07 juillet 2017

Apprendre les kanji #5 La vérité !

Après

Apprendre les kanji #1
Apprendre les kanji #2
Apprendre les kanji #3
etApprendre les kanji #4

Il est grand temps de faire un bilan des méthodes pour apprendre les kanji ! Laquelle est la mieux, laquelle choisir ? Je vais ici vous partager mes experiences et ce qui as marché pour moi ou non.

La première méthode constitait à faire du par coeur, bête et facile mais un peu inefficace et... ennuyant. J'ai commencé à apprendre mes premier kanji comme ça, avant de vite me rendre compte que ça ne serais pas aussi simple d'apprendre environ 2000  kanji de cette façon.

La deuxième méthode se basait sur repérer les clés, et créer des petites histoires avec. Aux premiers abords, j'ai honnêtement pensé que cette méthode était d'une débilité sans fin. On a déjà du mal à se rappeler des kanji eux même, pourquoi en plus se faire retenir des histoires ? Si vous pensez pareil, détrompez vous ! C'est une méthode formidable ! A coupler au par coeur évidemment, mais ça rends l'apprentissage très amusant, et cela fais travailler la créativité ! J'utilise personnellement kanji kakitai pour ça, c'est idéal car en bas de chaque kanji se trouve le décryptage des clés, ce qui aide énormement. Ici par exemple, se loger, un homme sous un toit (qui se loge), et cent百 j'imaginerais que ça coute de l'argent, donc cent euros. Vous me suivez ?

20170702_113530

La troisième méthode consistait à simplement apprendre les clés par coeur. Excellente méthode aussi. Si vous connaissez les clés par coeur, il est plus simple de les reconnaitre dans un kanji et donc d'appliquer la méthode deux, même sans avoir un livre comme kanji kakitai qui indique les radicaux et clés. Il est aussi plus simple de saisir la signification d'un kanji comme ça.

Enfin, la quatrième méthode, les flashcards, cette méthode se concentrait plus sur la mémorisation des lectures de kanji. Cette méthode là à déjà fais ces preuves, mais j'ai personnellement du mal à l'appliquer. Malgré Anki. Mais sachez que des tas de personnes on appris une partis des kanji comme ça, ça marche !

 

Conclusion : Comme nous l'avons vu à travers ce court article qui retraçais les différentes méthodes, elles sont toutes complémentaires. Chacune à ces plus et ces moins, chacunes vous facilitera sois la lecture, sois l'écriture. Ducoup, ce que je vous conseille, c'est d'apprendre les clés, puis d'en faire des histoires avec les kanji, puis d'apprendre par coeur, puis de le revoir sur Anki ! Oui, je viens de combiner toute les méthodes, je ne pense pas que les kanji puissent nous résister après ça, sauf si il nous manque les deux ingrédients principaux : La motivation et la discipline !

 


02 juillet 2017

Apprendre les kanji #4 Les flash cards

Bon jour tout le monde !

Encore un nouveau numéro de "Apprendre les kanji" ! N'est ce pas super ? Les techniques pour les apprendres sont infini ! Bientôt on fera du saut à l'élastique dans un cascade habillé en canard depuis un avion conduit par Elvis presley, le tout en agrippant sa feuille de kanji !..... Blague pourrie mise à part (quoi que, ça se trouve ça marche super bien) , je veux aujourd'hui vous présenter une nouvelle méthode d'apprentissage. Les flash card.

Cela ne fonctionne pas seulement avec les kanji, mais avec tout ce que vous avez à apprendre, japonais ou non, kanji ou vocabulaire, peu importe.

flashcards

Le principe est simple, vous écrivez un kanji/vocabulaire d'un côté, avec si possible des mots utilisant les differentes lectures de ce kanji. Par exemple d'un coté vous aurez : 小さい、小学校、小屋 ; et de l'autre coté chiisai, shôgakkô, koya. Un mot de chaque lecture du kanji. Par contre ne mettez surtout pas 小 tout seul si il ne représente pas un mot. Ici c'est 小さい. Vous pouvez même (si vous avez) inclure des phrases exemples ou des images du côté réponse.

Mais les flashcards ne s'arrêtent pas là. Vous devez suivre un rythme préçis pour stimuler la courbe de l'oubli. Vous trouverez toute les informations sur internet car je ne suis pas une pro.... ou bien vous pouvez utiliser une application ou un logiciel qui fera tout pour vous, comme moi.

L'un des meilleurs sites de flashcard actuellement s'appelle Anki. (le nom viens de 暗記するanki suru, apprendre par coeur) Son avantage non considérable est que vous pouvez y ajouter du son !

Learning-Japanese-Anki

Chose à laquelle faire attention par contre : Ne pas trop remplir vos listes de mots, car les révisions deviendraient sans fin. Aussi, dans cette méthode vous n'apprenez pas l'écriture du kanji mais plutot ses lectures. A vous de choisir avec quelle méthode alterner, ou bien prendre le temps d'écrire les kanji en même temps que vous sortez vos flashcards.

Apprendre les kanji #1
Apprendre les kanji #2
Apprendre les kanji #3
Apprendre les kanji #5

12 juin 2017

Et les Japonais, ils en pensent quoi de kun-yomi On-yomi ?

皆さんこんにちは!

La dernière fois, je suis tombée sur une vidéo qui expliquait la lecture on yomi, kun yomi.

Vous savez, la lecture kun yomi : la prononciation des mots par les japonais, avant que les kanji ne soient là.
Et la lecture ON yomi, aussi appelé sino-japonaise ou lecture chinoise : la lecture des kanji et des mots par les chinois ; repris par les japonais une fois les kanji arrivés (et katakanisé).

onyomikunyomi-445x430

Aujourd'hui nous n'allons pas parler de comment et quand utiliser l'un ou l'autre, mais nous allons étudier ce que les japonais en pensent. Oui car c'est ça qu'il m'est venu à l'esprit quand je regardais cette vidéo. Est ce que les japonais se disent "on yomi c'est la lecture de Chine" ? Et bien en fait, il paraîtrait que non ... De source à 85% sûre, les japonais voient ça de manière différente.

Afin de se donner une base de compréhension, voyons les kanji ensemble !

訓読み Kun yomi s'ecris comme ceci. 読み yomi signifie lecture. 訓 kun quant à lui signifie enseignement, précepte. Il n'est jamais utilisé tout seul. ...Bon en fait, sur ce cas la traduction des kanji ne vous apporte rien de concret. Mais pour faire clair, pour les japonais, kunyomi signifie un peu le "titre" du kanji. Comme le titre d'un livre. Quand ils parlent d'un kanji en particulier comme pour expliquer à quelqu'un quel kanji pour son prénom, ils utilise la lecture kun des kanji ; qui est en fait beaucoup moins fréquente que ON-yomi. Kun-yomi est la façon dont il se réfèrent à un kanji.

 

音読みTravaillons maintenant sur ON-yomi. 読み vous connaissez, mais qu'en est-il de 音 ON ? Vous l'avez peut-être vu dans 音楽 ongaku, musique. Oui, 音 signifie Son. Littéralement, On-yomi signifie lecture du son, bruit. C'est la façon dont les kanji sonnent entre eux, dans un groupe.

Prenons donc un exemple.

音楽 ongaku. Ce kanji 音 est ici avec un autre kanji 楽 qui signifie agréable. Sa lecture de son, donc le son qu'il fais quand on le lis dans un groupe est おん. Mais, imaginons un dialogue. Un professeur demande à la jeune Minako d'écrire Ongaku. Mais la pauvre ne se souvient plus quel kanji pourおん (ce qui est très peu probable, mais imaginons) est ce qu'elle dois utiliser 温 qui se prononce ON aussi en ON-yomi ? Ou ce ON là : 音 ?

Il y a tellement d'omonyme en on-yomi que si ils sont tout seuls ils sont indifférenciable. Mais si on utilise le nom du kanji, son titre, おとOTO dans ce cas préçis, alors il n'y en a qu'un seul et unique : 音 Oui, celui ci. Le ON que Minako recherchait. Son professeur lui dira alors 音のオンです "c'est le ON de OTO"  autrement dit : c'est le ON du mot OTO.

Exceptions : Les seuls exceptions aux noms des kanji, c'est les chiffres ; auxquels on se référera toujours en utilisant la lecture ON. Ichi, ni, san ....

 

J'espère que maintenant ça sera clair à vos yeux, maintenant que la compréhension vous à gagnée, je vous laisse ouvrir votre livre de kanji et regarder la lecture on et kun, puis, dans les exemples de mots, comptez combien d'entre eux utilisent la lecture ON lorsqu'ils sont en groupe de kanji.

Amusez vous bien ! またねー!

 

01 mai 2017

Pourquoi Rikaichan/Rikaikun est dangereux

Hello tous le monde !

Nous allons aujourd'hui parler du module Rikaichan, ou Rikaikun pour les google chromer. C'est, comme dis dans l'article qui en parle, un module qui permet de connaitre la signification et les lectures de kanji, juste en passant sa souris dessus. Formidable me direz vous ! Et bien oui.... et non, en fait.

rikaichan_rikaikun

Le gros problème de Rikaichan/kun, est qu'il nous mâche tout le travail. Pas besoin de chercher, de passer du temps dessus les kanji (ce qui nous aide fortement au processus de mémorisation), on bouge notre souris, et pop, la traduction est là. Je met un point sur le fait de n'avoir écris que "la traduction" car la lecture, disons le, est complètement zappé par la plupart d'entre nous. Et oui, car nos yeux sont naturellement attirés par les lettres latines et vont donc - sans un petit effort de notre part - remporter toute notre attention jusqu'a en oublier la lecture du kanji : "peu importe, je voulais juste savoir ce que veux dire ce kanji, et maintenant je sais" Évidemment, moins on en fait, moins on a envie d'en faire.

Ce que j'explique là n'est pas forcément vrai pour tous, le point sur lequel je voulais appuyer en parlant de ça c'est que : Les kanji sont partout dans le japonais, alors autant essayer d'en apprendre/retenir un petit peu dès que possible. Tourner rikaichan off quand vous avez le temps de réviser et le remplacer par un dictionnaire de kanji comme kana to kanji ne vous sera que plus bénéfique. Pourquoi ? Parce que vous passerez plus de temps dessus (au moins 30 secondes ce qui est le temps minimum d'un début de mémorisation) vous apprendrez à reconnaître les clés et les radicaux des kanji, ce qui est incroyablement utile, et vous vous souviendrez des kanji que vous avez déjà vu !

Alors non rikaichan/kun, ce n'est pas le mal, c'est même hyper pratique si on s'en sers avec parcimonie et à bon escient. Je veux dire par là que si vous voyez un kanji inconnu, faites un minimum de travail dessus et posez vous les bonnes questions :

  • Dans quels contexte est-il utilisé et quelle peux etre sa signification
  • Quels sont ces radicaux, lequel pourrait-il être sa clé
  • etc

Avant de tourner rikaichan ON. Essayez de vous arretez, de regardez comment il s'écrit, bien évidemment ça deviendra vite chiant de faire ça sur un texte bourré de kanji mais arrêtez vous régulièrement sur des kanji au hasard.

Ou si vous voulez, autre façon de faire, utilisez rikaichan mais si le kanji vous intéresse et si vous le pensez utile, ou que vous le rencontrez souvent alors à ce moment passez du temps dessus. Et surtout, s'il vous plait, afin de ne pas devenir un illettré des kanji, n'abusez pas de ce module, aussi sublime soit-il !

C'est tout ce que j'avais à dire, maintenant à vous de vous arrêter et de vous demander quel utilisation vous faites de rikaichan/kun, et à vous de vous demander si vous pensez ne pas assez travailler vos kanji à cause de ça.

Sur ce , je vous laisse, à bientot !

23 août 2016

Apprendre les kanji, #2 Se créer des histoires

Bonjour ! Aujourd'hui article pour apprendre les kanji selon une autre méthode !

Nous sommes tous d'accord pour dire que les personnes qui commencent l'apprentissage de la langue japonaise se heurtent tous au même mur : les kanji.
En effet, ils présentent plusieurs facteurs les rendant difficiles à apprendre :

  • Ils possèdent plusieurs prononciations et plusieurs sens
  • Il en existe plusieurs milliers, dont environ 2000 à connaître pour avoir un très bon niveau.
  • Beaucoup se ressemblent

Tous ces éléments peuvent effrayer, mais c'est bien normal ! Les personnes qui vous disent qu'apprendre les kanji c'est amusant et facile se trompent ! Je ne dis pas qu'on ne peux pas aimer apprendre les kanji, mais c'est extrêmement long et fastidieux !

MAIS, il existe heureusement plusieurs astuces permettant de faciliter l'apprentissage, et de lever un peu le poids que l'on ressent en voyant la masse de travail.

Ce que je recommande à toute personne souhaitant apprendre les kanji, c'est de commencer par repérer les clefs (bushu en japonais). Une fois que vous connaissez les clefs, vous pouvez commencer à apprendre les kanji en vous créant des petites histoires basées sur les clefs. Un exemple concret, le kanji 始める hajimeru, a gauche on a la femme 女, on a aussi à droite le kanji du socle 台. en partant de là, on peux se dire que c'est une femme avec un bébé sur une table, le bébé désignant le commencement d'une vie. Hajimeru signifie commencer.

D'autres petites astuces non négligeables :

  • Commencez par apprendre les kanji qui vous seront utiles. Par exemple, si vous partez en voyage, il est surtout utile d'apprendre les kanji de noms de villes, de nourritures etc, voici un article dessus : 110 kanji pour se débrouiller au Japon.
  • Un des meilleurs moyens d'apprendre à lire les kanji, reste encore de lire des kanji (noooon ?). Par là, j'entends : lire des livres (manga, romans) jouer à des jeux en japonais... Prenez un dictionnaire, électronique de préférence, et accumulez vos connaissances ! 
  • Et surtout, ne vous précipitez-pas ! En apprendre trop d'un coup n'aura que deux effets : un mauvais apprentissage qui ne tiendra pas la durée, et un dégoût d'apprendre. Apprenez à votre rythme, mais pas plus.

kanjis

Les Japonais et les kanji

Une petite anecdote qui tend à prouver que le système des kanji est trop compliqué et tend à être obsolète : les Japonais ont de plus en plus de mal à les apprendre.

Il faut dire que c'est un travail immense pour les enfants japonais, mais à cela, on peut également rajouter le fait que l'on est actuellement dans l'ère numérique. Combien de jeunes Français écrivent en mode “je roule ma tête sur le clavier” ? Imaginez maintenant le même phénomène, mais au Japon … pas terrible hein ? Du coup, de moins en moins de Japonais arrivent à écrire correctement avec autre chose qu'un ordinateur.

Mais alors, pourquoi ne changent-ils pas leur système d'écriture ? Je dirais qu'il y a deux raisons principales :

  • Ça aurait de grosses répercutions sur le pays pendant plusieurs années, chose qu'il est difficile à caser dans un agenda à notre époque …
  • La langue japonaise est composées de beaucoup trop d'homophones (mots se prononçant de la même façon), les hiragana seuls ne sont donc pas suffisants.

La chose a pourtant été envisagée, mais, à mon avis, ce n'est pas demain que ça aura lieu. Il va donc falloir continuer à galérer, malheureusement.

 

Merci à la personne qui m'as aidée à écrire cet article, c'est un style d'écriture un peu différent du mien, mais tout aussi intéressant à lire je trouve ! En esperant que ça vous ai aidé ; また今度!

 

Apprendre les kanji, #1
Apprendre les kanji, #3
Apprendre les kanji #4
Apprendre les kanji #5

16 mars 2016

Apprendre les kanji, #1 Le par coeur

Bonjour tous le monde !

Aujourd'hui un article qui va vous aider ! Je vais vous donner mes conseils et mes techniques pour apprendre les kanji ! Bien sur ce n'est que personnel, après c'est à vous de trouver le rythme qui vous va le mieux, mais je pense que ça peux vous inspirer !

Il y a un pleins d'avantages à lire les kanji mais le suivant est surement le principal : On peux lire tous les textes japonais. Et les comprendre. Même sans furigana. Et on peux aussi écrire en japonais.

Et tout ça c'est cool !

Astuces pour apprendre les kanji

Pour commencer, l'achat d'un livre sur les kanji. C'est la base. Sur internet vous ne trouverez jamais de site assez bon, puis le fait d'être sur ordinateur va vous déconcentrer, vous serez tenté de partir sur votre site préféré, en un clique c'est fais, et hop vous oubliez vos kanji... Non, faites le à la bonne vieille méthode, achetez un carnet à pages blanches, prenez crayon ou stylo, et achetez un livre sur les kanji. Comment reconnaitre un bon livre? Il vous informera : les différentes lectures du kanji ; l'ordre de tracé ; les clés de chaque kanji ; le nombre de trait ; et aussi si vous voulez mais c'est facultatif : les différents palier/niveau auquel il correspond. Je vous conseille de favoriser un livre où les lectures sont écrites en kana plutôt qu'en romaji, ça vous aidera à vous familiariser. Je n'ai pas beaucoup d'exemple, il parait que le Kanji to kana est super car il recense tous les kanji, mais il est très cher et difficile à trouver. Pour ma part j'ai le kanji kakitai. Il ne montre que 600 kanji mais c'est largement suffisant pour mon niveau, et je suis très contente de ce livre.

Une fois tous le matériel acquis, prenez 20 minutes par jour (ou tous les deux jours si vous avez besoin de temps pour bien assimiler) où vous vous poserez seul au calme, vous, votre livre, votre cahier et votre stylo. Prenez les kanji dans l'ordre du livre. Le rythme idéal et entre 2 à 6 kanji à chaque fois selon votre mémoire et votre motivation. Plus de 6 vous risquerez de les mélanger ou de les oublier. Après si vous avez une excellente mémoire, vous pouvez toujours tester, mais vaux mieux y aller doucement.

Prenez le premier kanji, regardez bien sa fiche, lisez tout, les mots exemple s'il y en a, les différente lectures, la/les signification(s) du kanji... Puis prenez votre cahier et recopiez le selon l'ordre des trait donné par votre livre. Dessinez le plusieurs fois, sans regarder, jusqu'à ce que ça devienne un automatisme. Puis essayez de répéter les différente lectures et la signification du mot. Puis passez au suivant.

talk-300x218

Une fois que vous avez fais tout vos kanji ; admettons que vous avez décidé d'en apprendre 4 ; une fois les 4 vus et que vous savez les dessiner ; relisez les différentes lectures et essayez d'apprendre par coeur. Pour la lecture sino-japonaise (ou on-yomi) il est toujours bien de s'aider d'un mot exemple.

[Si vous avez vraiment une mauvaise mémoire, vous pouvez éventuellement oublier la lecture sino-japonaise et n'apprendre que la lecture purement japonaise (ou kun yomi) + la façon dont le kanji se dessine et sa signification ; Vous allez apprendre la lecture on-yomi automatiquement par la suite, à force de le voir dans vos lecture (même si ça sera plus long). A vous de voir.]

Le lendemain, prenez 2 minutes, revoyez vos kanji en les dessinant dans votre cahier tout en répétant à voix haute les lectures et la signification. (il faut que votre mémoire travaille, alors dans votre cahier, n'y dessinez que le kanji, rien d'autre, afin que la révision sois plus efficace, que vous ne lisiez pas) Normalement si vous avez bien appris, ça devrait se faire tout seul ! Si c'est le cas, vous pouvez passer aux 4 suivants.

Chaque matin, revoyez vite-fais les 4 kanji appris la veille. Puis en fin de mois par exemple, essayez de revoir tous les kanjis appris un par un afin de voir si vous vous en souvenez. Si ce n'est pas le cas, pas de panique, retournez à la page du kanji en question et relisez, ça vous reviendra tout seul.

Le but n'est pas de savoir réciter tous les kanji par coeur attention, mais bien de savoir le lire si vous le voyez, d'où le principe de les dessiner à part dans un cahier (en plus de vous entrainer à l'ordre des tracés).

 

Apprendre les kanji demande beaucoup de patience mais chaque jour est un nouveau défi, un nouveau kanji, plus difficile encore, plus utile aussi, et je trouve ça passionnant ! Accrochez vous, vous avez là tous les conseils pour réussir !

  • Les dessiner (et savoir le faire selon le bon ordre des traits)
  • Apprendre les lectures (kun et on-yomi) et la signification
  • Les revoir le lendemain puis passer aux suivants

Et surtout : Ne pas trop insister (ne pas les revoir tous les jours par exemple, une fois appris, on les laisse, on passe aux suivants ; et en fin de mois on fais le bilan, si vous vous en souvenez, c'est qu'ils sont enregistré dans votre mémoire à long terme, en d'autre terme : c'est gagné ! Si vous ne vous en souvenez plus ce n'est pas grave, revoyez tous les kanji oublié et réapprenez les ! Au fil du temps vous verrez que vous vous en souviendrez définitivement !

 

Apprendre les kanji, #2
Apprendre les kanji, #3
Apprendre les kanji #4
Apprendre les kanji #5

 

Des questions? Une explication que vous n'avez pas compris? Les commentaires sont là pour ça alors n'hésitez pas !