16 décembre 2017

Pour progresser en japonais, inspirez vous de japonais

Bonjour tous le monde !

Bonjour et re-bonjour !

Il a l'air bête comme ça, mon titre, mais en fait il cache un gros problème que certains d'entres nous font ... !

Il y a beaucoup d'apprenants en japonais, qu'ils soient français, anglais ou peu importe, et on serais tenté de trouver un compagnon d'apprentissage, ce qui est logique, et bien pour garder la motivation et s'entraider. Par contre, essayer de prendre exemple sans cesse sur des apprenants n'est pas la meilleure des idées, surtout si leur niveau n'est pas top ; que ce soit au niveau écrit ou prononciation.

Je vous assure, il n'y a rien de mieux que de copier des natifs pour avoir l'air d'un natif, c'est tellement logique et pourtant j'ai encore vu sur youtube dernièrement dans la section commentaire d'un vidéo d'une apprenante "Tu parle trop bien, je te copie pour m'améliorer!" enfin j'exagère un peu mais en gros ça signifiais ça, il faut bien savoir que même l'accent qui à l'air le plus parfait du monde sonne surement un peu "étranger" aux oreilles des japonais.

De même pour la section écrite, plutot que de travailler sur des textes de bouquins ou d'apprenants en japonais, trouvez des sources purement japonaise pour y travailler dessus.

C'est tout pour aujourd'hui ! C'était le petit rappel qui ne coûte rien mais qui j'espère vous inspirera !

tumblr_onki44FSxG1vp2yyoo1_1280


29 mars 2016

Se voir progresser - Texte motivation

Bonjour tout le monde,

Hier nuit alors que je n'arrivais pas à dormir, je me suis mise à penser au japonais ; à tout le chemin que j'ai fais jusque là. Ça fais environ 1 an que j'apprends et je suis bien loin de savoir parler japonais, mais je me sens progresser chaque jour. C'est vrai que j'aurais pu avoir un niveau bien plus elevé aujourd'hui, si je n'avais pas passé des semaines à ne rien faire pendant mes premiers mois d'apprentissage ; mais quand je me compare à mai 2015 et maintenant, je ne vois que du progrès.
J'avais envie d'écrire un petit texte de motivation de ma propre expérience pour ceux qui débutent, et pensent que c'est bien trop difficile.

Les kana

Le mieux dans le fait d'apprendre, c'est de se voir progresser. De savoir qu'en mai dernier je ne savais même pas ce qu'était les kana, que je ne savais pas en reconnaître un seul, encore moins les écrire ; savoir que, quand j'essayais d'écrire des mots en japonais pour les apprendre je finissait toujours par le faire en romaji parce-que je n'arrivais pas à lire ! Alors qu'aujourd'hui, je les reconnaît tous et je sais écrire n'importe quel mot en katakana ou hiragana sans réfléchir vingt ans à comment s'écrit SHI ou YA. C'est venu un peu tout seul, à force de les voir, je ne me forçais pas vraiment et c'est peut-être pour ça que j'ai mis 3 mois à les apprendre ; mais aujourd'hui c'est complètement acquis et c'est réjouissant. ça ne me pose plus aucun problème, je ne me dis pas "ah la flemme de réfléchir à comment ça s'écrit" en finissant par écrire en romaji ; aujourd'hui j'écris tout en kana! C'est ma première fierté ! Peut-être la votre bientôt, accrochez vous, les kana peuvent être acquis parfaitement en un mois si on y travaille un peu tous les jours! Imaginez quand vous saurez lire un texte ou une phrase en kana sans vous arrêter, sans hésitez ; imaginez quand vous lirez aussi bien que si c'était du français ! Vous êtes motivé maintenant ?

Reconnaitre les kanji

Une autre chose vraiment motivante, c'est de reconnaître de plus en plus de kanji dans un texte ; sans forcément savoir les dessiner ou les prononcer, mais juste les reconnaître et se dire "tiens, ça c'est le kanji de l'eau!" Alors que quand je débutais, je ne comprenais rien aux kanji : kun-yomi, on-yomi, nombre de traits, clés .... Et aujourd'hui, comprendre tout ça c'est un soulagement! Tous ces termes flous dont je disais du mal : "ça sert à rien, ils se compliquent la vie" et blabla (ce que vous faites peut-être) ; une fois compris on se dit plutôt : Heureusement que ça existe, ça facilite vraiment l'apprentissage!

Une autre chose vraiment superbe concernant les kanji, c'est quand on commence à les apprendre sérieusement, qu'on commence à les dessiner, qu'on apprends leurs prononciations ; c'est un vrai plaisir de savoir dessiner un kanji, de savoir ce qu'il veux dire ; c'est un vrai plaisir de lire un vrai texte japonais ; non seulement constitué de kana, mais aussi de kanji (sans les furigana!). Et je peux vous assurer que la lecture devient d'autant plus simple lorsqu'un texte et entrecoupé de kanji plutôt que quand il n'y a que des kana.

Penser en japonais

C'est la chose qui m'as le plus poussée à travailler encore plus dur (avec les kanji). J'ai toujours aimée m'immerger dans la langue, et par exemple pour l'anglais, je parle souvent anglais ou je pense en anglais, j'adore faire ça ; et au début de mon apprentissage, j'essayais de le faire en japonais, mais impossible ! Je ne savais rien, et même quand j'ai commencée à savoir, je n'avais pas les automatismes ; je voulais dire bonjour en japonais, je le disais en anglais à la place! Je savais dire bonjour en japonais, mais je devais prendre 10 secondes le temps de m'en souvenir ! Mais aujourd'hui, tout cela est réglé ! J'ai pris l'habitude de dire toutes les petites phrases et les petits mots (bonjour, bonne nuit, merci, au revoir...) en japonais (intérieurement ou non ; même si ma famille en a marre parfois, je l'admet !) et pas seulement, j'essais aussi de dire l'heure en japonais, la date en japonais, les noms des aliments en japonais ; je m'entraine sans cesse, je me rappelle sans cesse les mots de tous les jours que je connais. Je ne sais pas encore faire de phrases, ou vraiment très simples, alors je n'en suis pas encore à là ; mais quand je commencerais à savoir dire des phrases comme "le pull que j'ai acheté hier est trop beau" ou "on regarde quoi à la télé ce soir?" je serais vraiment trop fière ! C'est la prochaine étape, et je suis sûre que d'ici quelques mois je l'aurais atteinte!

 

Progression des mois à venir - Conclusion

Je crois que le plus dur c'est de commencer le japonais, commencer à se mettre dans le bain, plus on avance, plus on vois ces progrès, et plus on a envie d'apprendre et d'aller vite (sans se précipiter attention) mais au début, on part de rien et on se dis juste "bon, allons-y, on verra bien ce que ça donne" "est-ce que je vais réussir?" ou "Je sais pas si mon cerveau pourra se souvenir de tout, mais soit". Alors qu'après, la mentalité devient différente, on SAIS que c'est possible, on ne doute plus, on vois l'empleur de la tache certe, mais on sais ce qu'il faut apprendre, on comprends, on commence à s'organiser, on vois tout ce qu'on a commencé à apprendre et on n'a pas envie d'arrêter au milieu ! Alors si vous débutez, tenez bon, même si vous êtes un peu irréguliers au début, mais continuez !

Imaginez savoir tous ces kanji, imaginez savoir lire comme du français, imaginez savoir dire des actions que vous faites en japonais ; ça ne vous motive pas? Moi si en tout cas! N'ayez pas peur, je crois que c'est une chose que j'ai remarquée chez moi et que j'ai vite balayée : J'avais (et j'ai toujours parfois) peur d'apprendre car j'ai peur de rater, d'oublier, de l'avoir appris pour rien. Mais NON, rien n'est perdu, foncez apprendre vos kanji, si dans une semaine vous les avez oubliés, ce n'est pas grave, reprenez 5 minutes pour les apprendres de nouveau --> Une fois que quelque chose est appris, il suffit de le relire pour que ça revienne. Même si vous oubliez 5 fois le même kanji et que vous ne vous en souvenez toujours pas, continuez de l'apprendre, je vous promet qu'au bout d'un moment, vous ne l'oublierez plus ! Et lisez! A force de le lire et le voir dans des textes vous vous en souviendrez!

Et puis même, imaginons, même si vous oubliez un kanji, vous faites ça pour vous non? Ce n'est pas grave vous y reviendrez ! N'ayez pas peur de rater! Prenez votre cahier, asseyez vous et recopiez vos kana, recopiez vos kanji, recopiez votre vocabulaire, lisez, fermez les yeux et répétez le, continuez, et pensez à quand vous saurez regarder un anime sans sous titre, pensez à quand vous saurez lire des textes en japonais sous les yeux ébahis de vos amis et votre famille, pensez à quand vous serez au japon, à discuter avec des japonais au bar! Et travaillez !

En espérant vous avoir motivé ! Sur ce, またね!

 

08 septembre 2015

Apprentissage : Les défis

Bonjour tout le monde!

Vous arrivent-ils de trouver vos leçons peu amusantes? De vous ennuyer parfois en révisant? De vouloir y mettre un peu plus de fun, d'amusement? Alors j'ai la solution pour vous! (on dirait que je fais une campagne de pub...) : Les défis!

Vous avez, je pense, compris quel en est le but. Non? Je vous explique. C'est un sorte de jeu à faire seul ou à plusieurs (si vous avez des amis qui apprennent en même temps que vous). Lors d'une attente à un rdv, dans le métro, ou même chez vous dans les situations de tous les jours.

Et lancez vous un défi :

  • Nommer 10 objets qui vous entourent, en japonais (exemple à table: assiette, fourchette)
  • Celui qui nomme le plus d'objets
  • Faire des phrases avec des objets ou des situations autour de vous (exemple à table dire "je mange des légumes" en japonais, puis l'autre dis "je prend ma fourchette, etc...)
  • L'un dis un mot et l'autre doit sois dire sa traduction, sois l'inclure dans une phrase
  • Dire une syllabe chacun son tour dans l'ordre alphabétique et trouver un mot qui commence par cette syllabe (exemple す, すみません; puis l'autre dit せ, せんぱい)

C'est très amusant, et si jamais un jour votre ami gagne parce-que vous bloquez, cela vous donnera envie d'apprendre encore plus de mots pour gagner à la prochaine partie!

3166301216_1_2_94zjnBwn