29 mars 2016

Se voir progresser - Texte motivation

Bonjour tout le monde,

Hier nuit alors que je n'arrivais pas à dormir, je me suis mise à penser au japonais ; à tout le chemin que j'ai fais jusque là. Ça fais environ 1 an que j'apprends et je suis bien loin de savoir parler japonais, mais je me sens progresser chaque jour. C'est vrai que j'aurais pu avoir un niveau bien plus elevé aujourd'hui, si je n'avais pas passé des semaines à ne rien faire pendant mes premiers mois d'apprentissage ; mais quand je me compare à mai 2015 et maintenant, je ne vois que du progrès.
J'avais envie d'écrire un petit texte de motivation de ma propre expérience pour ceux qui débutent, et pensent que c'est bien trop difficile.

Les kana

Le mieux dans le fait d'apprendre, c'est de se voir progresser. De savoir qu'en mai dernier je ne savais même pas ce qu'était les kana, que je ne savais pas en reconnaître un seul, encore moins les écrire ; savoir que, quand j'essayais d'écrire des mots en japonais pour les apprendre je finissait toujours par le faire en romaji parce-que je n'arrivais pas à lire ! Alors qu'aujourd'hui, je les reconnaît tous et je sais écrire n'importe quel mot en katakana ou hiragana sans réfléchir vingt ans à comment s'écrit SHI ou YA. C'est venu un peu tout seul, à force de les voir, je ne me forçais pas vraiment et c'est peut-être pour ça que j'ai mis 3 mois à les apprendre ; mais aujourd'hui c'est complètement acquis et c'est réjouissant. ça ne me pose plus aucun problème, je ne me dis pas "ah la flemme de réfléchir à comment ça s'écrit" en finissant par écrire en romaji ; aujourd'hui j'écris tout en kana! C'est ma première fierté ! Peut-être la votre bientôt, accrochez vous, les kana peuvent être acquis parfaitement en un mois si on y travaille un peu tous les jours! Imaginez quand vous saurez lire un texte ou une phrase en kana sans vous arrêter, sans hésitez ; imaginez quand vous lirez aussi bien que si c'était du français ! Vous êtes motivé maintenant ?

Reconnaitre les kanji

Une autre chose vraiment motivante, c'est de reconnaître de plus en plus de kanji dans un texte ; sans forcément savoir les dessiner ou les prononcer, mais juste les reconnaître et se dire "tiens, ça c'est le kanji de l'eau!" Alors que quand je débutais, je ne comprenais rien aux kanji : kun-yomi, on-yomi, nombre de traits, clés .... Et aujourd'hui, comprendre tout ça c'est un soulagement! Tous ces termes flous dont je disais du mal : "ça sert à rien, ils se compliquent la vie" et blabla (ce que vous faites peut-être) ; une fois compris on se dit plutôt : Heureusement que ça existe, ça facilite vraiment l'apprentissage!

Une autre chose vraiment superbe concernant les kanji, c'est quand on commence à les apprendre sérieusement, qu'on commence à les dessiner, qu'on apprends leurs prononciations ; c'est un vrai plaisir de savoir dessiner un kanji, de savoir ce qu'il veux dire ; c'est un vrai plaisir de lire un vrai texte japonais ; non seulement constitué de kana, mais aussi de kanji (sans les furigana!). Et je peux vous assurer que la lecture devient d'autant plus simple lorsqu'un texte et entrecoupé de kanji plutôt que quand il n'y a que des kana.

Penser en japonais

C'est la chose qui m'as le plus poussée à travailler encore plus dur (avec les kanji). J'ai toujours aimée m'immerger dans la langue, et par exemple pour l'anglais, je parle souvent anglais ou je pense en anglais, j'adore faire ça ; et au début de mon apprentissage, j'essayais de le faire en japonais, mais impossible ! Je ne savais rien, et même quand j'ai commencée à savoir, je n'avais pas les automatismes ; je voulais dire bonjour en japonais, je le disais en anglais à la place! Je savais dire bonjour en japonais, mais je devais prendre 10 secondes le temps de m'en souvenir ! Mais aujourd'hui, tout cela est réglé ! J'ai pris l'habitude de dire toutes les petites phrases et les petits mots (bonjour, bonne nuit, merci, au revoir...) en japonais (intérieurement ou non ; même si ma famille en a marre parfois, je l'admet !) et pas seulement, j'essais aussi de dire l'heure en japonais, la date en japonais, les noms des aliments en japonais ; je m'entraine sans cesse, je me rappelle sans cesse les mots de tous les jours que je connais. Je ne sais pas encore faire de phrases, ou vraiment très simples, alors je n'en suis pas encore à là ; mais quand je commencerais à savoir dire des phrases comme "le pull que j'ai acheté hier est trop beau" ou "on regarde quoi à la télé ce soir?" je serais vraiment trop fière ! C'est la prochaine étape, et je suis sûre que d'ici quelques mois je l'aurais atteinte!

 

Progression des mois à venir - Conclusion

Je crois que le plus dur c'est de commencer le japonais, commencer à se mettre dans le bain, plus on avance, plus on vois ces progrès, et plus on a envie d'apprendre et d'aller vite (sans se précipiter attention) mais au début, on part de rien et on se dis juste "bon, allons-y, on verra bien ce que ça donne" "est-ce que je vais réussir?" ou "Je sais pas si mon cerveau pourra se souvenir de tout, mais soit". Alors qu'après, la mentalité devient différente, on SAIS que c'est possible, on ne doute plus, on vois l'empleur de la tache certe, mais on sais ce qu'il faut apprendre, on comprends, on commence à s'organiser, on vois tout ce qu'on a commencé à apprendre et on n'a pas envie d'arrêter au milieu ! Alors si vous débutez, tenez bon, même si vous êtes un peu irréguliers au début, mais continuez !

Imaginez savoir tous ces kanji, imaginez savoir lire comme du français, imaginez savoir dire des actions que vous faites en japonais ; ça ne vous motive pas? Moi si en tout cas! N'ayez pas peur, je crois que c'est une chose que j'ai remarquée chez moi et que j'ai vite balayée : J'avais (et j'ai toujours parfois) peur d'apprendre car j'ai peur de rater, d'oublier, de l'avoir appris pour rien. Mais NON, rien n'est perdu, foncez apprendre vos kanji, si dans une semaine vous les avez oubliés, ce n'est pas grave, reprenez 5 minutes pour les apprendres de nouveau --> Une fois que quelque chose est appris, il suffit de le relire pour que ça revienne. Même si vous oubliez 5 fois le même kanji et que vous ne vous en souvenez toujours pas, continuez de l'apprendre, je vous promet qu'au bout d'un moment, vous ne l'oublierez plus ! Et lisez! A force de le lire et le voir dans des textes vous vous en souviendrez!

Et puis même, imaginons, même si vous oubliez un kanji, vous faites ça pour vous non? Ce n'est pas grave vous y reviendrez ! N'ayez pas peur de rater! Prenez votre cahier, asseyez vous et recopiez vos kana, recopiez vos kanji, recopiez votre vocabulaire, lisez, fermez les yeux et répétez le, continuez, et pensez à quand vous saurez regarder un anime sans sous titre, pensez à quand vous saurez lire des textes en japonais sous les yeux ébahis de vos amis et votre famille, pensez à quand vous serez au japon, à discuter avec des japonais au bar! Et travaillez !

En espérant vous avoir motivé ! Sur ce, またね!

 


19 mars 2016

"Au secours je me perds !" Quoi réviser et dans quel ordre ?

Bonjour tous le monde !

Aujourd'hui encore un article dans Astuces, puisque je vais me permettre de vous donner mes conseils pour réviser son japonais.

Je ne suis pas une pro, mais après bientôt un an d'apprentissage (et j'admet que j'ai un peu chômé et que j'aurais pu avoir un bien meilleur niveau aujourd'hui si j'avais été encadrée et mieux organisée) et après être passée par pleins de galères : perte de motivation, ne pas savoir quoi réviser, quand, comment, dans quel ordre ; je me suis dis que cet article pourrait aider tout un tas de jeunes marmottes égarée dans la nature, étant comme moi je l'ai été : complètement paumé et découragé dans leur apprentissage.

Quand on décide d'apprendre seul c'est difficile, il faut déjà être auto-didacte, se motiver soi-même ; et au début quand on découvre tout tout seul, c'est difficile, on se prend des tas et des tas de nouvelles infos à la gueule, qu'on essaie de noter au début, avant de se retrouver avec des vingtaines de feuilles sans savoir quoi en faire, tout en continuant de découvrir de nouvelles choses ah mais en japonais faut dire ça, ah mais les japonais font ci, mais faut apprendre ça, et puis ça et ça STOP. Heureusement, je suis ici pour essayer de remettre de l'ordre dans tout ce brouhaha.

S'organiser

Il faut commencer avant tout par organiser vos notes ; tout écrire au propre et/ou imprimer les cours qui vous intéressent, et les trier. Voici un exemple de catégories que vous pouvez faire pour trier :

  • Grammaire (particules, forme en -te, desu ...)
  • Conjugaison (verbes : forme polie, familière, conjuguer les adjectifs...)
  • Vocabulaire et Kanji (mots communs : les couleurs, les animaux, classificateurs...)
  • Autres (dire l'heure en japonais, lecture, petites leçons annexes...)

Les bases

Une fois cela fais, il faut savoir par quoi commencer. Si vous débutez, il va de soi que vous devez commencer par le système d'écriture japonais qui est la base de base. Ensuite vous devez connaître deux trois règles basiques. Voilà, c'est déjà mieux.

Si vous êtes un peu plus avancé et que vous connaissez déjà tout ça, les chiffres et le vocabulaire de base , alors voilà comment faire pour la suite. (et je pense d'ailleurs que c'est là que l'apprentissage se complique, une fois les bases intégrées, on ne sais plus trop où donner de la tête)

Le vocabulaire

Techniquement, vous pouvez apprendre un peu ce que vous voulez, mais ce que je recommande c'est d'apprendre du vocabulaire avant de commencer à vous précipiter sur des leçons hyper compliqué de conjugaison ou autre. Certes vous allez avoir l'impression de stagner ou d'avancer très doucement pendant quelques mois, où vous ne saurez toujours pas dire une phrase en japonais ; mais après cela fais, tout s'accéléra et tout fera sens.

Vous devriez commencer par apprendre quelques thèmes assez fréquent afin de pouvoir les utiliser lorsque vous créerez vos premières phrases. Voici des exemples : le nom des animaux basiques (chat, chien, vache..), la nourriture (carotte, poulet..), le corps humain (pas le foie ou la rate bien évidemment, mais plutot bras, jambes, tête..), les verbes basiques (aller, boire, dormir), et encore quelques objets du quotidien (fourchette, table, pull, arbre..). Oui ça peux prendre plusieurs mois (sauf si vous êtes très motivé) mais comme je le démontre plus haut: comment construire des phrases si il vous manque la moitié des mots? Impossible. Vous allez ramer comme pas possible, alors prenez le temps d'apprendre du vocabulaire. Pas forcément les kanji associé, mais au moins les mots. Sans compter que pendant ce petit temps où vous aurez l'impression de stagner, à force d'écrire le vocabulaire, vous améliorerez en fait considérablement votre connaissance des kana, qui au début est forcément médiocre ; cela vous facilitera encore plus l'apprentissage une fois que vous arriverez aux choses sérieuses : les cours de conjugaison et grammaire.

Mais attention! Pas la peine non plus de vous faire du bourrage de crane en apprenant 20 mots par soir, car vous allez juste les oublier. Apprenez tranquillement tout en faisait de la lecture ou en révisant des leçons simples en parallèles ; comme les particules de bases (は ou も par exemple, et cela vous donnera l'occasion de mettre en pratique le vocabulaire que vous apprenez), ou bien apprendre à lire l'heure, ou à poser des questions en japonais. N'essayez juste pas de précipiter l'apprentissage. Vous ne pourrez clairement pas apprendre à parler  parfaitement japonais en un an, alors quitte à prendre son temps, autant faire les choses bien.

Conjugaison et Grammaire

Maintenant nous pouvons y venir, à ces cours de conjugaison et de grammaire. C'est là, après un certain nombre de semaines d'apprentissage de vocabulaire et leçons simples, que tout cela va enfin vous servir : Vous allez comprendre. Vous commencerez à vous dire "Ah, je crois que je sais comment on dis ça !" "Je commence à comprendre la structure des phrases !" "Je commence à parler japonais !". Et ça, c'est la plus belle récompense face à ces longs mois (entre 1 et 3 en général, en prenant en compte l'apprentissage des kana) qui vous donnaient l'impression de faire tout ça pour rien ; ces longs mois où vous vous demandiez si abandonner n'était pas mieux ; mais non ! Vous avez tenu bon, et voilà qu'enfin, tout commence à se former!

Alors par quoi commencer? Et bien je vous conseille très fortement de commencer par prendre notes de tous les cours. Je vous avez parlé de kanji link, je crois que c'est le meilleur site que j'ai vu jusque là avec Ici japon et Guide du Japonais. Commencez par regarder toutes les vidéos une par une, découvrir chaque temps, chaque leçons de grammaire, chaque particule ; prenez des notes, penez vos propres cours ; et enfin vous commencerez à apprendre. Je ne pense pas qu'il faille cliquer sur une leçon au hasard et se dire "ok j'apprend ça et je verrais le reste" pour ma part je trouve ça plus logique d'avoir déjà survoler tout les temps et toutes les particules avant de se dire "d'accord je commence par celle ci c'est la plus simple" ou "je commence par ce temps j'en aurais besoin pour apprendre celui là". Je découvre tout mais n'apprends rien, c'est une fois tout survolé que je me situe et décide de quelle leçon faire en premier. Après bien sûr, ça reste personnel !

Voici différents liens pour des leçons de grammaires ou de conjugaison :

Conjugaison et grammaire avec Kanji link

Les particules avec ici japon (tout en bas de la page "zoom sur les particules" / ce site propose aussi des leçons qui pourront éventuellement vous aider à vous organiser dans votre apprentissage)
Ou un autre site plus détaillé : Les  particules avec Guide du Japonais

Les particules

Ma petite astuce pour les particules, c'est de lire chaque définition pour savoir en bref à quoi elles servent, puis de mettre ça en pratique. Juste les apprendre par coeur ne vous servira pas à grand chose. Lisez, et dès que vous verrez une particule, observez dans quel contexte elle est utilisé. Il n'y a que comme ça que vous retiendrez et comprendrez clairement leurs utilisations. Vous pouvez commencer par voir はha, の no, も mo, か ka, と to et を wo qui sont les principales et qui sont très simple à prendre en main ; puis après apprendre で, に et へ Qui vous serviront aussi beaucoup. La grammaire basique et les particules en particulier sont les premières choses à apprendre, avant la conjugaison ; d'abord apprenez à créer une phrase, ensuite vous verrez à quel temps il faut conjuguer le verbe.

La conjugaison

Pour ce qui est de la conjugaison, l'ordre naturel qui me viens en tête est :

  1. Groupes des verbes
  2. Forme polie
  3. Forme familière/neutre
  4. Impératif
  5. etc... ( quand vous saurez déjà les formes ci dessus vous arriverez plus facilement à vous situer)

C'est un début basique. Savoir la forme polie est plus importante je pense car c'est celle qu'on utilise pour parler aux inconnus. Ensuite suivez simplement l'ordre des vidéos du site kanji link ; cet ordre me semble plutôt logique. N'hésitez pas à revenir souvent sur une ancienne leçon, par exemple si vous en êtes à la forme familière, entrainez vous en même temps à utiliser la forme polie.

Kanji

Et les kanji dans tout ça? Et bien c'est comme vous le sentez ! Vous pouvez commencer dès le début, ou comme moi, attendre de bien comprendre le fonctionnement et d'avoir un petit niveau en japonais. Vous pouvez en apprendre 2 par semaine, ou 10 par jour, c'est selon votre rythme et votre motivation! Apprendre les kanji et connaitre les plus basiques vous sera d'une grande utilité ; pas forcément pour écrire, mais surtout pour lire ! Vous n'êtes pas obligé d'apprendre les 2000 estimé par le gouvernement japonais pour lire un journal (donc avoir un très haut niveau), mais au feeling, je dirais qu'il faut en savoir environ 600. Ou même seulement 300 si vous êtes très fainéant, mais c'est vraiment le strict minimum je pense !

Conclusion

En conclusion, je ne pense pas qu'il faille faire une leçon chacune son tour, mais plutôt de mixer et de diversifier les leçons. Déjà, toujours apprendre ou revoir du vocabulaire, toujours quoi qu'il arrive. Ensuite, lorsque vous décidez par exemple de faire une leçon sur la forme polie, mixez toujours ça avec de la lecture, revoyez une leçon sur une particule que vous avez déjà vu, alternez selon les jours ; un soir révisez la leçon, un autre revoyez une autre leçon ; mais ne faites pas une semaine entière sur la même leçon, avant d'arrêter complètement de la voir parce-que vous vous dites que c'est appris, votre cerveau va vite l'oublier.

Une technique plus efficace : Vous pouvez apprendre la leçon, laisser trainer 2/3 jours où vous faites autre choses, et revenir dessus. C'est la meilleure méthode, être au bord de l'oubli et la revoir à ce moment là. Vous verrez qu'à force, elle restera définitivement gravée.
Enfin dernière chose peu importe ce que vous décidez de réviser : la mise en pratique. Faites des exercices, observez des phrases, essayez d'en créer, etc... Mettez en pratique ce que vous apprenez! 

Voilà, j'espère que cet article ne sera pas trop long, et que vous le lirez jusqu'au bout ; sur ce, bonne révisions, et à bientôt!

16 mars 2016

Apprendre les kanji, #1 Le par coeur

Bonjour tous le monde !

Aujourd'hui un article qui va vous aider ! Je vais vous donner mes conseils et mes techniques pour apprendre les kanji ! Bien sur ce n'est que personnel, après c'est à vous de trouver le rythme qui vous va le mieux, mais je pense que ça peux vous inspirer !

Il y a un pleins d'avantages à lire les kanji mais le suivant est surement le principal : On peux lire tous les textes japonais. Et les comprendre. Même sans furigana. Et on peux aussi écrire en japonais.

Et tout ça c'est cool !

Astuces pour apprendre les kanji

Pour commencer, l'achat d'un livre sur les kanji. C'est la base. Sur internet vous ne trouverez jamais de site assez bon, puis le fait d'être sur ordinateur va vous déconcentrer, vous serez tenté de partir sur votre site préféré, en un clique c'est fais, et hop vous oubliez vos kanji... Non, faites le à la bonne vieille méthode, achetez un carnet à pages blanches, prenez crayon ou stylo, et achetez un livre sur les kanji. Comment reconnaitre un bon livre? Il vous informera : les différentes lectures du kanji ; l'ordre de tracé ; les clés de chaque kanji ; le nombre de trait ; et aussi si vous voulez mais c'est facultatif : les différents palier/niveau auquel il correspond. Je vous conseille de favoriser un livre où les lectures sont écrites en kana plutôt qu'en romaji, ça vous aidera à vous familiariser. Je n'ai pas beaucoup d'exemple, il parait que le Kanji to kana est super car il recense tous les kanji, mais il est très cher et difficile à trouver. Pour ma part j'ai le kanji kakitai. Il ne montre que 600 kanji mais c'est largement suffisant pour mon niveau, et je suis très contente de ce livre.

Une fois tous le matériel acquis, prenez 20 minutes par jour (ou tous les deux jours si vous avez besoin de temps pour bien assimiler) où vous vous poserez seul au calme, vous, votre livre, votre cahier et votre stylo. Prenez les kanji dans l'ordre du livre. Le rythme idéal et entre 2 à 6 kanji à chaque fois selon votre mémoire et votre motivation. Plus de 6 vous risquerez de les mélanger ou de les oublier. Après si vous avez une excellente mémoire, vous pouvez toujours tester, mais vaux mieux y aller doucement.

Prenez le premier kanji, regardez bien sa fiche, lisez tout, les mots exemple s'il y en a, les différente lectures, la/les signification(s) du kanji... Puis prenez votre cahier et recopiez le selon l'ordre des trait donné par votre livre. Dessinez le plusieurs fois, sans regarder, jusqu'à ce que ça devienne un automatisme. Puis essayez de répéter les différente lectures et la signification du mot. Puis passez au suivant.

talk-300x218

Une fois que vous avez fais tout vos kanji ; admettons que vous avez décidé d'en apprendre 4 ; une fois les 4 vus et que vous savez les dessiner ; relisez les différentes lectures et essayez d'apprendre par coeur. Pour la lecture sino-japonaise (ou on-yomi) il est toujours bien de s'aider d'un mot exemple.

[Si vous avez vraiment une mauvaise mémoire, vous pouvez éventuellement oublier la lecture sino-japonaise et n'apprendre que la lecture purement japonaise (ou kun yomi) + la façon dont le kanji se dessine et sa signification ; Vous allez apprendre la lecture on-yomi automatiquement par la suite, à force de le voir dans vos lecture (même si ça sera plus long). A vous de voir.]

Le lendemain, prenez 2 minutes, revoyez vos kanji en les dessinant dans votre cahier tout en répétant à voix haute les lectures et la signification. (il faut que votre mémoire travaille, alors dans votre cahier, n'y dessinez que le kanji, rien d'autre, afin que la révision sois plus efficace, que vous ne lisiez pas) Normalement si vous avez bien appris, ça devrait se faire tout seul ! Si c'est le cas, vous pouvez passer aux 4 suivants.

Chaque matin, revoyez vite-fais les 4 kanji appris la veille. Puis en fin de mois par exemple, essayez de revoir tous les kanjis appris un par un afin de voir si vous vous en souvenez. Si ce n'est pas le cas, pas de panique, retournez à la page du kanji en question et relisez, ça vous reviendra tout seul.

Le but n'est pas de savoir réciter tous les kanji par coeur attention, mais bien de savoir le lire si vous le voyez, d'où le principe de les dessiner à part dans un cahier (en plus de vous entrainer à l'ordre des tracés).

 

Apprendre les kanji demande beaucoup de patience mais chaque jour est un nouveau défi, un nouveau kanji, plus difficile encore, plus utile aussi, et je trouve ça passionnant ! Accrochez vous, vous avez là tous les conseils pour réussir !

  • Les dessiner (et savoir le faire selon le bon ordre des traits)
  • Apprendre les lectures (kun et on-yomi) et la signification
  • Les revoir le lendemain puis passer aux suivants

Et surtout : Ne pas trop insister (ne pas les revoir tous les jours par exemple, une fois appris, on les laisse, on passe aux suivants ; et en fin de mois on fais le bilan, si vous vous en souvenez, c'est qu'ils sont enregistré dans votre mémoire à long terme, en d'autre terme : c'est gagné ! Si vous ne vous en souvenez plus ce n'est pas grave, revoyez tous les kanji oublié et réapprenez les ! Au fil du temps vous verrez que vous vous en souviendrez définitivement !

 

Apprendre les kanji, #2
Apprendre les kanji, #3
Apprendre les kanji #4
Apprendre les kanji #5

 

Des questions? Une explication que vous n'avez pas compris? Les commentaires sont là pour ça alors n'hésitez pas !

13 mars 2016

L'immersion

Bonjour !

Aujourd'hui je reviens avec une bonne vieille méthode qui marche pour n'importe quelle langue!

Le but de l'immersion est, comme son nom l'indique, de s'immerger dans la langue ; s'entourer de celle ci le plus souvent possible afin de s'y habituer. Je pense que c'est la technique la plus efficace, qui m'as déjà valu une augmentation de mon niveau d'anglais ; et maintenant que je devient plus forte en japonais, je pense que c'est le moment de commencer. Voilà comment cela se présente :

  1. Lire en japonais
  2. Regarder/Écouter en japonais
  3. Penser en japonais

Ça peut paraître difficile à première vu mais on va voir tout ça en détail; vous verrez qu'au final c'est même plutôt amusant et passionant :

 

Lire en japonais

Ce premier point à déjà été vu, il existe des site comme NEWSWeb EASY ou cet article Peuvent vous aider à ça. Les buts de lire sont multiple, j'en avais déjà parlé dans un autre article : amélioration de la prononciation, lecture des kana et kanji plus rapide et naturelle, et on peux voir la construction des phrases. Je recommande de lire au minimum deux fois par semaine ; même si le mieux serait de lire un petit texte chaque soir.

 

Regarder/Écouter en japonais

Regarder des films, des vidéos, des reportages, des interviews... Comme pour la lecture, cela aide à la prononciation, et aussi à voir sa progression (un jour vous reconnaîtrez un mot, puis une phrase, ou une construction de phrase...) ; ça aide vraiment car les japonais parlent très vite en général, et il faut s'habituer. C'est toujours ce qui nous fais défaut dans l'apprentissage d'une langue, on ne s'entraine jamais assez à la compréhension orale.

Vous pouvez aussi écouter : radio, musique, etc... même si parfois c'est moins intéressant, on peux mettre ça en fond et l'écouter d'une oreille distraite. Faite attention néanmoins avec les chansons ; souvent, comme en France ou aux US, les phrases peuvent être tournée différemment ou même ne rien dire du tout, juste pour la poésie de la musique, écouter donc plutôt des chansons pour vous habituer à l'écoute de la langue plutôt que pour les structures grammaticales.

Voici un reportage qui m'avais fait énormément rire et que j'avais adoré, sur la France vu par les japonais ; bien sûr tout est en japonais mais même sans comprendre j'ai beaucoup apprécié :

Partie 1
Partie 2

 

Et voilà une série japonaise avec sous titre japonais (et chinois mais on s'en fiche)  il y a toute les suites sur youtube également. C'est assez intéréssant, d'après ce que j'ai compris c'est une femme qui donne des cours de japonais, dès le premier épisode ils parlent des classificateurs. Si vous êtes assez curieux vous pouvez repasser l'épisode plusieurs fois en mettant pause et en essayant de comprendre. Ou vous pouvez aussi mettre pause et répeter des phrases. Bien sûr, le ton est aussi un peu exagéré par la jeune fille par rapport à la vrai vie (un peu comme les anime mais pas autant) mais c'est tout de même pratique.

 

Penser en japonais

C'est un peu plus difficile je vous l'accorde, et voilà pourquoi il faut un niveau minimum. Savoir dire des phrases basique, avoir un vocabulaire minimum ; bref, il faut un peu plus que les bases ! Le but ici est comme le titre l'indique, de penser en japonais. Vous vous levez, dites-vous bonjour en japonais ; vous vous demandez l'heure? Dites-la en japonais ; Vous allez manger des carottes? Dites-le en japonais. C'est un peu compliqué au début, faut prendre l'habitude ; parfois il faut un peu penser pour se souvenir comment on conjugue ce verbe ou comment on dis carotte en japonais, mais au fur et à mesure ça va devenir automatique ; presque comme si vous étiez natif du japon !

Les avantages sont plus que nombreux, vous améliorerez tout, en pensant ou parlant en japonais.

Néanmoins cela ne sera efficace qu'à une condition : chercher quand on ne sais pas. Sinon vous améliorerez votre prononciation peut-être, mais pas grand chose d'autres, vous ne progresserez pas. Ce que je veux dire par chercher est que si vous voulez dire la date mais que vous ne vous souvenez plus, cherchez sur internet comment dire la date en japonais. Si vous mangez des courgettes et que vous ne savez plus comment ça se dis, ne vous dites pas "tant pis", prenez 2 minutes pour aller voir. Si vous avez mis une certaine particule dans une phrase mais que vous ne savez pas si c'est la bonne, allez voir à quoi sert cette particule, vérifiez les autres si il n'y en à pas une qui conviendrez mieux ; Cherchez à vous améliorer!

 

C'est tout pour ce petit article de conseils pour parler japonais couramment, j'espère que ça vous sera utile ! Si vous avez la moindre question ou que vous voulez compléter l'article, les commentaires sont là pour ça !

またね !

05 mars 2016

La forme familière (ou neutre)

Bonjour tous le monde,

Ceci sera la dernière leçon reprise du site Kanji link, si vous voulez en apprendre plus sur la forme en TE, la forme volitive ou potentielle , je vous recommande fortement d'aller sur cette page.

Voilà, commençons directement cette lonnnngue leçon.

 

Il faut savoir que la forme familière sera utilisée avec ces amis ou sa famille. Par contre il ne faut ô grand jamais l'employer en parlant à son patron ou même des inconnus car cela passera pour un grand manque de respect!

La forme affirmative familière

La forme positive familière n’as pas besoin de trois pages de leçons, puisqu'elle est obtenue en utilisant directement le verbe à l'inaccompli : Iku, nomu, taberu…

Exemples

  • kaimono ni iku ([je] vais aux courses)
  • eiga o miru ([je] regarde un film)
  • benkyō suru ([j'] étudie)

 

La forme négative familière

Groupe 1

La forme négative familière du groupe 1 ressemble à la forme polie, sauf qu’il faut monter de 2 lignes, pour transformer la terminaison U en A. Puis vous pouvez rajouter NAI ない

 

fgh

Exemples

読む (yomu - lire) La terminaison de ce verbe est MU む. Il suffit de chercher む dans le tableau et de monter de deux ligne : む devient MA ま, ensuite on rajoute ない  読む (yomu) devient 読まない(yomanai)

読まない veux dire la même chose que 読みません (yomimasen), mais en plus familier.


Exceptions / ! \

  • Tous les verbes qui finissent avec le hiragana う : Logiquement ça devrait devenir A あ ,mais en fait ça devient WA わ.

Exemple avec le verbe 言う (iu - dire) : う devient わ.  言う (iu) devient 言わない (iwanai) et non pas ない (ianai)

  • La 2nd exception ne s’applique qu’à un seul verbe : ARU ある (être, exister, avoir). C’est un verbe beaucoup utilisé pour dire « il y a… ». Selon la règle RU る devrait devenir RA ら. Mais ある est une exception qui devient tout simplement  ない à la forme négative.

 

Groupe 2

Les verbes du groupe 2 finissent toujours en る précédé de E ou I. A chaque fois que l’on veut conjuguer un verbe du groupe 2 à la forme négative familière, la terminaison る disparait, puis on rajoute NAI ない.

Exemple:

寝る (neru - dormir) : J’enlève る et rajoute ない  :  寝る (neru) devient 寝ない (nenai)

 

Groupe 3

Les deux verbes irréguliers : する(faire), et くる(venir) : Comme ils sont irréguliers, il n’y a pas d’autres choix que de les apprendre par cœur.

  • する devient SHI し + ない
  • くる devient KO こ + ない

Exemples

持って来る (motte kuru - apporter) くる devient こ, puis on rajoute ない :  持って来る (motte kuru) devient 持ってこない (mottekonai)

 

Résumé :

Groupe 1 : U  --> A + ない

Groupe 2 : On enlève RU る et on rajoute ない

Groupe 3 : する devient  し + ない

                 くる devient こ + ない


 

Forme familière négatif passé

La forme négative passé suit exactement les mêmes règles que la forme négative. Il suffit simplement de remplacer ない par なかった (nakatta)

Exemples :

分かる (wakaru -comprendre) devient 分からなかった (wakaranakatta - je n’ai pas compris)

 

Forme familière affirmative passé - Forme en TA

Celle ci est un peu moins simple et demandera encore un peu de temps et de concentration. Faisons le plus succinct possibe. Déjà je vous recommande d'aller voir la vidéo "la forme en TE" sur le lien en haut de l'article. Non je ne me suis pas trompée, c'est bien la forme en TE que je voulais écrire. Pourquoi? Et bien car la forme en TA et en TE se conjuguent de la même façon, excepté que le TE et DE deviennent TA et DA. Avant de vous perdre plus que ça, allons-y :

 

Groupe 1Le groupe 1 se sépare en plusieurs sous-groupe. Pour chaque groupe, il faut enlever la syllabe et y rajouter une autre terminaison :

U う
TSU つ  ----> tta った
RU る

NU ぬ
FU ふ ----> nda んだ
MU む

KU く ----> ita いた (exception いく (aller) devient いった)

GU ぐ ---->ida いだ

SU す ----> shita した

Exemples :

あそぶ (asobu) -->  あそんだ (asonda) Je me suis amusé

かく (kaku) -->  かいた (kaita) J'ai écris

 

 

Groupe 2 : Pour le groupe 2, RU る disparaît et on rajoute TA た

 

Groupe 3 : Et enfin le groupe 3 :

  • する devient し + た
  • くる devient  き + た

 

Voilà pour la forme familière. Comme dis en début d'article, c'est la dernière leçon-écrite reprise des vidéos de kanji link que je ferais. J'espère que ça vous aura aidé à mieux comprendre, entrainez vous bien, et à bientôt!


29 février 2016

La patience de l'apprentissage

Parfois en pensant au point où j'en suis et au point où d'autre personnes sont, je me décourage. J'apprends complètement seule et c'est difficile par moment. Puis je me rappelle que j'ai tout les outils et les cours qu'il faut pour gagner un très bon niveau, et soudain me viens cette phrase que j'avais lu : "Ne compare pas ton niveau 1 au niveau 20 d'une autre personne".

Ce que cette expression veux dire c'est que, bien sûr on peut pleurer sur notre sort en regardant les bilingues japonais, les gens qui sont partis au Japon où qui vivent là bas maintenant ; ceux que vous voyez, même plutôt jeune, faire des vidéos en parlant japonais sous titré français ; et oui ça peux être décourageant de voir que nous on sais juste dire "je suis français" ou "je mange des oeufs" ; mais cette jeune fille dont j'ai fais allusion, qui fais des vidéos sous titrés japonais et qui aujourd'hui est parti au Japon pour un an il me semble, elle à fais plusieurs années d'études de japonais avant d'arriver là, elle aussi elle à eu des pertes de motivation, et elle à dû économiser 5 ans pour partir au Japon. Elle est passé elle aussi, comme tous le monde, par ce niveau 1 , à ne pas savoir comment exprimer certaine chose, ou ne pas reconnaître la moitié des kanji ; et ce que je veux dire par là c'est que : ça ne devrait pas vous décourager, mais au contraire vous booster à fond. Faites de cette hargne quelque chose de constructif! Vous devriez vous dire "moi aussi j'aurais ce niveau la un jour!" et il faut y travailler chaque jour! Il ne faut pas croire que les "niveau 20" sont meilleurs que nous et nous décourager, mais au contraire les prendre pour modèle, et se dire qu'on à autant de chance qu'eux d'y arriver, et qu'eux aussi, ils étaient niveau 1 au début !

670px-Learn-to-Speak-Japanese-Step-2

Pour ma part Je sais que ma perte de motivation se base aussi beaucoup sur mes problèmes de santé, je suis migraineuse et j'ai mal à la tête très souvent, mais même ces jours là j'essaie de me forcer à apprendre, même si j'ai plus de mal à retenir, j'essaie de me surpasser sinon je sais que je ferais comme au début : Je passerais 1 mois sans rien faire et ça, ce n'est pas constructif du tout !
Cela fais bientôt 1 an que j'apprends seule, je n'ai même pas encore économisé un seul euro pour le japon (je prévois de passer mon permis d'abord) j'en suis à l'apprentissage des kanji (seulement 40 pour l'instant), et il y a beaucoup de kanji que je croise dans mes lectures que je n'arrive pas à lire ou que je ne connais tout simplement pas ; mais je sais que je vais les apprendre bientôt dans mon livre, et je progresse chaque jour, même si j'ai l'impression de stagner tous le temps, si je regarde où j'en étais 2 semaines plus tôt, je me dis "mince mais en fait j'ai beaucoup progressé!" Je sais que dans 2 mois si je continue mes efforts, je pourrais dire haut et fort "oui je connais plus d'une centaine de kanji maintenant! J'ai le niveau JLPT4 des kanji!" Alors il ne faut pas lacher ! On à tous commencé quelque part ! Et je sais qu'en continuant à apprendre les kanji, du vocabulaire ou des leçons de grammaire un peu chaque jour, je saurais de mieux en mieux parler, et c'est pareil pour vous ! C'est sur que pour l'instant je suis très limité niveau expression oral en japonais, mais j'y travaille aussi !

C'est d'ailleurs très important, on se concentre sur l'écris, la grammaire tout ça, mais il faut mettre en pratique régulièrement, levez votre tête des livres et essayez de parler, de construire des phrases, d'écouter et de comprendre dans des films ! Il parait que l'oral japonais est très simple à maitriser, mais que c'est niveau écrit que c'est plus difficile, alors travaillez votre oral, apprenez des mots même sans connaitre le kanji, puis quand vous tomberez sur le kanji ça sera même plus simple et rapide à apprendre!

Tout ça pour dire : Ne pas se décourager ! Apprendre le japonais est long, et je sais que même dans 1 an je ne saurais peut-être pas encore tout exprimer en japonais (même si je me serais améliorée) il faut savoir prendre son temps et ne pas croire qu'au bout de 2 semaines on pourras créer des phrases ; c'est même plutôt le contraire, il faut savoir bien poser toutes les bases du japonais avant de commencer quoi que se soit ; et entre les kana et la compréhension des particules et kanji, ça peux prendre quelques 2/3 mois !

Soyez patient, et comme moi, ne vous découragez pas, si vous avez un jour de doutes (ce qui m'arrive aussi) où vous vous dites que vous n'y arriverez pas, alors prenez quelques minutes pour penser à cette citation. Ne vous comparez pas à d'autres personnes qui en sont déjà à 3 ans d'apprentissage. Tous le monde, je dis bien absolument tous le monde peux le faire. Alors maintenant allez-y, ça ne dépend que de vous !

 

24 septembre 2015

Les kanji - Lecture ON-yomi / KUN-yomi et application de révisions

Dans la section JLPT5, il y a très exactement 80 kanji à apprendre; mais comment les réviser? Comment vérifier ses connaissances? Et bien figurez-vous que j'ai trouvée un superbe site, et une superbe application! Avec la lecture on-yomi et kun-yomi!...

Oui je n'ai encore jamais parlé de ça, c'est bien normal je n'y comprenais rien, et je préférais ne rien dire plutôt que de dire des bêtises. Mais aujourd'hui je peux vous dire avec certitude que chaque kanji possède 2 types de lecture, on-yomi, qui est la lecture chinoise, et kun-yomi, la lecture japonaise! En fait lorsque les japonais ont rapportés les kanji de la chine (car c'est ce qu'il ont fais), ils ont prononcés les kanji de la même façon qu'ils avaient l'habitude de le dire dans leurs langues; c'est la lecture kun-yomi ; mais ils ont aussi demandé aux chinois comment eux le prononcaient, et ils l'ont transcris dans leurs syllabaire ; c'est la lecture on-yomi!

Comment savoir quand faire quelle lecture? Et bien la lecture ON-yomi (ou chinoise) tendrait à être utilisée plus fréquemment lorsqu'il y à plusieurs kanji, et la lecture kun-yomi (ou japonaise) plutôt quand le kanji est seul ; mais comme toujours, il y a des exceptions. Mais pas de soucis, vous allez les apprendre au fur et à mesure de vos lecture, en attendant, vous pouvez très bien utiliser cette règle !

Exemple 1 :

Sept : 七 se lit "shichi" en ON-yomi; mais comme cette prononciation se rapporte fortement au mot qui signifie "mort" en japonais, alors ils l'ont changés en "nana"  lecture Kun-yomi

Vous avez donc 2 lectures, mais les deux veulent dire la même chose et peuvent être interchangées, alors nous allons prendre un autre exemple.


Exemple 2 :

Le kanji . Tout seul, il se lira tsuki, et voudra dire lune ; et avec d'autres kanji il deviendra par exemple : 曜日--> getsuyôbi ou bien 五 --> gogatsu . Nous voyons donc que combiné à d'autres kanji, nous utiliserons les lectures chinoises. gatsu et getsu. Et nous pouvons même remarqué qu'ici, il y a deux lectures chinoises ! ...

 

Bref vous l'aurez compris, c'est une autre paire de manches que d'apprendre les kanji ! Beaucoup de par coeur !

 

dsc_0673

 

Et donc j'en reviens au sujet initial, voici le lien: http://www.lekanji.com/application/application.phpSi vous souhaitez réviser selon les kanji du JLPT, sélectionnez "niveau" dans "Type de la série" et "Gakushuu - 1" dans "tirés de la séries" puis dans "sélectionner" cliquez sur "les 80 kanji" Bien sur ne désactivez pas les coches, vous avez besoin de savoir autant la lecture ON-yomi que KUN-yomi.

Dernière petite précisions avant que vous ne quittiez, il faut savoir lire les kanas pour utiliser cette application! Aller, bonnes révisions!

 

EDIT : Je reparle des lectures on-yomi Kun-yomi ici

Posté par Cassiel38 à 16:02 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

18 septembre 2015

J'ai trouvée mon rythme, et vous?

Bonjour à tous,

Je viens aujourd'hui vous donner des nouvelles de mon avancement: J'avance bien! J'ai enfin réussie à trouver mon rythme de rentrée, je me cale tout le soirs entre 20 minutes et 2heure, sois dans mon lit avant de me coucher ou sois devant mon pc avec de la musique. J'essaie d'apprendre les kana par coeur (j'ai encore du mal avec les katakana), je m'entraine à leurs lecture, je révise une leçon de grammaire, ou alors j'apprends de nouveaux kanji ou du vocabulaire, j'essaie de formuler des phrases, bref je fais toujours quelque chose! J'ai déjà appris un tas de kanji (quand je dis un tas c'est seulement une dizaine) ces deux derniers jours, bref j'ai trouvé mon rythme d'apprentissage, et je diversifie à chaque fois pour ne pas me lasser! Et les jours où j'ai la flemme je relis au moins une leçon, ou bien je vérifie mes connaissances en répétant du vocabulaire par coeur.

En avant pour le JLPT5! J'ai tellement hâte et je suis tellement motivée de parler japonais et d'aller au japon que c'est un vrai plaisir pour moi d'apprendre! Et c'est ça le secret, ça ne dois pas être une corvée pour vous! Trouvez votre rythme et surtout, ne vous dites jamais, ô grand jamais que vous n'y arriverais pas et que vous êtes nul si vous n'arrivez pas à être régulier ou si vous ne comprenez rien à une leçon; j'ai aussi des leçons sur lesquelles je bloque complètement, et bien je passe à autre chose, j'apprends du vocabulaire à la place; et j'y reviendrai quand mon niveau sera plus élevé! Parfois aussi je n'arrive pas à m'y mettre, parfois je passe une semaine sans ouvrir un seul cahier! (enfin c'est ce que je faisais souvent ces 4 derniers mois..... mais ça risque de recommencer aussi dans les temps à suivre, c'est normal de ne pas avoir la tête à ça parfois)
Enfin bref, ne vous prenez pas la tête, si vous apprenez le japonais pour votre enrichissement personnel, pour comprendre des manga ou des jeux vidéo, pour visiter le japon, ou parce-que vous aimez la langue.... peu importe, ce qui compte c'est que vous vous fassiez plaisir en apprenant! Je révise peu et sur le coup je me dis "je n'ai rien appris" mais déjà en ces 4 mois, je n'ai presque rien fais et je me suis déjà sentis grandement progresser! Alors imaginez maintenant que je révise beaucoup plus souvent!

Tout ça pour dire qu'il vaut mieux ne pas se prendre la tête, ne pas culpabiliser si pendant 1 mois vous n'avez rien fais, certes vous allez mettre plus de temps à apprendre, mais vous apprendrez quand même.

Sur ce, je vous souhaite un bon apprentissage, et une bonne journée! ♥

03 septembre 2015

Minna no nihongo - みんなの日本語

J'en avait vaguement entendu parler, de ces "minna no nihongo", mais j'ignorais encore s'ils étaient vraiment bien ou si c'était de la camelote inutile (comme beaucoup de livres de japonais.. bien que je n'en ai acheté aucun, j'ai vu beaucoup d'avis sur internet). Alors j'ai fais mes recherches, et voilà quelques avis, avec le site en lien si cela vous intéresse de lire au complet. N'hésitez pas à cliquer, cela vous redirigera sur un nouvel onglet et ne supprimera pas celui-ci.

lolo

" Au delà de leur ancienneté sur le marché, il faut surtout savoir que les minna no nihongo sont des livres reconnu dans le monde, ils sont pratiquement utilisées dans toutes les écoles de japonais au japon mais aussi dans certaines écoles et universités en France. [...] J’ai commencé de zéro le japonais avec les minna no nihongo et je ne vous cache pas que je les affectionne particulièrement. " ICI

" Le premier tome (minna no nihongo volume 1 ou shokyu ichi, 1) n’est pas adapté aux grands débutants car il faut maîtriser les kana et avoir un vocabulaire de base. De plus, il utilise dès le début des kanji [...] Pour les autres, c’est une méthode de référence complète, progressive, qui permet de s’immerger dans la langue à condition de ne pas être rebuté par un livre écrit entièrement en japonais. [...] A condition de garder un rythme régulier, on progresse vite. Le livre contient de très nombreux exercices corrigés à la fin du livre. " LA

" Difficile au premier abord, cette méthode ne propose aucune romanisation du japonais, elle sera peut-être un peu abrupte pour le moins initié, mais reste malgré tout une technique efficace pour apprendre le japonais. [...] cette méthode ne se dirige pas vers la facilité d’apprentissage comme beaucoup d’autres manuels [...]  Grâce à cela, nous apprenons un japonais utilisé quotidiennement au Japon et non pas une série de mots simple et inefficace. La série Minna no Nihongo font partie des meilleurs livres d’apprentissage. " ET LA

Brève conclusion de leurs avis rassemblé : C'est un livre entièrement écrit en japonais (même si j'ai cru entendre dire qu'il y en avait en français et anglais... on en revient après) donc il faut savoir le vocabulaire de bases, et les kana (si vous ignorez ce que c'est, voici un lien)

Il faut aussi connaître certains kanjis, et cela peux donc paraître difficile. Au delà de tout ces inconvénients, il serait un livre très complet, et nous servirais vraiment à apprendre un japonais courant. Au niveau du prix, il sera assez cher, environ 37/40€ sur Amazon, mais vous pouvez aussi le faire directement venir du Japon, je ne connaît par contre pas de site pour cela.

Donc : Un livre parfait, à condition de connaître la base du japonais : kana, kanji, vocabulaire; et de ne pas être un parfait débutant.


A part ça, j'ai cherché une version pdf de ce livre, et voilà ce que j'ai trouvé : Cadeau!

Il semblerait que c'est bien le minna no nihongo officiel, et complet! En anglais certes, mais cela ne me dérange pas particulièrement. Donc si vous êtes fort en anglais et que vous n'avez pas 40€ à dépenser dans un livre (comme moi) voilà le compromis parfait pour vous (et en plus on révise son anglais aha)

Je vais essayer de faire toutes les leçons petit à petit; je me suis donné un objectif en cette rentrée 2015/2016 : Atteindre le niveau JLPT5 pour la fin de l'année scolaire.

Et une dernière petite choses, j'ai aussi trouvé ça : http://www.mementoslangues.fr/Japonais/MinnaNoNihongo1/MinnaNoNihongo1Vocabulaire.pdf

Ca s'appelle minna no nihongo mais en fait c'est juste 116 pages de vocabulaires, MAIS c'est hyper pratique quand même; il y à beaucoup de mots (même si il n'y sont pas tous). Mettez cette page en favoris, et quand vous avez un doute sur quelques choses allez dessus, faîtes ctrl+F et tapez le mot que vous cherchez. Voilà, c'était une petite astuce gratuite!

 

Voilà voilà, j'espère vous avoir aidé, je vous souhaite bon courage dans votre apprentissage, et si vous aussi vous avez révisé, ou si vous avez acheté le minna no nihongo, n'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience!

09 juin 2015

Le système d'écriture japonais

Bonjour tous le monde,

Je vous présente aujourd'hui une leçon essentielle, puisqu'elle portera sur les différents système d'écriture. Souvent, c'est ce qui bloque avec l'apprentissage du japonais, on se dis "je n'y arriverais jamais, je ne connais même pas leurs signes." Au final, je ne dirais pas que c'est facile, mais ça l'est bien plus que ce que l'on peux penser!

 

Il existe donc 3 système d'écriture: (à savoir que les hiragana et katakana ensemble sont appelés les "kana")

Les hiragana : qui servent à écrire les mots de tous les jours, normal quoi! Je vous conseille de les apprendre en premier!

768px-Table_hiragana

Les katakana : qui servent quant à eux à écrire les mots venant d'autres pays; genre pink (couleur rose en anglais):  ピンク (pinku); ou france: フランス (furansu). Ils sont difficilement confondables (je sais même pas si ce mot existe) avec les hiragana, malgré ce que l'on peux croire, car ils sont beaucoup plus anguleux, tandis que les hiragana sont beaucoup plus arrondis.

Table_katakana

 

Précisions : Les tableaux se lisent de haut en bas et de droite à gauche, ce qui défini l'ordre alphabetique japonais. (a i u e o, ka ki ku ke ko...)  / aussi, depuis une réforme au japon, les hiragana et katakana "wi" et "we" ont totalement disparus, ils ne sont donc pas à apprendre!

Et les kanji : Il y en a tellement plus que ça; et ils peuvent être composés. C'est les plus dur à apprendre; moi-même à l'heure ou j'écris cet article je n'en connais qu'une dizaine. Les kanji sont des idéogrammes qui peuvent traduire une idée, un mot, une expression ... Chaque kanji peut etre transcrit en hiragana.

kanji-700416

 

Je vous met aussi un tableau avec les signes complémentaires (là ça devient inquiétant, mais je vais vous expliquer, don't worry!) C'est ceux qui sont dans les cadres rouge.

104644312

104644314

 

Donc vous pouvez voir les mêmes signes que les tableaux du dessus, plus des signes composés, et des signes avec des petits traits ou rond.
C'est trèèès simple en réalité! Suivez bien:

Les accents :

Il suffit de rajouter un dakuten " ou un handakuten ° afin de changer la syllabe. Sachant que les handakuten ne se placent que sur la colonne des H, le reste devient assez logique et facile à retenir.

H + ° = P
H + " = B

Exemple:
= HA 
= BA
= PA

T+ " = D  た (ta) / だ (da)
S + " = Z  さ (sa) / ざ (za)
K + " = G  か (ka) / が (ga)

Il y a de petites exceptions avec しshi qui devient じ ji  - ou tsu qui devient zu (et non pas "du"); néanmoins, la syllabe zu sera mieux écrite comme ceci :

 

Les signes composés :

Ne se composent qu'avec や (ya);  よ (yo);  ゆ (yu); et qu'avec la syllabe en i de chaque lettre.

Exemples: ki + ya = kya  きゃ (Attention : ! Vous remarquerez que la deuxième lettre est écrite plus petite, c'est très important pour ne pas confondre avec きや, qui serais lu "kiya"!)

Je vous conseille de bien observer les tableaux avant de commencer toute choses, et de bien regarder comment ça fonctionne ; vous comprendrez et retiendrez mieux si vous constatez de vous même les exceptions et le fonctionnement du syllabaire japonais.

 

Prononciation :

La prononciation est un peu différente que nos prononciation française. Il faut d'abord savoir que chaque syllabe à un temps et doit être lu. Exemple : yuki ゆき veux dire neige ; mais si vous doublez le u : yûki ゆうき (sera lu en trois temps : yu-u-ki un peu comme un u allongé) cela veux dire courage.

Sinon voilà une liste de lecture :

Le E se lit é un peu comme dans karaté
Le u plus comme un ou, à moitié u et à moitié ou ; écoutez des japonais parler pour prendre exemple.
Le R comme un léger L (mais pas roulé)
Le H sera toujours prononcé (il faut entendre l'aspiration du H)
Le G sera prononcé comme si il y avais un U. Ga : "gua"
Le SHI sera doux
Alors que le CHI sera comme si il y avais un t devant : Tchi
Le N sera toujours prononcé dans un mot, c'est une syllabe à lui même

Exemples de mots :

arigatô ありがとう sera lu a-li-ga-to-o (le u est un allongement du o)

sensei せんせい sera lu se-n-se-e (pareil pour le i, c'est un allongement du e / mais attention à ne pas couper la syllabe, on le prononce vraiment comme un allongement "séé")

onegaishimasu おねがいします lu o-ne-ga-i-shi-ma-ss (le su en fin de mots est très souvent lu "ss" et non pas "su")

 

Voilà, j'espère que ça vous aura un peu éclairé sur le japonais; et que ça vous donnera envie d'apprendre. Pour toute questions, précisions, ou si jamais je me suis trompée, écrivez dans les commentaires!

 

PS : Pour avoir des conseils sur comment bien les apprendre c'est ici