ça, c'est la plus belle récompense face à ces longs mois (entre 1 et 3 en général, en prenant en compte l'apprentissage des kana) qui vous donnaient l'impression de faire tout ça pour rien ; ces longs mois où vous vous demandiez si abandonner n'était pas mieux ; mais non ! Vous avez tenu bon, et voilà qu'enfin, tout commence à se former!

Alors par quoi commencer? Et bien je vous conseille très fortement de commencer par prendre notes de tous les cours. Je vous avez parlé de kanji link, je crois que c'est le meilleur site que j'ai vu jusque là avec Ici japon et Guide du Japonais. Commencez par regarder toutes les vidéos une par une, découvrir chaque temps, chaque leçons de grammaire, chaque particule ; prenez des notes, penez vos propres cours ; et enfin vous commencerez à apprendre. Je ne pense pas qu'il faille cliquer sur une leçon au hasard et se dire "ok j'apprend ça et je verrais le reste" pour ma part je trouve ça plus logique d'avoir déjà survoler tout les temps et toutes les particules avant de se dire "d'accord je commence par celle ci c'est la plus simple" ou "je commence par ce temps j'en aurais besoin pour apprendre celui là". Je découvre tout mais n'apprends rien, c'est une fois tout survolé que je me situe et décide de quelle leçon faire en premier. Après bien sûr, ça reste personnel !

Voici différents liens pour des leçons de grammaires ou de conjugaison :

Conjugaison et grammaire avec Kanji link

Les particules avec ici japon (tout en bas de la page "zoom sur les particules" / ce site propose aussi des leçons qui pourront éventuellement vous aider à vous organiser dans votre apprentissage)
Ou un autre site plus détaillé : Les  particules avec Guide du Japonais

Les particules

Ma petite astuce pour les particules, c'est de lire chaque définition pour savoir en bref à quoi elles servent, puis de mettre ça en pratique. Juste les apprendre par coeur ne vous servira pas à grand chose. Lisez, et dès que vous verrez une particule, observez dans quel contexte elle est utilisé. Il n'y a que comme ça que vous retiendrez et comprendrez clairement leurs utilisations. Vous pouvez commencer par voir はha, の no, も mo, か ka, と to et を wo qui sont les principales et qui sont très simple à prendre en main ; puis après apprendre で, に et へ Qui vous serviront aussi beaucoup. La grammaire basique et les particules en particulier sont les premières choses à apprendre, avant la conjugaison ; d'abord apprenez à créer une phrase, ensuite vous verrez à quel temps il faut conjuguer le verbe.

La conjugaison

Pour ce qui est de la conjugaison, l'ordre naturel qui me viens en tête est :

  1. Groupes des verbes
  2. Forme polie
  3. Forme familière/neutre
  4. Impératif
  5. etc... ( quand vous saurez déjà les formes ci dessus vous arriverez plus facilement à vous situer)

C'est un début basique. Savoir la forme polie est plus importante je pense car c'est celle qu'on utilise pour parler aux inconnus. Ensuite suivez simplement l'ordre des vidéos du site kanji link ; cet ordre me semble plutôt logique. N'hésitez pas à revenir souvent sur une ancienne leçon, par exemple si vous en êtes à la forme familière, entrainez vous en même temps à utiliser la forme polie.

Kanji

Et les kanji dans tout ça? Et bien c'est comme vous le sentez ! Vous pouvez commencer dès le début, ou comme moi, attendre de bien comprendre le fonctionnement et d'avoir un petit niveau en japonais. Vous pouvez en apprendre 2 par semaine, ou 10 par jour, c'est selon votre rythme et votre motivation! Apprendre les kanji et connaitre les plus basiques vous sera d'une grande utilité ; pas forcément pour écrire, mais surtout pour lire ! Vous n'êtes pas obligé d'apprendre les 2000 estimé par le gouvernement japonais pour lire un journal (donc avoir un très haut niveau), mais au feeling, je dirais qu'il faut en savoir environ 600. Ou même seulement 300 si vous êtes très fainéant, mais c'est vraiment le strict minimum je pense !

Conclusion

En conclusion, je ne pense pas qu'il faille faire une leçon chacune son tour, mais plutôt de mixer et de diversifier les leçons. Déjà, toujours apprendre ou revoir du vocabulaire, toujours quoi qu'il arrive. Ensuite, lorsque vous décidez par exemple de faire une leçon sur la forme polie, mixez toujours ça avec de la lecture, revoyez une leçon sur une particule que vous avez déjà vu, alternez selon les jours ; un soir révisez la leçon, un autre revoyez une autre leçon ; mais ne faites pas une semaine entière sur la même leçon, avant d'arrêter complètement de la voir parce-que vous vous dites que c'est appris, votre cerveau va vite l'oublier.

Une technique plus efficace : Vous pouvez apprendre la leçon, laisser trainer 2/3 jours où vous faites autre choses, et revenir dessus. C'est la meilleure méthode, être au bord de l'oubli et la revoir à ce moment là. Vous verrez qu'à force, elle restera définitivement gravée.
Enfin dernière chose peu importe ce que vous décidez de réviser : la mise en pratique. Faites des exercices, observez des phrases, essayez d'en créer, etc... Mettez en pratique ce que vous apprenez! 

Voilà, j'espère que cet article ne sera pas trop long, et que vous le lirez jusqu'au bout ; sur ce, bonne révisions, et à bientôt!

16 mars 2016

Apprendre les kanji, #1 Le par coeur

Bonjour tous le monde !

Aujourd'hui un article qui va vous aider ! Je vais vous donner mes conseils et mes techniques pour apprendre les kanji ! Bien sur ce n'est que personnel, après c'est à vous de trouver le rythme qui vous va le mieux, mais je pense que ça peux vous inspirer !

Il y a un pleins d'avantages à lire les kanji mais le suivant est surement le principal : On peux lire tous les textes japonais. Et les comprendre. Même sans furigana. Et on peux aussi écrire en japonais.

Et tout ça c'est cool !

Astuces pour apprendre les kanji

Pour commencer, l'achat d'un livre sur les kanji. C'est la base. Sur internet vous ne trouverez jamais de site assez bon, puis le fait d'être sur ordinateur va vous déconcentrer, vous serez tenté de partir sur votre site préféré, en un clique c'est fais, et hop vous oubliez vos kanji... Non, faites le à la bonne vieille méthode, achetez un carnet à pages blanches, prenez crayon ou stylo, et achetez un livre sur les kanji. Comment reconnaitre un bon livre? Il vous informera : les différentes lectures du kanji ; l'ordre de tracé ; les clés de chaque kanji ; le nombre de trait ; et aussi si vous voulez mais c'est facultatif : les différents palier/niveau auquel il correspond. Je vous conseille de favoriser un livre où les lectures sont écrites en kana plutôt qu'en romaji, ça vous aidera à vous familiariser. Je n'ai pas beaucoup d'exemple, il parait que le Kanji to kana est super car il recense tous les kanji, mais il est très cher et difficile à trouver. Pour ma part j'ai le kanji kakitai. Il ne montre que 600 kanji mais c'est largement suffisant pour mon niveau, et je suis très contente de ce livre.

Une fois tous le matériel acquis, prenez 20 minutes par jour (ou tous les deux jours si vous avez besoin de temps pour bien assimiler) où vous vous poserez seul au calme, vous, votre livre, votre cahier et votre stylo. Prenez les kanji dans l'ordre du livre. Le rythme idéal et entre 2 à 6 kanji à chaque fois selon votre mémoire et votre motivation. Plus de 6 vous risquerez de les mélanger ou de les oublier. Après si vous avez une excellente mémoire, vous pouvez toujours tester, mais vaux mieux y aller doucement.

Prenez le premier kanji, regardez bien sa fiche, lisez tout, les mots exemple s'il y en a, les différente lectures, la/les signification(s) du kanji... Puis prenez votre cahier et recopiez le selon l'ordre des trait donné par votre livre. Dessinez le plusieurs fois, sans regarder, jusqu'à ce que ça devienne un automatisme. Puis essayez de répéter les différente lectures et la signification du mot. Puis passez au suivant.

talk-300x218

Une fois que vous avez fais tout vos kanji ; admettons que vous avez décidé d'en apprendre 4 ; une fois les 4 vus et que vous savez les dessiner ; relisez les différentes lectures et essayez d'apprendre par coeur. Pour la lecture sino-japonaise (ou on-yomi) il est toujours bien de s'aider d'un mot exemple.

[Si vous avez vraiment une mauvaise mémoire, vous pouvez éventuellement oublier la lecture sino-japonaise et n'apprendre que la lecture purement japonaise (ou kun yomi) + la façon dont le kanji se dessine et sa signification ; Vous allez apprendre la lecture on-yomi automatiquement par la suite, à force de le voir dans vos lecture (même si ça sera plus long). A vous de voir.]

Le lendemain, prenez 2 minutes, revoyez vos kanji en les dessinant dans votre cahier tout en répétant à voix haute les lectures et la signification. (il faut que votre mémoire travaille, alors dans votre cahier, n'y dessinez que le kanji, rien d'autre, afin que la révision sois plus efficace, que vous ne lisiez pas) Normalement si vous avez bien appris, ça devrait se faire tout seul ! Si c'est le cas, vous pouvez passer aux 4 suivants.

Chaque matin, revoyez vite-fais les 4 kanji appris la veille. Puis en fin de mois par exemple, essayez de revoir tous les kanjis appris un par un afin de voir si vous vous en souvenez. Si ce n'est pas le cas, pas de panique, retournez à la page du kanji en question et relisez, ça vous reviendra tout seul.

Le but n'est pas de savoir réciter tous les kanji par coeur attention, mais bien de savoir le lire si vous le voyez, d'où le principe de les dessiner à part dans un cahier (en plus de vous entrainer à l'ordre des tracés).

 

Apprendre les kanji demande beaucoup de patience mais chaque jour est un nouveau défi, un nouveau kanji, plus difficile encore, plus utile aussi, et je trouve ça passionnant ! Accrochez vous, vous avez là tous les conseils pour réussir !

  • Les dessiner (et savoir le faire selon le bon ordre des traits)
  • Apprendre les lectures (kun et on-yomi) et la signification
  • Les revoir le lendemain puis passer aux suivants

Et surtout : Ne pas trop insister (ne pas les revoir tous les jours par exemple, une fois appris, on les laisse, on passe aux suivants ; et en fin de mois on fais le bilan, si vous vous en souvenez, c'est qu'ils sont enregistré dans votre mémoire à long terme, en d'autre terme : c'est gagné ! Si vous ne vous en souvenez plus ce n'est pas grave, revoyez tous les kanji oublié et réapprenez les ! Au fil du temps vous verrez que vous vous en souviendrez définitivement !

 

Apprendre les kanji, #2
Apprendre les kanji, #3
Apprendre les kanji #4
Apprendre les kanji #5

 

Des questions? Une explication que vous n'avez pas compris? Les commentaires sont là pour ça alors n'hésitez pas !