18 février 2018

Neko no te

Bonjour tous le monde ! Vous allez bien ?

Il y a de cela presque un an, je vous parlais du 猫の手 Neko no te, un formidable livre de grammaire (avec écris "tous niveaux" dessus alors qu'il est très difficile)

Et bien depuis ce jour, je ne l'avais pas encore exploité, j'avais commencé par "50 règles essentielles" (que je n'ai pas encore fini)

Mais j'ai décidé de m'y mettre très sérieusement, et Dieu ce livre est magique.

DSC_0027

Je me suis acheté un petit cahier de brouillon, et je fais les leçons une par une dans l'ordre. Puis je me concentre vraiment pour faire les exercices. Une fois fais, je les corriges, et je me fais un code couleur pour en tirer une progression et apprendre de mes erreurs. Je surligne les kanji que je sais lire mais que je dois apprendre à écrire ; je souligne en violet le vocabulaire que je dois apprendre ; et je souligne en orange les tournures grammaticales que je trouve intéressantes.

C'est comme avoir un professeur pour nous corriger toutes nos erreurs ; et le fait d'écrire beaucoup et souvent les mêmes kanji me fais les apprendre.
D'ailleurs comme vous pouvez le voir, je fais pas mal d'erreurs encore.

Mon problème c'est que je sais des tas et des tas de tournures grammaticales mais je ne pense jamais à les utiliser (comme なる), et ici la correction fais office de rappel, comme "hey ici tu aurais pu utiliser ça" ou "cette partie de phrase va toujours à la fin" etc.

Si je continue comme ça je devrais m'améliorer sous tous les points (grammaire vocabulaire kanji)
Enfin... Sauf un seul, l'écoute. Donc comme toujours, je double ça avec énooooormément d'écoute. Et évidemment, je continue de suivre mon programme de vocabulaire en surplus de tout ça.

Chacun à une méthode qui marche pour soi, et j'ai vraiment l'impression que ces derniers temps, j'ai trouvé des méthodes efficaces pour moi.

D'ailleurs pour revenir au livre, il exploite un point important, le fait de séparer les mots littéraires et les mots plus naturel (dans une conversation) dans ces exercices. Par exemple un mot plus formel sera mis dans une phrase qu'on trouverais dans un journal ; et un mot plus naturel sera utilisé dans des phrases de conversation (avec des particules de fin en bonus).

 

Enfin voilà voilà, je retourne à mon étude du japonais ! また今度ね!


06 janvier 2018

Mise en pratique de mes objectifs

Bonjour tous le monde !

Ahhh j'en ai essayé des méthodes pour réussir à tenir sur la longueur sans finir par procrastiner ....

Je suis passé par tout noter dans un agenda (que je finissais toujours par oublier d'ouvrir)

Suivre un livre au programme et au vocabulaire déjà mis en place (en finissant toujours par sauter la moitié des pages ou arreter car j'avais déjà appris, ou que la notion de grammaire ne m'interessait pas)

Ne pas avoir de programme et me dire que j'apprendrais au feeling (et ne juste rien faire du tout car je ne sais jamais sur quoi m'atteler ni où çà va m'amener)

Et maintenant, je vous présente une nouvelle méthode, celle que je vais utiliser pour mon objectif Janvier-Avril ! (il y a beaucoup trop de parenthèse dans mon article)

J'ai donc fais un système de planning sur 14 semaines, donc environ jusqu'au 1er Avril, et j'ai noté chaque jour exactement quels mots et quels révisions faire.

24918

tumblr_p1xb67e4VX1ttovvko1_1280
(nous pouvons donc voir sur la gauche une magnifique carte de Tokyo ramené du Japon)

 

Voilà ce que ça donne une fois terminé. Je n'ai accroché que 4 d'entre car sinon ma chambre qui est déjà bien envahie de poster se retrouvait vraiment inondée ...

Voilà comment je vais fonctionner (je note en détail si vous voulez faire pareil) :

  • Chaque jour, entre 2 et 4 nouveaux mots sont donnés à apprendre.
  • Les apprendres le matin, les rentrer dans Anki le soir (ça c'est selon mes horaires de boulot, mais après vous faites comme vous voulez)
  • Laisser Anki gérer le SRS et les révisions
    /!\ Faire Anki tous les jours !
  • Observer les kanji du vocabulaire, leurs clé, leur radicaux etc avant ou après les avoir entrer dans Anki

 

  • S'avancer sur les jours qui viennent est autorisé
  • Pour chaque jour fait, mettre une croix sur la case
  • Pour chaque jour oublié, reporter les mots à un autre jour et ne pas faire de croix

Bonus : Essayer de trouver des phrases qui utilisent les mots appris et noter leurs utilisations.

Je m'autorise parfois un vendredi toute les deux semaines environs où je n'apprends rien, mais où je fais juste anki , et le dimanche est un jour de grammaire.

Voilà ! Je ferais un autre article en avril pour vous dire si j'ai tenue la distance !

A bientot !

02 janvier 2018

Anki

Hellooooo

Je me suis rendu compte en faisant un article qui devais sortir avant celui là, que j'avais déjà évoqué Anki, mais que je n'avais jamais réellement expliqué ce que c'etait.

Alors voici un article dédié à notre cher Anki ! Qui au début je n'aimais pas tellement, avant de savoir m'en servir ...

Donc qu'est-ce qu'Anki ? Anki est un logiciel gratuit (même s'il existe une version payante) permettant d'apprendre et de réviser des flascard, grace à un système appelé SRS (space repetition system, ou système de répétition espacé en français) Un système qui se base lui même sur la courbe de l'oubli.

Évidemment, ce système ne marche que si on l'utilise tous les jours, puisqu'il se base sur vos réponse "correct, difficile, facile" etc pour décider de quand vous aller réviser la carte la prochaine fois afin qu'elle reste dans votre mémoire à long terme.

Vous pouvez y ajouter des images, du son, vous pouvez même essayer d'apprendre avec des phrases !

Le tout est de ne pas faire des paquets trop grand puisqu'il vous sera ensuite impossible de les réviser en entier en moins de 30 minutes, et 30 minutes devant Anki, c'est long ; surtout si il faut le faire tous les jours.

Voilà sur Anki, vous devriez y jeter un coup d'oeil, c'est gratuit et ça peux possiblement changer votre vie ! (je n'ai jamais échoué à apprendre des mots en utilisant le système SRS si ça peux vous pousser un peu plus à essayer...)

Bye !!

Anki-icon

28 décembre 2017

Nouveaux objectifs AVRIL 2018

Bonjour bonjour !

Comme me l'as gentiment rappelé un petit commentaire sous mon ancien article, voici un nouvel article sur mes objectifs du moment !

J'ai décidé de réduire toutes mes périodes d'objectifs à 3 mois maximum (parfois moins, mais jamais plus) ; ça me donne des periodes assez longues pour avoir le temps de progresser, et pas trop longues, ce qui ne me donne pas le temps de laisser de coté mes objectifs. Donc là, de début janvier à fin mars.

Je m'étais donc donné jusqu'à Noel pour remplir ces objectifs ci

Je n'ai malheureusement pas réussie à apprendre les kanji, et il me reste juste une liste de vocabulaire à finir d'apprendre cette semaine.

Alors euh ... comment dire, j'aurais laaaargement eu le temps de tout faire mais euh ... J'ai eu quelques problèmes de procrastination. En fait mon truc à moi c'est la grammaire, je me réjouis de lire des textes et des textes sur la construction grammaticale tout ça, mais faire du par coeur pour le vocabulaire ou les kanji c'est dur pour moi.

Donc je sais que mes faiblesses ce situent à ce niveau là ducoup, et je voudrais me redonner des objectifs de vocabulaire et de grammaire pour la prochaine fois.

6

Sans plus attendre ma nouvelle liste !

Date : du 1er janvier 2018
       : au 1er avril 2018

Kanji

  • Apprendre au moins... 20 kanji frequents dans des textes, au choix cette fois ci !  (l'idéal à mon niveau ça serais de connaitre tout le livre kanji kakitai par coeur mais je vous avoue que je suis vachement en retard niveau kanji.... et c'est chiant d'ailleurs, parce que je me sens illetré T_T MAis promis je vais faire des efforts)
  • Apprendre le kanji de chacun des mots de vocabulaire à apprendre ci dessous ☐

Grammaire :

  • なければなりません ☐
  • べき、はず ☐
  • ~ておく
  • ~てある ☐
  • ~ながら
  • ほど、の方が、より ☐
  • passif ☐
  • conditionnel ☐
  • Et autre (naturellement, je sais que j'vais en apprendre 5 fois plus que ma liste)

Vocabulaire :

  • école (fourniture scolaire, matières, verbes associés)
  • cuisine (verbe de cuisine, ustensiles...)  ☐
  • grammaire (savoir dire "adjectifs" "noms" etc) ☐

Autres

Beaucoup beauuuucoup d'écoute ! Je me concentre trop sur l'écrit et je suis aussi complètement largué niveau oral alors ça fais partis des mes objectifs, l'écoute, au moins une vidéo de 3 minutes par jour !

 

Donc si j'ai bien calculé, au rythme de une leçon de grammaire par semaine, j'aurais fini fin février, et j'ai environ 200 mots, donc je dirais que si j'en apprends 3/jour + son kanji (evidemment) j'aurais fini dans les temps. 3/jour ça peut parraitre dérisoire, certains (comme mon ami) vous diront qu'ils peuvent s'en faire 40~60 par jour facile, mais pour moi, on va y aller doucement hein !

Bon maintenant c'est annoncé, pas question de reculer, j'vais devoir m'y mettre, à ce vocabulaire !

18 juillet 2017

Réalisation d'objectif

Comme vous le savez surement, je vais au Japon en novembre.

A l'occasion de se voyage, j'ai decidé de préçiser mon apprentissage, et me concentrer sur du vocabulaire et des kanji.

Ce mini-objectif que je me donne englobe une petite partie de mon 3ème gros objectif de ma liste, c'est à dire connaitre le vocabulaire du magasin. Dans mon dossier vocabulaire magasin il y a des tas de choses que je n'apprendrais pas tout de suite (magasin animaux, bricolage etc) mais il y en a aussi qui seront prioritaire (vocabulaire aliments par exemple).

Voici donc une liste exhaustive de tout ce que je voudrais veux savoir gérer pour fin octobre :

  1. La liste de kanji d'aliments et nom de région/ville (sushi, tokyo, yakitori, harajuku etc) 
  2. Un bon pannel de phrase de baito-keigo バイト警護 (le language de politesse au travail) à savoir par coeur 
  3. Le nom des différents batiments (bibliothèque, poste, etc, même si j'en connais déjà une partie) 
  4. Le vocabulaire des aliments et articles les plus fréquents (dentifrice, chips, etc) 
  5. Quelques connecteurs de phrases + faire des demandes (si on se perds, si on cherche un article en particulier, ou des demandes au restaurant) 
  6. Les phrases types et vocabulaire à l'aéroport et à la gare 
  7. + de l'écoute encore et encore et encore 

G7UWo

C'est parti ! 行こう~!

 

Posté par Cassiel38 à 20:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


07 juillet 2017

Apprendre les kanji #5 La vérité !

Après

Apprendre les kanji #1
Apprendre les kanji #2
Apprendre les kanji #3
etApprendre les kanji #4

Il est grand temps de faire un bilan des méthodes pour apprendre les kanji ! Laquelle est la mieux, laquelle choisir ? Je vais ici vous partager mes experiences et ce qui as marché pour moi ou non.

La première méthode constitait à faire du par coeur, bête et facile mais un peu inefficace et... ennuyant. J'ai commencé à apprendre mes premier kanji comme ça, avant de vite me rendre compte que ça ne serais pas aussi simple d'apprendre environ 2000  kanji de cette façon.

La deuxième méthode se basait sur repérer les clés, et créer des petites histoires avec. Aux premiers abords, j'ai honnêtement pensé que cette méthode était d'une débilité sans fin. On a déjà du mal à se rappeler des kanji eux même, pourquoi en plus se faire retenir des histoires ? Si vous pensez pareil, détrompez vous ! C'est une méthode formidable ! A coupler au par coeur évidemment, mais ça rends l'apprentissage très amusant, et cela fais travailler la créativité ! J'utilise personnellement kanji kakitai pour ça, c'est idéal car en bas de chaque kanji se trouve le décryptage des clés, ce qui aide énormement. Ici par exemple, se loger, un homme sous un toit (qui se loge), et cent百 j'imaginerais que ça coute de l'argent, donc cent euros. Vous me suivez ?

20170702_113530

La troisième méthode consistait à simplement apprendre les clés par coeur. Excellente méthode aussi. Si vous connaissez les clés par coeur, il est plus simple de les reconnaitre dans un kanji et donc d'appliquer la méthode deux, même sans avoir un livre comme kanji kakitai qui indique les radicaux et clés. Il est aussi plus simple de saisir la signification d'un kanji comme ça.

Enfin, la quatrième méthode, les flashcards, cette méthode se concentrait plus sur la mémorisation des lectures de kanji. Cette méthode là à déjà fais ces preuves, mais j'ai personnellement du mal à l'appliquer. Malgré Anki. Mais sachez que des tas de personnes on appris une partis des kanji comme ça, ça marche !

 

Conclusion : Comme nous l'avons vu à travers ce court article qui retraçais les différentes méthodes, elles sont toutes complémentaires. Chacune à ces plus et ces moins, chacunes vous facilitera sois la lecture, sois l'écriture. Ducoup, ce que je vous conseille, c'est d'apprendre les clés, puis d'en faire des histoires avec les kanji, puis d'apprendre par coeur, puis de le revoir sur Anki ! Oui, je viens de combiner toute les méthodes, je ne pense pas que les kanji puissent nous résister après ça, sauf si il nous manque les deux ingrédients principaux : La motivation et la discipline !

 

02 juillet 2017

Apprendre les kanji #4 Les flash cards

Bon jour tout le monde !

Encore un nouveau numéro de "Apprendre les kanji" ! N'est ce pas super ? Les techniques pour les apprendres sont infini ! Bientôt on fera du saut à l'élastique dans un cascade habillé en canard depuis un avion conduit par Elvis presley, le tout en agrippant sa feuille de kanji !..... Blague pourrie mise à part (quoi que, ça se trouve ça marche super bien) , je veux aujourd'hui vous présenter une nouvelle méthode d'apprentissage. Les flash card.

Cela ne fonctionne pas seulement avec les kanji, mais avec tout ce que vous avez à apprendre, japonais ou non, kanji ou vocabulaire, peu importe.

flashcards

Le principe est simple, vous écrivez un kanji/vocabulaire d'un côté, avec si possible des mots utilisant les differentes lectures de ce kanji. Par exemple d'un coté vous aurez : 小さい、小学校、小屋 ; et de l'autre coté chiisai, shôgakkô, koya. Un mot de chaque lecture du kanji. Par contre ne mettez surtout pas 小 tout seul si il ne représente pas un mot. Ici c'est 小さい. Vous pouvez même (si vous avez) inclure des phrases exemples ou des images du côté réponse.

Mais les flashcards ne s'arrêtent pas là. Vous devez suivre un rythme préçis pour stimuler la courbe de l'oubli. Vous trouverez toute les informations sur internet car je ne suis pas une pro.... ou bien vous pouvez utiliser une application ou un logiciel qui fera tout pour vous, comme moi.

L'un des meilleurs sites de flashcard actuellement s'appelle Anki. (le nom viens de 暗記するanki suru, apprendre par coeur) Son avantage non considérable est que vous pouvez y ajouter du son !

Learning-Japanese-Anki

Chose à laquelle faire attention par contre : Ne pas trop remplir vos listes de mots, car les révisions deviendraient sans fin. Aussi, dans cette méthode vous n'apprenez pas l'écriture du kanji mais plutot ses lectures. A vous de choisir avec quelle méthode alterner, ou bien prendre le temps d'écrire les kanji en même temps que vous sortez vos flashcards.

Apprendre les kanji #1
Apprendre les kanji #2
Apprendre les kanji #3
Apprendre les kanji #5

12 juin 2017

Et les Japonais, ils en pensent quoi de kun-yomi On-yomi ?

皆さんこんにちは!

La dernière fois, je suis tombée sur une vidéo qui expliquait la lecture on yomi, kun yomi.

Vous savez, la lecture kun yomi : la prononciation des mots par les japonais, avant que les kanji ne soient là.
Et la lecture ON yomi, aussi appelé sino-japonaise ou lecture chinoise : la lecture des kanji et des mots par les chinois ; repris par les japonais une fois les kanji arrivés (et katakanisé).

onyomikunyomi-445x430

Aujourd'hui nous n'allons pas parler de comment et quand utiliser l'un ou l'autre, mais nous allons étudier ce que les japonais en pensent. Oui car c'est ça qu'il m'est venu à l'esprit quand je regardais cette vidéo. Est ce que les japonais se disent "on yomi c'est la lecture de Chine" ? Et bien en fait, il paraîtrait que non ... De source à 85% sûre, les japonais voient ça de manière différente.

Afin de se donner une base de compréhension, voyons les kanji ensemble !

訓読み Kun yomi s'ecris comme ceci. 読み yomi signifie lecture. 訓 kun quant à lui signifie enseignement, précepte. Il n'est jamais utilisé tout seul. ...Bon en fait, sur ce cas la traduction des kanji ne vous apporte rien de concret. Mais pour faire clair, pour les japonais, kunyomi signifie un peu le "titre" du kanji. Comme le titre d'un livre. Quand ils parlent d'un kanji en particulier comme pour expliquer à quelqu'un quel kanji pour son prénom, ils utilise la lecture kun des kanji ; qui est en fait beaucoup moins fréquente que ON-yomi. Kun-yomi est la façon dont il se réfèrent à un kanji.

 

音読みTravaillons maintenant sur ON-yomi. 読み vous connaissez, mais qu'en est-il de 音 ON ? Vous l'avez peut-être vu dans 音楽 ongaku, musique. Oui, 音 signifie Son. Littéralement, On-yomi signifie lecture du son, bruit. C'est la façon dont les kanji sonnent entre eux, dans un groupe.

Prenons donc un exemple.

音楽 ongaku. Ce kanji 音 est ici avec un autre kanji 楽 qui signifie agréable. Sa lecture de son, donc le son qu'il fais quand on le lis dans un groupe est おん. Mais, imaginons un dialogue. Un professeur demande à la jeune Minako d'écrire Ongaku. Mais la pauvre ne se souvient plus quel kanji pourおん (ce qui est très peu probable, mais imaginons) est ce qu'elle dois utiliser 温 qui se prononce ON aussi en ON-yomi ? Ou ce ON là : 音 ?

Il y a tellement d'omonyme en on-yomi que si ils sont tout seuls ils sont indifférenciable. Mais si on utilise le nom du kanji, son titre, おとOTO dans ce cas préçis, alors il n'y en a qu'un seul et unique : 音 Oui, celui ci. Le ON que Minako recherchait. Son professeur lui dira alors 音のオンです "c'est le ON de OTO"  autrement dit : c'est le ON du mot OTO.

Exceptions : Les seuls exceptions aux noms des kanji, c'est les chiffres ; auxquels on se référera toujours en utilisant la lecture ON. Ichi, ni, san ....

 

J'espère que maintenant ça sera clair à vos yeux, maintenant que la compréhension vous à gagnée, je vous laisse ouvrir votre livre de kanji et regarder la lecture on et kun, puis, dans les exemples de mots, comptez combien d'entre eux utilisent la lecture ON lorsqu'ils sont en groupe de kanji.

Amusez vous bien ! またねー!

 

03 mai 2017

基本のおべんとう

Bonjour à tous !

Petit objectif annexe que je me suis fixée. Savoir lire ce livre !

C'est un livre japonais sur les bentô basique : kihon no bentô

A l'intérieur vous avez tout le champs lexical de la cuisine. Verbe, noms d'ingrédients, de recette etc .... Je me suis dis que ça serais super si je savais parler d'une recette de cuisine en japonais, ça serais déjà une base. Si on s'attarde sur un sujet à chaque fois jusqu'à savoir en parler, on finit par savoir parler de beaucoup de sujets !

Alors je suis partis, kanji et vocabulaire, je veux réussir à comprendre chacune des recettes de ce livre pour après, éventuellement les refaire !

20170501_102810

20170501_102825

20170501_102837

20170501_102851

01 mai 2017

Pourquoi Rikaichan/Rikaikun est dangereux

Hello tous le monde !

Nous allons aujourd'hui parler du module Rikaichan, ou Rikaikun pour les google chromer. C'est, comme dis dans l'article qui en parle, un module qui permet de connaitre la signification et les lectures de kanji, juste en passant sa souris dessus. Formidable me direz vous ! Et bien oui.... et non, en fait.

rikaichan_rikaikun

Le gros problème de Rikaichan/kun, est qu'il nous mâche tout le travail. Pas besoin de chercher, de passer du temps dessus les kanji (ce qui nous aide fortement au processus de mémorisation), on bouge notre souris, et pop, la traduction est là. Je met un point sur le fait de n'avoir écris que "la traduction" car la lecture, disons le, est complètement zappé par la plupart d'entre nous. Et oui, car nos yeux sont naturellement attirés par les lettres latines et vont donc - sans un petit effort de notre part - remporter toute notre attention jusqu'a en oublier la lecture du kanji : "peu importe, je voulais juste savoir ce que veux dire ce kanji, et maintenant je sais" Évidemment, moins on en fait, moins on a envie d'en faire.

Ce que j'explique là n'est pas forcément vrai pour tous, le point sur lequel je voulais appuyer en parlant de ça c'est que : Les kanji sont partout dans le japonais, alors autant essayer d'en apprendre/retenir un petit peu dès que possible. Tourner rikaichan off quand vous avez le temps de réviser et le remplacer par un dictionnaire de kanji comme kana to kanji ne vous sera que plus bénéfique. Pourquoi ? Parce que vous passerez plus de temps dessus (au moins 30 secondes ce qui est le temps minimum d'un début de mémorisation) vous apprendrez à reconnaître les clés et les radicaux des kanji, ce qui est incroyablement utile, et vous vous souviendrez des kanji que vous avez déjà vu !

Alors non rikaichan/kun, ce n'est pas le mal, c'est même hyper pratique si on s'en sers avec parcimonie et à bon escient. Je veux dire par là que si vous voyez un kanji inconnu, faites un minimum de travail dessus et posez vous les bonnes questions :

  • Dans quels contexte est-il utilisé et quelle peux etre sa signification
  • Quels sont ces radicaux, lequel pourrait-il être sa clé
  • etc

Avant de tourner rikaichan ON. Essayez de vous arretez, de regardez comment il s'écrit, bien évidemment ça deviendra vite chiant de faire ça sur un texte bourré de kanji mais arrêtez vous régulièrement sur des kanji au hasard.

Ou si vous voulez, autre façon de faire, utilisez rikaichan mais si le kanji vous intéresse et si vous le pensez utile, ou que vous le rencontrez souvent alors à ce moment passez du temps dessus. Et surtout, s'il vous plait, afin de ne pas devenir un illettré des kanji, n'abusez pas de ce module, aussi sublime soit-il !

C'est tout ce que j'avais à dire, maintenant à vous de vous arrêter et de vous demander quel utilisation vous faites de rikaichan/kun, et à vous de vous demander si vous pensez ne pas assez travailler vos kanji à cause de ça.

Sur ce , je vous laisse, à bientot !